mercredi 13 avril 2016

Urbanisme à la con par un con

13 ans déjà que la course de vitesse d'un promoteur imprudent ( et c'est un euphémisme) s'est arrêtée malgré la lenteur d'une justice pauvre en moyens .
13 ans après , sous prétexte de "dents creuses",  l'urbanisation de ce secteur pour le moins humide continue ! 
( à l'époque , pendant l'été caniculaire de 2003 et donc spécialement sec !, la pompe du sous-sol de l'immeuble inachevé débitait pas moins de 1300 m3 d'eau par jour !) 

Facile de signer des permis de construire ! et puis , en cas de reprise de ses droits par dame nature ( la zone de submersion en aléa fort est vraiment proche ) , le vieux déchet de conscience pourra toujours dire " c'est pas de ma faute sur mer " .

Aucun commentaire: