lundi 29 août 2016

Pointe débile

Les DOG ( voir article prĂ©cĂ©dent) les SCOT ( documents gĂ©nĂ©raux d'orientations du territoire  ) les PLU ( plans locaux d'urbanismes) et mĂȘme la loi littoral , n'empĂȘchent pas vraiment le clientĂ©lisme et cette volontĂ© de massacrer ce qu'il reste de prĂ©servĂ© dans le paysage littoral par certains Ă©lus et leurs copains , promoteurs ou pas .....
DĂ©jĂ   en 2009 toujours le mĂȘme!

Mais oĂč est donc passĂ© l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral ?

ces photos ci-dessous  sont rĂ©centes , le fric  est leur seule loi 

.....

C'est la rentrée !

La rentrée aussi pour l'activité municipale . Le prochain conseil municipal aura lieu le 12 septembre ;

Et sur le site de l'association "les amis du pays entre MĂšs et Vilaine " un rĂ©sumĂ©  trĂšs intĂ©ressant  sur le DOG ( document d'orientation gĂ©nĂ©ral ) sur les perspectives d'urbanisme ou d'environnement du territoire de CAP Atlantique et donc de Penestin avant la remise Ă  plat de son PLU (plan local d'urbanisme )

Bonne lecture !
capture d'Ă©cran de Google Map

mardi 2 août 2016

"monsieur " le maire de ....

Le président de l'association "autre regard" , courageusement seul , a rencontré "monsieur" le maire comme il aime à le dire respectueusement à celui qui ne le respecte pas . Oui, aucun respect quand on lit le résumé de l'entretien accordé à ce représentant d'une association citoyenne ...( mais hélas, ce n'est pas la premiÚre fois...)
Quand le maire stationnait sur la place handicapé de cette rue du calvaire ( 2012)
Aucun respect quand on botte en touche , quand on méprise les suggestions, les propositions ...."Mais je suis le maire et c'est moi qui décide "", doit penser ( quand il le fait!) "monsieur" !

"Monsieur " le maire , donc, se pense "le chef" du village . Un chef qui se doit d'ĂȘtre respectĂ© en tant que tel , et qu'un manant et son vĂ©lo n'a pas Ă  dĂ©ranger sa conduite automobile( elle est belle , ma BM, hein?) dans la rue qui mĂšne Ă  son chĂąteau- mairie .
par contre , les voitures qui dépassent ( rue du calvaire)

Le manant ( en l'occurrence , bibi) se fait sermonner : "monsieur , votre vĂ©lo dĂ©passe du trottoir " "quel trottoir?" "monsieur" le maire , vous ĂȘtes dans une zone piĂ©tons-vĂ©los" et je ne suis pas sur un "trottoir" ( je me trouve en face de l'Ă©picerie de la rue du calvaire oĂč un attroupement dĂ» Ă  une activitĂ© dĂ©bordante (comme le vĂ©lo ?)  fait ralentir un peu les voitures de cette petite rue ( qui en passant pourrait ĂȘtre rendue piĂ©tonne ....sauf que "monsieur" le maire a bien besoin de se rendre en son chĂąteau forcement par cette voie, bien sĂ»r  ....

Et le maire sors brusquement de son vĂ©hicule , que se passe-t-il , me dis-je, alors  ? "je vais retirer votre vĂ©lo, monsieur" me dit-il !  LĂ  , faut dire , je me suis un peu Ă©nervĂ© , "compte -y donc , tu touches pas Ă  mon vĂ©lo dis donc !" et puis "vous crĂ©ez  un embouteillage !" ( les voitures de cette zone piĂ©tons-vĂ©los s'accumulaient derriĂšre lui!).....bon, il est remontĂ© dans son carrosse et puis.....il est repassĂ© une seconde fois  , 10 minutes plus tard (non mais, je suis le maire !) ....