vendredi 18 mars 2016

Nul !

1 commentaire
Suite à la polémique créée par la destruction du seul espace vert du bourg , le maire et son adjoint à la tronçonneuse avaient annoncé qu'un projet était en cours .....Voilà , 2 magnolias sur un tapis de béton ....ridicule ,moche, sans imagination... comme le maire et ses adjoints
(post très vu sur la page facebook )

1 commentaire:

Frédérique a dit…

Les gens ne veulent pas faire 500 m à pied. Et même 500 m, ça leur paraît encore trop. Cela commence dés le plus jeune âge avec les parents qui déposent le gosse quasiment à la porte de l'école ou du collège en double stationnement warningants.
Les jeunes devenus des adultes culs-de-jatte veulent aller faire leurs courses et garer leurs voitures à 50 m de l'entrée des magasins. Mieux même ,aller au drive du supermarché, au drive du pain , au drive de la banque ... Comme ils ne peuvent pas se garer en centre ville puisque tous les trottoirs sont déjà occupés par des voitures en stationnement (ce qui est carrément interdit mais jamais puni), ils ne vont plus en centre ville. Les maires de ces culs-de-jatte votant qui ne savent plus marcher, marchent littéralement dans la combine, ouvrent des supermarchés en périphérie, dans des hangars hideux, sur des bonnes terres arables avec des centaines d'hectares de parking goudronnés vides le dimanche. Très très productif comme modèle de développement. Super écolo.
Bien sûr après, les mêmes culs-de-jatte veulent la maison avec deux garages et jardin avec pelouse synthétique pas trop loin du supermarché. Demandent ensuite une rocade de desserte, etc.
Après les centre villes se désertent, les vieux en centre ville qui n'ont plus de voiture, n'ont également plus de magasins ou que des petits commerces avec des prix dissuasifs pour leurs mini-retraites.
On copie très exactement le modèle de développement des villes américaines, il y a 50 ans et alors même que l'on sait que le modèle n'est pas viable à long terme, car si tout le monde fait pareil sur terre, on aura plus qu'à bouffer des voitures et des parkings.
Qu'est-ce qu'on est con ...