jeudi 18 septembre 2014

A PROPOS DES "ESTRANGLEURS": UNE OPPORTUNE MISE AU POINT


Au cas où certains ne s'en seraient pas tout à fait aperçus, le titre publié avait indiscutablement un caractère polémique et satirique. Certes la loi du genre veut que celui qui utilise la raillerie s'expose lui-même à la critique de la part de ses détracteurs ou de ses "victimes". Mais cela ne veut pas dire pourtant que ce légitime droit de réponse du lecteur lui autorise le tir à vue sur tout ce qui bouge. La critique doit demeurer mesurée, pertinente et loyale et notamment elle doit viser le texte tel qu'il est et non pas essayer de lui faire porter ou signifier ce qu'il ne dit pas.


Or la portée, tout comme la signification du pamphlet étaient parfaitement claires et en plus il se trouvait inséré juste après la dénonciation d'un pillage éhonté et bien connu, alors qu'il est évident que l'immense majorité des pêcheurs à pied de Pénestin ne s'adonnent pas à de tels excès. Le titre lui-même forgeait à cette fin un néologisme très spécifique qui ne s'en prend évidemment pas à une famille qui se livre au plaisir innocent de ponctuer de quelques prises sa balade iodée, en ramenant un bien modeste butin lorsque la mer remonte. Qui pouvait donc vouloir à tout prix pointer à partir de ce portrait de prédateurs avérés un simple pêcheur tout à la fois aussi amateur que respectueux de ce que la mer lui procure? Qui donc encore pouvait encore confondre ceux qui reviennent joyeux, porteurs allègres d'un ou deux seaux remplis avec effort avec ceux qui ploient sous la charge d'une ou plusieurs dizaines de kilos de coquillages, sans aucun lien avec les besoins d'une consommation individuelle raisonnable?


La cible était donc parfaitement cadrée et le premier commentaire indépendant posté l'a d'ailleurs parfaitement souligné, n'en déplaise à ceux qui se seraient quelque peu reconnus dans ces collectes quasi-professionnelles. Nul amalgame ne pouvait donc être tenté sérieusement ou de bonne foi entre ces pêcheurs à pied que nous sommes ou nous avons tous été et ces videurs de la mer qui profitent des inévitables lacunes de la surveillance maritime. C'est pourtant cet amalgame que certains - à l'indignation probablement aussi prompte que mal inspirée - ont bien tenté de fabriquer de toutes pièces, en prétendant voir dans la juste dénonciation d'un abus connu et caractérisé le procès insensé de toute la pêche à pied sur notre littoral.


Mais, on le sait et la dérive n'est pas nouvelle: lorsque le sage ( et pour éviter tout nouveau dérapage, précisons qu' il s'agit d'une expression connue et pas de l'auteur de cette mise au point! ) pointe la lune du doigt, il y en a toujours, dont le regard figé s'obstine sur le doigt, surtout s'ils croient pouvoir facilement reprocher au doigt ce dont ils ne pourraient pas accuser la lune...
¨++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Au conseil municipal cela donne çà  ( cliquez)

Les propos du Conseiller et la réaction  du maire ne ( les) valorisent pas  !!!  ( DB)


Aucun commentaire: