mercredi 25 mars 2015

Le ridicule ne tue pas ...

Décidément , monsieur le conseiller municipal Pradel  a ,comme je l'ai dit dans l'article précédent , un grave , très grave problème avec la liberté d'expression !

Dans le nouveau bulletin municipal d'Avril ( lire ICI) , l'opposition, comme la loi le prévoit a droit à sa page d'expression sur l'actualité  municipale.
Dans ce cadre , les élus du groupe "dialogue et action" reviennent sur l'annulation partielle du PLU , une annulation importante due au fait que toutes les zones de camping-caravaning ont été confirmées illégales par la cour administrative d'appel de Nantes ;

Leur texte reprend l'historique du camping-caravaning depuis ses débuts et s'interroge sur l'avenir de ces zones en concluant , de façon (trop) consensuelle  sur l'appel au  dialogue de tous "sans idéologie "(sic?) ....

Bref , rien de polémique  dans ce long texte consensuel  de l'opposition ....
Quant à la "mauvaise foi"  ?? serait-ce juste pour nous montrer qu'il a fait du latin dans sa jeunesse ?

Alors quelle mouche a encore piqué ce conseiller aux affaires juridiques de la commune ?
Il prend la plume pour "le mot de la majorité ". Avec emphase , le mépris en bandoulière ... 
D'ailleurs, ce "mot de la majorité" n'a visiblement comme but , à chaque fois , que d'avoir le dernier mot ...

Ce conseiller, donc, à l'honneur et à la considération au-dessus de tout soupçon ,  s'en prend  , au nom de la majorité , même si certains de ses collègues n'ont sans doute pas compris certains mots de son charabia grotesque parsemé de locution latine et de mots loin d'être "simples" ,  au texte soi-disant "intempérant" des élus de la "minorité" ...
Et pour finir ,  il propose aux seuls élus , un débat"qui ne dépasse pas les ides de mars " ; "ides", pour les "sans-dents"  , c'est le 15 du mois !

Bref , ce monsieur se croit bien malin dans sa provocation gratuite  et grotesque . Sans doute sait-il qu'une fois de plus , les élu(e)s de l'opposition dans leur majorité , ne réagiront pas . Enfermés dans leur stratégie d'évitement .

Déjà , lors du dernier conseil , toujours insidieux et provoquant , il répétait à la seule conseillère qui lui tenait tête  au sujet de la transparence des comptes  municipaux " votre mandante" .... une façon méprisante de lui signifier qu'elle n'avait pas vraiment de conviction , qu'elle était en service commandé .......

Le roi  a trouvé un dauphin .....

Trombinoscope du Conseil municipal 




Aucun commentaire: