jeudi 5 mars 2015

Ah, il ira , il ira , il ira !

Lors du dernier conseil municipal du Lundi 2 mars , une des délibérations avait comme objet l'aménagement du bourg .
Les propositions du cabinet "territoires en mouvement" furent exposées  aux conseillers .Le projet concocté par ce cabinet d'études est vieux d'un an ! En fait , l'arrivée d'élus de l'opposition a obligé le maire à modifier sa politique du secret !

J'en avais déjà montré quelques éléments sur ce blog. Cela  avait conduit l'opposition à rejoindre la majorité dans le rajout d'une clause de confidentialité  dans le  règlement intérieur . C'est déjà une vieille et idiote histoire .
La délibération consistait à voter le choix de priorités sur les idées du cabinet d'études et sur le type de  concertation choisie .
Les 4 élus de l'opposition se sont abstenus affirmant qu'ils n'avaient pas compris toutes les subtilités des choix et que fixer des priorités était prématuré tout en reconnaissant la bonne volonté du maire pour la concertation . L'une d'entre eux ( Bénédicte, qui aurait préféré, à titre personnel , voter contre) a demandé   à propos de cette  concertation quelles seraient les modalités qui ferait changer le projet initial ? par exemple , le nombre de personnes faisant une contre-proposition etc ...

Un autre sujet important du conseil fût l'annonce par le maire dans le cadre d'une simple information ( le maire étant délégué sur le sujet du "ester en justice"), que la commune ( lui, en fait) se pourvoit en cassation contre l'annulation par deux fois par la justice de son PLU . Si le pourvoi est rejeté , notre édile pourra toujours postuler pour obtenir le PLU grand bonnet d'âne de son histoire municipale !

A ce propos , Bénédicte ( eh, oui , encore elle , pour notre plus grand plaisir démocratique ) questionna le maire sur le fait que de nombreux PC pour HLL ( habitats légers de loisirs ) avaient été délivrés malgré un recours contre les zones de camping-caravaning qui risquait de les mettre dans une situation délicate . Le maire lui répondit  sans  se rendre compte immédiatement de son énormité :" j'avais proposé aux pétitionnaires de se dépêcher de construire avant la décision de justice " !

Les Juges apprécieront .....Quand je vous parlais de bonnet d'âne , sera -t-il encore assez grand ?




Aucun commentaire: