samedi 27 mai 2017

Le Far West Penestinois ...

Kernegrou se situe √† l'entr√©e de Penestin , route d'Ass√©rac . Une nouvelle zone de camping-caravaning y √©tait projet√©e . Entre temps , le conseil d'√©tat a rejet√© le pourvoi de la commune qui d√©non√ßait les d√©cisions de justice  qui avaient annul√©  les  zones de caravaning  √†  deux reprises  ...
Le jugement est donc d√©finitif , cette zone ne peut accueillir de nouvelles HLL ( habitation l√©g√®res de loisirs ). 
Les photos sont parlantes : la premi√®re date d'avant le jugement d√©finitif du conseil d'√©tat , la deuxi√®me date d'apr√®s ! 

Le maire , premier magistrat de la commune, a , ( au minimum) laiss√© faire . 
AVANT  jugement
APRES jugement

mardi 23 mai 2017

chahuté

Bon, le dernier conseil municipal ressembla aux autres . Toujours monsieur Personne dans le public et la raison funeste pour le grand ordonnateur .Heureusement qu'il y a un peu d'opposition ( enfin, la moiti√© de son effectif ) pour oser  ( merci !) un peu de contradiction au monsieur qui a toujours raison.
Sur deux délibérations ( qui ont tendance à revenir ) l'opposition ( enfin ce qu'il en reste ) assura ( re-merci !).
La première concerna le sujet des "pistes" cyclables ( en fait des chemins "réhabilités") . Monsieur "j'aitoujoursraison" voulu lier le ré aménagement aux obtentions de subventions ( comme chacun le sait , si il y a subvention , ce ne sont que les autres qui payent !).

Sur le type de revêtement: faut-il élargir les chemins et mettre du sable -ciment ? Monsieur jaitoujoursraison affirma (contrairement à ce qu'il disait il y a quelques années ) qu'il pratiquait le vélo ...électrique ! et que le sable-ciment était un choix judicieux .
La deuxième délibération concerna ,elle, la zone ACA .
Il s'agit, l√† , de la zone de reconversion des mytiliculteurs . Et la question d'une conseill√®re  d'opposition ( celle de l'autre moiti√© est partie depuis longtemps  chez Morph√©e ) f√Ľt de demander si beaucoup de mytiliculteurs(" les paysans de la mer" , j'aime cette appellation !) √©taient d'accord avec cette "transplantation " de lieu d'activit√© .
Monsieur jaitoujoursraison botta en touche ; c'est le projet de Cap Atlantique ! l
 la commune s'est
tournée
vers CAP ATLANTIQUE pour ce projet car
elle n'avait pas la compétence
suffisance pour le porter
Il ajouta que 13 mytiliculteurs acceptaient ce projet , chiffre revu √† la baisse du c√īt√© de l'√©lue d'opposition ... 

Elue de l'opposition qui rappelle la notion de "grands projets inutiles " en craignant que ce projet de Loscolo ne se résume à un petit projet inutile .

Cela vous regarde , madame, et c'est bien pour cela que je me suis entour√© de cabinets d'√©tudes ( 55100 € ...HT !) et que j'ai confi√© ce dossier √† Cap Atlantique ....

Bon, visiblement  , cela ressemble donc √† une usine √† gaz bien sponsoris√©e !

J'aimerais bien être une petite souris lors des bureaux municipaux , car là , il n'y a même pas monsieur personne ...

dimanche 21 mai 2017

Aux portes de Pénestin ...

Le plan "v√©loc√©an" conduit par le d√©partement de Loire Atlantique voisin ,  s'ach√®vera bient√īt par un dernier tron√ßon entre Mesquer et Ass√©rac .(√† lire )

En esp√©rant que l'initiative d'une √©lue municipale de Penestin soit  d√©finitivement prise en compte , ce parcours cyclable irait jusqu'au bourg de Penestin !

route Penestin-Asserac

mercredi 26 avril 2017

pollution municipale ( article modifié le 29 ,14:41)

chemin qui longe le ruisseau ( crédit photo dominique B)

sortie du ruisseau sur la plage ( crédit photo dominique B)

le ruisseau  et son tuyau ( photo cr√©dit  dominique B)

sur plage ( crédit photo Asso Mès et Vilaine)
D√©but Avril,  un tuyau de refoulement du poste de rel√®vement du Logui  fut perc√© par inadvertance par un employ√© de la commune qui r√©curait  le ruisseau qui s'√©tend de la lande du logui jusqu'√† la plage  .... 
Pendant deux semaines , sans que la mairie ne semble r√©agir, des eaux us√©es naus√©abondes s'√©coul√®rent jusqu'√† la mer . 
C'est le vendredi 14 avril  que la police de l'eau fut pr√©venue par des militants de l'association M√®s et Vilaine . Cap Atlantique ( la communaut√© de communes) envoya deux techniciens r√©parer le tuyau perc√© le jeudi 20 avril.
Cap Atlantique parlera de 5 m√®tres cubes d'eaux us√©es d√©vers√©es dans la mer ! 
Comme on le voit , la protection de l'environnement et la santé publique sont une priorité pour la municipalité !

samedi 22 avril 2017

POURQUOI VERTDO EST N√ČCESSAIRE


Quoi qu'en disent certains, on peut parfaitement ne pas être écolo, ne pas partager loin s'en faut toutes
les id√©es de VERTDO, ni m√™me, √† ce qu'il en a parfois laiss√© para√ģtre, ses convictions politiques et
trouver pourtant un r√©el int√©r√™t √† sa tribune. Certes nous sommes bien dans un √Čtat de droit et surtout
nous avons aussi le privilège de résider à proximité d'un littoral remarquable et d'un estuaire
exceptionnel, qui sont notre bien tout à la fois le plus commun et le plus fragile. Mais il n'est pas
anormal -et m√™me souvent, il para√ģt souhaitable -qu'il se trouve quelque part et en marge d'une
information officielle qui n'est pas toujours neutre, une sorte de vigie, dont les annonces et les r√©actions f√Ľssent-
elles un peu vives -garantissent que tout le monde ne peut pas hors du débat démocratique faire
ou dire n'importe quoi, n'importe o√Ļ et n'importe comment.

Bien s√Ľr, il arrive √† VERTDO d'√™tre ouvertement de parti pris et nous n'√©pousons pas toutes ses
positions (tout en adhérant pourtant à pas mal d'entre elles). Mais cela ne nous empêche pas de
considérer que ce blog de "VERTDO", qui assure depuis de longues années par sa connaissance du
terrain, par sa documentation, par la teneur de ses articles un certain équilibre du contradictoire avec la
communication officielle (qu'elle soit médiatique, politique ou municipale), est également un bien
pr√©cieux: un espace rare de libert√© qui doit √™tre pr√©serv√© dans son r√īle d'information, de r√©flexion et
d'alerte. Certes VERTDO a souvent une approche fortement polémique, mais que tout le monde peut
contester aussi bien publiquement qu'anonymement et -j'ai eu l'occasion de le vérifier personnellement
-son auteur pousse l'honnêteté jusqu'à publier in extenso tous les commentaires qui lui sont ouvertement
défavorables, ou qui sont contraires à ses options, pour peu toutefois que l'intervenant ne se cantonne
pas indéfiniment en boucle dans une démarche incantatoire, avec une orthographe plus que titubante.
M√™me ses d√©tracteurs les plus acharn√©s ne peuvent que reconna√ģtre que le travail accompli sur ce blog
est important et qu'il traduit un engagement personnel et pers√©v√©rant qui force le respect. Bien s√Ľr, tout
n'est pas parfait et malgré les précautions prises, il peut se glisser ici ou là (comme partout ailleurs) une
erreur, voire une position un peu trop tranchée, une opinion un peu leste ou même de temps à autre une
attaque dépourvue d'aménité. Mais il y a fort à craindre que tous ceux qui souhaitent voir VERTDO
s'√©puiser, se taire ou dispara√ģtre n'aient pas pour souci premier d'am√©liorer vraiment notre information.

C'est pour toutes ces raisons et parce que nous sommes certainement plusieurs à penser que quelque
part, non pas patrimonialement, mais moralement et intellectuellement, VERTDO nous appartient à
tous, qu'il faut soutenir ce blog et ne pas laisser son auteur seul face à des attaques dont la virulence
confirme quelque part la pertinence de ses propos. Car comment ne pas craindre que:

-dans le contexte de la censure d√©finitive par le Conseil d'√Čtat des zones de regroupement des
campeurs-caravaniers si chères à notre Maire,

-après l'assignation indue d'un autre site pénestinois qui avait cru pouvoir s'exprimer librement
sur la politique municipale,

-apr√®s la confirmation r√©cente encore par le Conseil d'√Čtat que ni le SCOT de Cap Atlantique,
ni le PLU de Pénestin ne pouvaient prendre de liberté avec la loi littorale,

le redoublement de ces intimidations ne traduise une certaine nervosité qui n'est sans doute pas
fortuite. Davantage encore que son contenu propre, cette susceptibilité ombrageuse vise n'en doutons pas
l'existence et la persistance d'une tribune qui dérange, parce qu'en dépit de ses très faibles moyens, de
tous ses défauts et de toutes ses imperfections, elle échappe également et avec obstination à la triple
pression du pouvoir, du silence et de l'argent.

EPSILON

lundi 10 avril 2017

De l’utilit√© du blog

Depuis plus de dix ans Dominique Brunetti, auteur du blog Penestinlittoral, √©claire une face cach√©e des r√©alisations comme des orientations prises par la municipalit√© sous l’√©gide de M.
Baudrais, √©lu r√©√©lu sur quatre mandats successifs. En tournant les pages et les ann√©es du blog, on sait que ce dernier affiche une √©nergie remarquable pour son obstination √† gouverner sans partage, que ses d√©clarations changent comme le temps et que l’int√©r√™t pour le bien commun n’est pas une priorit√©. On comprend pourquoi et comment les id√©es d’un seul homme ne sont jamais aussi bonnes que celles de plusieurs. On imagine que le moteur d’un pouvoir, si faible soit-il, a encore du potentiel pour les derni√®res ann√©es √† venir : poursuivre des √©tudes de projets sans r√©el fondement, terminer les « grands » travaux engag√©s sans aucune remise en question et boucler le territoire par des engagements irr√©versibles. Une pi√®tre fa√ßon d’approcher la post√©rit√©. Mais l’histoire locale oubliera l’humain pour revenir aux √©v√©nements qui bousculent les fronti√®res de la terre et de la mer. Les inondations et les submersions marines pr√©visibles qui r√©duisent le territoire de la commune √† une portion congrue nous interrogent sur l’organisation future du territoire. Les d√©cisions d’aujourd’hui ont donc un r√©el impact sur la vie des Penestinois de demain.

D√®s les premi√®res ann√©es du blog la question de la protection agricole sur le plateau du Lomer est pos√©e. Les zones pour des habitations l√©g√®res de loisirs dans les espaces naturels sont d√©j√† un sujet controvers√© et d√©sign√©es comme ne respectant pas la loi littoral, tout comme la contribution des campeurs caravaniers √† plusieurs √©lections municipales. Les d√©cisions d’am√©nagements financ√©s par des fonds publics (trois millions d’euros) se prennent au m√©pris des lois. Plusieurs condamnations n’ont pas arr√™t√© la r√©alisation de projets pass√©s en force qui auraient pu √™tre accompagn√©s d’une citation guerri√®re telle que : « j’y suis, j’y reste ».
Le blog de M. Brunetti, une opposition permanente en marge du conseil municipal, d√©nonce les d√©rives d’une gestion fond√©e sur le client√©lisme. La naissance de l’association « Autre regard » est salu√©e avec l’espoir de rompre une solitude, assum√©e mais toujours plus difficile  au fil des ans. De temps en temps le blog √©largit ses propos sur des causes nationales avec« France nature environnement », fournit au lecteur des informations sur le futur projet de l’a√©roport « notre dame des landes » ou invite la population √† se rendre aux r√©unions publiques organis√©es par les associations locales pour revenir r√©guli√®rement sur les menaces qui p√®sent sur le bien commun de Penestin.

M. Brunetti affiche clairement son attachement au respect de l’environnement et n’h√©site pas pour cela √† relayer aupr√®s de la population le combat de l’association « M√®s et vilaine ». Il peut ainsi rappeler √† ses lecteurs comment le maire de Penestin, M.Baudrais, sur un bulletin municipal, vilipenda avec m√©pris et arrogance le journal de cette m√™me association. Dix ans plus tard, M. Baudrais poursuivra cette joute contre l’association « Autre regard ». Il est important de pr√©ciser aujourd’hui que monsieur le maire n’a jamais eu gain de cause bien qu’il ait toujours de bonnes raisons pour croire qu’il n’a jamais tort. Penser que la justice est
injuste est une tentation pourtant bien dangereuse. Elle fragilise un √©tat de droit et mine la d√©mocratie. Toutes ces erreurs ont impact√© financi√®rement la commune mais ont surtout eu des cons√©quences n√©gatives sur son d√©veloppement durable. Heureusement pour monsieur le maire, et comme M. Brunetti l’√©crit souvent, ce n’est pas lui qui paye. Une proc√©dure, m√™me sur quinze ans et qui oblige la commune √† verser 300 000 euros √† un promoteur, ce n’est pas le probl√®me.

Parmi la population qui d√©couvre ce blog, certains y adh√®rent d’autres le fustigent. Les premiers sont soulag√©s que quelqu’un puisse enfin dire ce que beaucoup pensent, les seconds sont scandalis√©s par les propos de cet « √©lectron libre » qui pioche une r√©alit√© des faits dans la vie politique municipale. Le blog propose √† ses lecteurs des informations contraires aux discours l√©nifiants de M. Baudrais. Chacun peut ainsi se faire sa propre opinion et v√©rifier la cr√©dibilit√© des articles et des discours. Il est √† noter toutefois que les critiques √©mises par M. Brunetti, surtout celles concernant le non respect de la loi littoral, ne sont jamais remises en question ni discut√©es. La justice est d’ailleurs toujours pr√©sente pour confirmer ses dires. Les Penestinois disposent donc, avec ce blog, d’une page « expression libre » qu’ils n’auront jamais dans le bulletin municipal.

Le blog de M. Brunetti, l’association « M√®s et Vilaine » et plus tard l’association « Autre regard » ont souvent √©t√© accus√©s de vouloir miner une gestion municipale sens√©e faire de son mieux, d’√™tre critique envers toute r√©alisation, d’emp√™cher le d√©veloppement des affaires, de freiner un progr√®s attendu, d’agir par id√©ologie. « M√®s et vilaine » en particulier f√Ľt accus√©e« de manipulations proc√©duri√®res ou d’√™tre une association extr√©miste responsable du
malheur de quelques individus.

Qu'en  est-il r√©ellement ? En vingt ans et malgr√© la loi littoral, l’urbanisation n’a cess√© de cro√ģtre mais on attend toujours le progr√®s attendu de cette banlieue sans ville toujours en
extension. Toutes les infractions √† la loi littoral, calcul√©es, combin√©es, r√©alis√©es, ont √©t√© condamn√©es. Les propositions d’am√©nagements en dehors du s√©rail local, ont toujours √©t√© rejet√©es. L’autocratie du maire est confort√©e par des √©lecteurs dup√©s. Pendant ses mandats successifs, il est parvenu sans √©quit√© √† rendre l√©gitime aupr√®s de la population ce qui est ill√©gal. Le blog rappelle souvent aux lecteurs ces √©tats de faits. Lorsque la r√©alit√© rattrape cette
fiction politique les projets individuels s’effondrent. Le vrai responsable de cet √©tat des choses plaide toujours non coupable en montrant du doigt les « emp√™cheurs de tourner en rond ». La
grande majorit√© des habitants, sensibles √† leur environnement, exprime le plus souvent des consid√©rations collectives ou d’int√©r√™t g√©n√©ral. Ils comprennent que « leur » environnement,
sans √™tre forc√©ment un sanctuaire, est le gage d’une qualit√© de vie et d’une richesse future. Les int√©r√™ts particuliers ou de groupements qui pr√©f√®rent ignorer les avertissements ou les combats associatifs pour la protection d’un bien commun, relay√©s par le blog de M. Brunetti, sont les premiers et les seuls √† poser la pierre de l’extr√©misme. Le combat des associations est une r√©ponse pacifique aux d√©cisions prises ill√©galement ou unilat√©ralement. Les adversaires du blog et de l’association « M√®s et vilaine » ne peuvent en dire autant. Intimidations, manifestations, agressions, menaces de mort envers ces engag√©s d’une cause plut√īt honorable,
se sont succ√©d√©es sans que le premier magistrat de la commune ne s’en offusque. L’extr√™me est ce qui d√©truit une richesse pas ce qui la prot√®ge.


L’engagement de M. Brunetti est √©troitement li√© √† son ind√©pendance. L’√©criture est aujourd’hui plus libre, moins serr√©e sur les contenus. Les moqueries, pamphlets et caricatures accompagnent un discours plus virulent. C’est √† la fois une √©volution et un choix qui appartiennent √† M. Brunetti. On peut appr√©cier ou douter de son efficacit√© mais cela reste une libert√© que nous avons le devoir de respecter.

Le blog dans sa nouvelle forme d√©voile l’imposture des discours sur le d√©veloppement durable en totale contradiction avec la r√©alit√© du terrain mais d√©nonce aussi les complaisances d’une opposition qui n’a que le nom. Il continue √† informer ses lecteurs sur le travail des associations de d√©fense de l’environnement qui se battent chaque jour dans les administrations, devant les tribunaux, qui se mobilisent contre les pollutions, contre le b√©tonnage du littoral, contre la prolif√©ration des plastiques dans les oc√©ans, qui luttent avec des moyens limit√©s mais avec des co√Ľts de proc√©dures √©lev√©s. On sait que M. Brunetti a √©t√© accus√© de diffamation (qui porte atteinte √† l’honneur ou √† la consid√©ration de la personne)
pour des √©crits lors des derni√®res √©lections municipales par M. Pradel, avocat et aujourd’hui conseiller municipal de Penestin. Mais on sait aussi que M. Pradel a r√©alis√© des travaux
d’enrochement sur domaine public maritime sans autorisation pr√©fectorale et qu’il f√Ľt bien s√Ľr condamn√© pour cela. On sait √©galement que les travaux de r√©habilitation du sentier c√ītier se sont interrompus √† la limite de sa propri√©t√©…Les explications sont certainement nombreuses mais les faits sont bien r√©els. Entre monsieur Pradel, ombre du conseil municipal, et l’engagement solitaire de M. Brunetti pour le bien commun, on peut sans h√©siter, choisir d’√™tre solidaire avec ce dernier.

Ce que l’on peut faire.

 La r√©serve, dans ce cas pr√©cis, ce n’est pas de la prudence, c’est de l’effacement. Un groupe, associatif ou politique, n’existerait pas sans le partage des id√©es individuelles. Il n’y a jamais une seule ligne de pens√©e dans un collectif. De m√™me, une commune n’a d’existence qu’avec toutes ses diff√©rences. Refuser l’anonymat c’est avoir une opinion et revendiquer la libert√© de l’exprimer.    D. BOCCAROSSA

mercredi 29 mars 2017

Droit de réponse (presque) imaginaire du conseiller Pradel à l'article précédent

Je m'appelle Michel Pradel et je n'ai jamais √©t√© sollicit√© par monsieur le maire de Penestin pour ester en justice , ni pour le PLU, ni pour emb√™ter ces respectables  personnes de l'association Autre Regard.
Nous sommes √† Penestin, sans aucun pr√©jug√© et accueillons avec affection tous ceux qui  vont et viennent , visiteurs ou non . 
Je suis conseiller municipal depuis 2014. J'ai toujours √©t√© fid√®le √† monsieur Baudrais . Si j'ai attaqu√© en justice le blog "Penestinlittoral" c'est uniquement parce que ma famille a souffert terriblement des all√©gations mensong√®res d'un individu qui instrumentalise la libert√© d'expression .Je n'ai pas de le√ßon √† recevoir en cette mati√®re, je suis  Charlie!
Nous avons instauré le "(vivre) ensemble (à) Penestin demain" mais pas avec tout le monde , cela va de soi !
Dans l' entretien que j'ai  accord√© au blog "Penestinlittoral" , l'intervieweur rapporte des propos tronqu√©s  ; Je n'aurais jamais fait appel de la d√©cision de justice quant √† la condamnation partielle de l'auteur du blog . Je respecte trop la justice m√™me si je consid√®re , et j'en ai le droit , qu'elle s'est bien tromp√©e en refusant de l'assommer comme je le demandais . vous rendez vous compte ? je n'obtiens que 500 € de d√©dommagements ? comment voulez vous que j'aide, ne serait ce que mon fils ,qui n'est qu'avocat d'affaires ?
En plus , les juges m'ont refus√© la publication, aux frais du blogeur , du jugement dans la presse locale ! c'est honteux , je suis victime et " je dois me coucher , m√™me si cette position me convient  bien !" ....

Voil√† , je suis triste  pour notre commune . Nous avons la chance d'avoir un maire qui conduit les affaires   de la commune avec brio  , mais bon, pour les affaires judiciaires , c'est une autre affaire , n'est ce pas  ?
L'amer Michel ( qui ne perd pas sa tchache ).



lundi 27 mars 2017

Interview ( presque) imaginaire du conseiller Pradel

-Bonjour   monsieur le conseiller 

Bonjour, mais appelez moi Michel !


-Vous avez conseill√©  monsieur le maire( vous √™tes avocat √† Angers) d'aller en cassation pour le PLU et pour exiger un droit de r√©ponse √† l'association Autre Regard et dans les    deux cas , vous avez perdu !
Le Maire ne va-t-il pas  vous √©couter un peu moins , dor√©navant ?

-Nous avons  aussi gagn√© contre le blog "penestinlittoral" !

-Pas entièrement , et il y a appel de son auteur, donc le jugement est suspendu .

-C'est vrai , mais de toute fa√ßon , je comptais faire appel pour les √©l√©ments pour lesquels il a b√©n√©fici√© d'une relaxe . Et puis , il est rest√© un bon moment sans rien √©crire , preuve qu'il √©tait utile de l'attaquer, et nous esp√©rons bien confirmer en appel !  l√† aussi ce sera jug√© encore √† Angers , l√† o√Ļ j'exerce !

-Oui, mais dans cette procédure , c'est vous même qui attaquez , cela n'est pas une opération de la municipalité !

-Oui , mais je mélangeais les deux, bon cela a réussi en partie ! puisque l'on voit bien que ce jugement n'a choqué personne et qu'il est resté lui-même discret sur sa condamnation .

-Dire de vous que vous √™tes un avocat "sulfureux " ou un " lascar" , seraient donc des termes "injurieux" ?  Quant √† la "diffamation " , c'est surtout gr√Ęce √† une question de proc√©dure , il n'apporterait pas de preuves ou plus exactement , ses "preuves" auraient √©t√© refus√©es √† cause d'un d√©lai de proc√©dure d√©pass√© ?

-Peu importe , vous n'avez pas √† critiquer une d√©cision de justice ,  il a √©t√© condamn√© pour injures et diffamation publique , je vous le redis , j'ai confiance pour l'appel , nous allons le faire taire !

-Il reste que vous vous √™tes √©gar√©s , le maire et vous  , dans deux autres proc√©dures . Vous n'avez pas exag√©r√©  au sujet  de l'association "Autre regard "?  demander 3000 € √† une petite association sans grand moyens ?

-Oh, vous savez , pour "Penestinlittoral" j'avais demand√© 5000 € et 2500 € de dommages et int√©r√™ts ! et il est seul  pour r√©unir l'argent , lui .M√™me si les juges m'ont accord√© bien moins .

-Et pour Autre regard, vous allez faire appel ? 

-Je vais le proposer au Maire mais c'est difficile , parce que l'on a aussi perdu sur la procédure ...

-Merci pour cet entretien .

  

vendredi 24 mars 2017

les maux de la majorité

Ainsi , donc , le maire de Penestin ( et ses godillots surtout adjoints ) , voulut contraindre une timide association  √† rendre gorge , financi√®rement parlant ;
car cette association, et son "autre regard", eut la malencontreuse id√©e d'√©crire dans son petit journal  des articles critiquant les mauvaises orientations de la municipalit√© ! 
Que diable !  dire que cette commune n'est qu'une fabrique locale d'un √©ni√®me  ghetto  social de vieux (en EPHAD  ou en lotissement)?
 Notre maire, bien Fillon sur les bords , se sent outrag√© dans sa d√©fense de la v√©rit√© ( enfin, la sienne...) !
Dans le futur bulletin municipal , il répond ( encore) au "mot de l'opposition ".

