mardi 2 août 2016

"monsieur " le maire de ....

Le président de l'association "autre regard" , courageusement seul , a rencontré "monsieur" le maire comme il aime à le dire respectueusement à celui qui ne le respecte pas . Oui, aucun respect quand on lit le résumé de l'entretien accordé à ce représentant d'une association citoyenne ...( mais hélas, ce n'est pas la première fois...)
Quand le maire stationnait sur la place handicapé de cette rue du calvaire ( 2012)
Aucun respect quand on botte en touche , quand on méprise les suggestions, les propositions ...."Mais je suis le maire et c'est moi qui décide "", doit penser ( quand il le fait!) "monsieur" !

"Monsieur " le maire , donc, se pense "le chef" du village . Un chef qui se doit d'être respecté en tant que tel , et qu'un manant et son vélo n'a pas à déranger sa conduite automobile( elle est belle , ma BM, hein?) dans la rue qui mène à son château- mairie .
par contre , les voitures qui dépassent ( rue du calvaire)

Le manant ( en l'occurrence , bibi) se fait sermonner : "monsieur , votre vélo dépasse du trottoir " "quel trottoir?" "monsieur" le maire , vous êtes dans une zone piétons-vélos" et je ne suis pas sur un "trottoir" ( je me trouve en face de l'épicerie de la rue du calvaire où un attroupement dû à une activité débordante (comme le vélo ?)  fait ralentir un peu les voitures de cette petite rue ( qui en passant pourrait être rendue piétonne ....sauf que "monsieur" le maire a bien besoin de se rendre en son château forcement par cette voie, bien sûr  ....

Et le maire sors brusquement de son véhicule , que se passe-t-il , me dis-je, alors  ? "je vais retirer votre vélo, monsieur" me dit-il !  Là , faut dire , je me suis un peu énervé , "compte -y donc , tu touches pas à mon vélo dis donc !" et puis "vous créez  un embouteillage !" ( les voitures de cette zone piétons-vélos s'accumulaient derrière lui!).....bon, il est remonté dans son carrosse et puis.....il est repassé une seconde fois  , 10 minutes plus tard (non mais, je suis le maire !) ....

Aucun commentaire: