dimanche 30 mars 2014

gueule de bois

C'est fait donc, malgr√© un bel effort de la liste d'opposition, le 
r√©sultat est l√†, m√™me s'il est vexant: ce sont des gens de passage, qui 
ne viennent que de temps √† autre, avec le soleil, qui font la loi! 
Dommage pour les P√©nestinois "de souche"ou pas, nous allons devoir encore 
supporter les lubies d'un petit despote, d'un repris de justesse (merci 
√† l'anonyme qui a fait cette m√©taphore), sans rien avoir √† dire vu que 
l'on nous demande notre avis que tous les 2 ou 3 ans, pour un choix de 
repr√©sentants -paquet cadeau?-, mais jamais pour un choix de soci√©t√©, 
-depuis 1958, on nous a demand√© seulement 10 fois notre avis, 10 
votations, quand, en Suisse, pour prendre un bon exemple, on est √† 4 
questions posées tous les 6 mois-.
 Merci √† tous ceux qui ont le courage de se mettre sur une liste, 
quelle qu'elle soit, un engagement d√©sint√©ress√© (pour la plupart) est √† 
saluer et √† encourager. Nous avons tous un peu tendance (habitude?) √† 
recevoir, sans l'effort de donner.

 D'ailleurs, √† ce propos, notre ami Vertdo a 
tant donn√© de sa personne qu'il en a perdu la voix, et la plume, pour 
quelque temps, le temps de se les refaire (les plumes).  Faut le comprendre , en plus,certains  ont un double langage avec lui 
, c'est pas tr√®s reluisant . Moi, un peu 
comme le pilote d'avion qui vous parle du canot de sauvetage que vous 
apercevez √† gauche de l'appareil, c'est Aleajactaestdel'ouest, Ale, pour 
les intimes,  la bi√®re n'y √©tant pas √©trang√®re...j'avais d√©j√† fait ce site (cliquer)
Bon, bonnes vacances √† Vertdo, j'esp√®re ne pas d√©naturer son blog, et 
reviendrai bient√īt sur les √©lections et nos "caravaniers".
Un probl√®me a √©t√© cr√©√©, faute de concertation et consultation de la 
population, comment r√©soudre celui-ci sans l√©ser personne? Vos 
contributions seront d'ailleurs les bienvenues.  Merci . Aleajactaestdel'ouest

vendredi 21 mars 2014

new morning ?



autre contribution libre et publiée telle quelle



Dans cette campagne municipale morose √† l’image de sa commune, le maire est une moule malade qui refuse obstin√©ment de d√©crocher de son bouchot. La commune est divis√©e, les gens ne se parlent pas. Elle est en retard, elle change, √† l’instar de ces communes qui ont chang√©… il y a trente ans. Elle s’urbanise n’importe comment et prend une allure disgracieuse plut√īt que valoris√©e avec tout ce qui faisait sa singularit√©. Les P√©nestinois ont mang√© leur pain blanc et pourtant, avachi dans son fauteuil dans sa mairie disproportionn√©e, tout frais pay√©s par ses contribuables, le maire d√©tient leur quitus, son brevet d’existence. Petit fonctionnaire sans envergure et opportuniste, l’individu est un sujet qui r√®gne en ma√ģtre d√©nu√© de sagesse. Sa condition est son moteur, avant le devoir de servir la collectivit√© correctement.
En bon imposteur, le sujet (celui qui se croit quelqu’un est un sujet puisqu’il n’est pas celui qu’il croit √™tre) montre une assurance bien plus √©lev√©e que celui de son statut de maire de bourg de 1900 habitants. Les sympt√īmes de son blablatage ? On les trouve quand il embo√ģte le pas des m√©dias qui bastonnent inexorablement les consciences et fa√ßonnent un √©tat de morosit√© et de d√©fiance. Il fait le perroquet, « Dans une p√©riode de crise durable pour notre pays et pour l'Europe, qui nous imposera de rendre plus coh√©rentes et efficaces nos actions pour notre commune et notre intercommunalit√©… dans un contexte qui cumule √† la fois des √©v√©nements dramatiques sur le plan social et humain… La crise ! » Brrr, les poncifs qui font peur aux cons ! Parmi tous les lieux communs, il ajoute la couche « du tumulte des m√©tropoles », des fois qu’il y aurait des gens encore plus cons pour croire qu’il les en pr√©serve. Mieux vaut ratisser large. L’oiseau de mauvais augure entretient la crainte du contexte et enchaine enfin avec sa petite gestion communale en p√®re tranquille. En y regardant de pr√®s, les gens s’emmerdent et ne se parlent toujours pas. Veillons √† ce qu’ils soient divis√©s, telle est la devise pour repasser ! C’est vraiment dommage.
Le petit sujet qui se prend pour un ma√ģtre ram√®ne sa fraise sur le monde. Il en fait des tonnes de barquettes. Des gens se d√©lectent de sa diarrh√©e verbale qu’il d√©verse sur les plumes de son canard municipal. « …C’est encore la raison qui nous conduit, dans cette p√©riode trouble, √† prendre sur le monde le recul n√©cessaire et √† inviter chacun au respect de l’autre et √† la prise en compte d’une relativit√© de nos propres conceptions elles-m√™mes toutes relatives. …engageons-nous √† avoir le souci de l’objectivit√©… En 2012, les grands projets communaux concernent… » Waouh ! Il doit se croire devant un parterre du Fond Mon√©taire International annon√ßant les grands travaux qui chambouleront l’avenir de l’humanit√©, √† savoir la r√©habilitation du sentier c√ītier, la cuve √† fioul des p√™cheurs, ou le plan d’occupation de l’espace.
On voit nettement o√Ļ se situe l√† « relativit√© de sa propre conception elle-m√™me toute relative », en tout cas en l√©vitation au dessus de notre r√©alit√©, et de sa propre r√©alit√©, c’est s√Ľr. Dans ses « propres conceptions elles-m√™mes toutes relatives » de l’exercice, il enfonce le clou et conclut ses √©ditos avec le slogan de sa liste « pour faire Ensemble P√©nestin Demain ? » On n’imaginerait pas Sarkosy ou Hollande en exercice, signer « la France forte » ou « le changement c’est maintenant » en fin de chaque intervention. Quand tu es machiav√©lien, t’es beaucoup plus fin. Un politicien doit √™tre rassembleur, pas seulement de son camp, mais de tous. Dans ce village gaulois, on a tous les droits. Et le sujet (le sujet se ment √† lui-m√™me pour mieux mentir aux autres) signe √† toutes les sauces avec « …son souci d’Ňďuvrer avec discr√©tion et humilit√© pour faire Ensemble P√©nestin Demain ; …pour que nous puissions Ensemble construire P√©nestin pour Demain ; …Et tous ensemble, nous continuerons √† Ňďuvrer Demain pour un P√©nestin qui r√©pondra  au mieux √† l’int√©r√™t g√©n√©ral… » C’est une interpr√©tation tr√®s personnel de son exercice en effet, avec son « …souci de l’objectivit√© », encore tr√®s relative √† sa propre conception de l’int√©r√™t g√©n√©ral.
En politique, l’expression « exercice du pouvoir. » traduit bien la vision du pouvoir dans la fa√ßon de l’exercer jusqu’au plus petit des √©diles. Le pouvoir de servir l’√©tat des √©lus disparus semble d√©finitivement supplant√© par une nouvelle conception de l’exercice du pouvoir. Les citoyens confondent le politicien du monde d’hier avec le politicien du monde d’aujourd’hui. Il ne reste de politicien que le nom, en r√©alit√©, le politicien a r√©gress√© en passant de l’homme d’autorit√© au manipulateur, narcissique et pr√©varicateur. Tendance, on le voit bien, qui se g√©n√©ralise.