C'est la seule fois en 22 ans que je diligente une requête !( ah , donc c'est bien lui et non ses godillots, alors ?)
Ce recours n'a comme motif que de relever un acte de désinformation qui porte atteinte à la commune et à moi-même (sic)( enfin surtout à lui même visiblement )

Cette demande de droit de réponse a bien pour objet de rétablir une vérité historique (sic) diantre !
  
Il me semblait  par ailleurs impossible ( en toute morale (sic)) de me servir du bulletin ( municipal) pour exprimer ma position.  Ben tu le fais √† chaque fois √† la suite du mot de l'opposition , comme ici,encore !)quant √† la "morale", arr√™te d'imiter ton" parrain√© "!

Et il ( en) rajoute  ; Je n'ai pas √©t√© vex√© mais surpris par un tel acte de d√©sinformation.C'est cette outrance qui m'a amen√© √† d√©poser un recours . Et l√† , il devient confus  ; je remercie Dialogue et action de m'autoriser une r√©ponse dans ce bulletin ( lequel ?).

En dispensant des le√ßons de d√©mocratie ( comme ton pote Fillon ?) , Dialogue et action fustige les r√©actions soi-disant totalitaires(sic!) de la municipalit√© .C'est en parfaite injustice que la mairie solliciterait la publication d'un droit de r√©ponse dans les colonnes de sa publication Ben, c'est ce que vient d'affirmer la justice ! ( c'est vrai que tu pensais tellement gagner comme ton conseiller proc√©durier Pradel  te l'avait vendu )
Quant √† tes  conseils de m√©ditation antique ( encore du Pradel dans le texte ), d'information pertinente , d'honn√™tet√©  intellectuelle ,monsieur le maire, ne te plonge  pas  dans le ridicule m√™me s' il ne tue pas . "Arr√™tez la d√©sinformation!"je suis enti√®rement d'accord ...

Extrait du futur bulletin municipal

mercredi 22 mars 2017

Tel est pris qui croyait prendre !

Le Maire de notre commune n'aime pas la contradiction ! c'est un secret de polichinelle et mal lui a pris de gaspiller l'argent de la commune en procédure judiciaire .

En Janvier dernier et entrainant sa bande de godillots du conseil municipal , il tra√ģne en justice l'association "Autre regard" car elle refusait un droit de r√©ponse du maire consid√©rant que leur propos tenu dans leur petit journal n'√©tait qu'une simple expression sur les affaires communales ; 
Le maire n'étant absolument pas mis en cause directement .

En f√©vrier dernier , le jugement √©tait mis en d√©lib√©r√© . 

Le jugement rendu déboute la commune pour plusieurs raisons de procédure mais aussi de fond .

Elle qui demandait une somme de 3000 € √† la petite association , est condamn√©e √† la somme de 800 €  √† verser √† "Autre regard" . 

jugement complet à lire ici

vous n'avez pas le droit de dire ce que je n'aime pas entendre

lundi 16 janvier 2017

interview ( presque) imaginaire des élus de Dialogue et action

-Bonjour 

-bonjour 

- Merci d'accepter cette interview car vous êtes débordés en ce moment, non ?

-  les 3 ensemble ( une quatri√®me est absente pour raison personnelle): ah bon ?

passons...
 l'actualit√© judiciaire a √©t√© charg√©e ces derni√®res semaines , avec l'annulation d√©finitive du PLU et la condamnation du blogueur de "Penestinlittoral".

- le Moulf ( chef des 3) : bon , le blogueur,  il n'a m√©rit√© que ce qu'il m√©ritait , je ne l'ai jamais lu , mais il m'a fait , pardon,  nous a fait perdre l'√©lection municipale en 2014 . 

- En m'adressant vers les 2 autres : vraiment ?

- On s'en remet √† notre chef 

- Mais quant √† la libert√© d'expression ? 

- tous les 3 : "on est Charlie !!!" 

- et bien, justement , vous n'êtes pas choqués par sa condamnation ?

- c'est son probl√®me ,  il l'a cherch√© et puis on ne le lit pas , je vous l'ai dit .Pas vrai les autres ? (Le Moulf enfonce le clou) : et puis , contrairement √† Charlie ,il n'y a pas mort d'homme !

-Et pour la condamnation de la commune ? que va-t-il se passer pour les zones de caravaning?

- Le Moulf : Là , c'est grave, les pauvres caravaniers avaient obtenu de belles parcelles tous frais payés avec le soutien du préfet de l'époque qui avait gentiment écrit aux juges . A trois reprises ces juges ont profité de leur indépendance , hélas . Heureusement , celui du référé-suspension avait largement accepté de rejeter la demande de suspension des travaux d'aménagement .....jusqu'à tarder son délibéré empêchant de fait , tout appel de son référé !

-Vous êtes donc en accord avec la municipalité ?

- Nous n'√©tions pas favorable pour le recours au conseil d'√©tat , mais il faut dire aussi que nous ne sommes que la minorit√© !  nous respectons la d√©mocratie ,  c'est le maire et son √©quipe qui d√©cident !

- Le nom de votre groupe, c'est pourtant "dialogue et action" , non?

- il fallait juste trouver un nom pour mobiliser les √©lecteurs et on a √©chou√© , alors .... Comme d'hab , Baudrais nous a fait passer pour des √©colos , alors que c'est faux, je , pardon  on s'insurge , seule l'une d'entre nous l'est . D'ailleurs , elle commence √† nous faire ch... . Elle ne sera pas sur ma liste la prochaine fois ! 

- Il y aura donc 2 listes en 2020 ?

- Si elle veut diviser , oui . C'est moi  le leader reconnu de D et A !

et selon vous , qui sera votre adversaire ? 

- on verra, je pense au censeur de penestinlittoral , le respectable monsieur Pradel , mais il peut y en avoir d'autres . C'est lui aussi qui est derrière la procédure au conseil d'état pour le PLU . C'est un bon procédurier, mais pour être maire , c'est une autre paire de manche , moi je suis un vrai gestionnaire , j'ai été employé de banque !

- merci pour cet entretien .

vendredi 13 janvier 2017

L'amie de 30 ans

Depuis 30 ans , une petite association s'est battue pour la préservation du paysage Penestinois .Sous la calomnie , les médisances colportées , les coups de force même parfois, elle a su tenir bon .

Aujourd'hui sur son site , elle publie la carte de  ce qu'elle a fait ( mais ce n'est pas exhaustif )pour que Penestin reste encore et malgr√© les margoulins , une commune de bord de mer qui ne ressemble pas √† ces stations baln√©aires qui rivalisent de m√©diocrit√© urbanistique .

http://amismesetvilaine.free.fr/  

jeudi 12 janvier 2017

ça déborde

Au nord de la commune, cette rue qui croise un ru a tendance à se retrouver immergée à chaque marée de gros coefficient ( 100 aujourd'hui) .

Cette petite route ( construite sans autorisation!) ill√©gale  car situ√©e dans la bande des 100 m√®tres du rivage, n'a jamais √©t√© d√©molie . 



Elle symbolise √† elle seule  la mauvaise foi  des d√©fenseurs d'un  projet immobilier foireux dit des" hauts de vilaine" construit √† proximit√©, malgr√© un recours l√©gitim√© par 3 d√©cisions de justice .Ces d√©fenseurs qui ont toujours voulu nous faire croire que la mer ne venait pas jusqu'ici .

Projet immobilier qui aurait d√Ľ lui aussi √™tre d√©moli .Suite aux d√©cisions de justice ,  l'argent pr√©vu pour sa d√©molition a disparu dans les m√©andres d'une SCI bien trouble .

samedi 7 janvier 2017

7 janvier 2015/2017 : un triste anniversaire

Attention aux faux-charlie !


Pradel à ides

Despote et des coquins



Si vous les croisez,  adressez leur ce message  :


Je suis penestinlittoral

mardi 3 janvier 2017

Et maintenant ?

Voici ce que j'écrivais en mars 2015

http://penestinlittoral.blogspot.fr/2015/03/de-lart-de-senfoncer.html

Que de temps perdu .
Monsieur le maire , quand on mettra les cons sur orbite , t'as pas fini de tourner .