Pour notre sujet (celui qui convoite est sujet de ses convoitises), le pouvoir est la fa√ßon de trouver sa place en soci√©t√©. Il est pr√™t √† n’importe quel mensonge pour remplir les urnes. Comme il le dit, sa r√©alit√© est √©minemment « relative » oui, mais √† sa propre conception de l’existence… quand elle souffre d’un manque d’identit√©. Seulement, les gens ont besoin d’un r√©f√©rent solide et fiable. Pas d’un bonimenteur.
Ici, le sujet est incapable d’un regard bienveillant sur ses concitoyens, tous ses concitoyens. Il est un r√©f√©rent vide de r√©f√©rence, un enfant sans rep√®re. Il emm√®ne les gens dans un univers vide de sens. Il est esclave de l’√©nergie qu’il d√©ploie pour un titre qui n’est qu’une b√©quille existentielle.
Pour se maintenir si longtemps, il a divis√© la commune en deux parties. Quelle ambiance ! Pas foutu de mettre au point un plan local d’urbanisation normalement parce que pas foutu de concertation normale. √áa, √ßa ne trompe pas. Plus les gens sont divis√©s, plus les entreprises de ce genre sont difficiles √† r√©aliser. Toujours en am√©nagement, il a fait le regroupement des caravaniers, rassembl√©s dans un cadre r√®glementaire en m√™me temps que dans un cadre grillag√©, mais √ßa leur a plu. Le tout √† √©t√© couteux. En m√™me temps, les heureux b√©n√©ficiaires lui garantissent des voix dans les urnes . Quand la moule, malade d’avoir filtr√© trop de nitrate aura l√Ęch√© son bouchot, les plus fervents caravaniers pourront toujours baiser sa photo suspendue entre la table en formica et l’√©cran plat du mobil home. On oublie que les caravanes d’hier √©taient dispers√©es et neuves, celles d’aujourd’hui finiront comme celles d’hier, mais regroup√©es. On ne change pas le cycle finalement, on l’am√©nage. √áa sera toujours plus facilement tra√ßable pour le recyclage. Mais quand les propri√©taires auront tr√©pass√© et que le petit Jordan voudra vendre, s’il est d’accord avec ses collat√©raux, T√©o et Cyndie, l’acqu√©reur potentiel va certainement tiquer quand il va voir l’√©tat du mat√©riel voisin, dans cet environnement en friche, vague √©vocation de l’h√ītel de plein air sans les prestations. Ah c’est s√Ľr, on pourra vendre, mais dans quelle condition ! Quel bel h√©ritage. Ce qu’il fallait r√©glementer, c’√©tait ce qui existait d√©j√†. Le regroupement au profit de la collectivit√©, pipeau. C’est l’id√©e de propri√©t√© qu’on a touch√©, il n’y avait d’int√©r√™t que l’int√©r√™t financier. La propri√©t√©, √† P√©nestin, comme sur le littoral souvent, s’est d√©cid√© sur le mod√®le sovi√©tique.
Son argument, le gain de surface agricole. En attendant, il sort des terres p√©nestinoises davantage de plots de bornage que des artichauts bretons. Tant pis pour les propri√©taires p√©nestinois qui t√®tent la goutte au pis plein de promesses d’un bovid√© qu’on v√©n√®re comme une vache sacr√©e indienne. Tant qu’ils t√®tent, ils sont maintenus dans l’ivresse de temps r√©volus. Dans le contexte √©conomique, les taux de rotation des biens sont de plus en plus longs. La courbe des prix va infl√©chir irr√©m√©diablement vers le bas. Cette multiplication de cit√©s pavillonnaires va in√©luctablement, dans le jeu de l’offre et la demande qui n’√©volue pas favorablement, en faire d√©chanter plus d’un quand il va falloir vendre. Tels sont pris les p√©nestinois qui ont b√©n√©fici√© d’une embellie qui pr√©c√©dait alors l’influence du sujet. Celle-ci est affirm√©e maintenant : les projets sont lanc√©s, les erreurs sont faites. La f√™te est finie. Seule la commune remplira ses caisses des taxes locales qui passeront du domaine priv√© des p√©nestinois √† l’√©tat : la commune. En somme, ses plus fid√®les supporter se font baiser et en redemandent.
On s’amuse √† penser que les amoureux de la nature paradoxalement, aurait fait de la sp√©cificit√© p√©nestinoise, un lieu qui se monnaierait plus cher, parce que rare. En somme, les p√©nestinois crachent exactement l√† o√Ļ ils auraient probablement sauv√© leurs meubles. La nature est bien faite finalement. Les retours de b√Ęton en pleine gueule n’arrivent jamais par hasard.
Le sujet a dress√© sa liste, il peut ! Aux votes pr√©c√©dents, quand les √©lecteurs panachaient, il a toujours fini loin derri√®re, personne n’en a jamais voulu comme maire finalement puisqu’il √©tait treizi√®me la derni√®re fois, et tout aussi loin les fois d’avant. Le voil√† qui pr√©sente sa liste : « …Il m'est apparu souhaitable de pr√©senter √† nouveau √† vos suffrages une √©quipe sans √©tiquette, s√©rieuse et exp√©riment√©e…s'engager, dans le respect de tous, avec le souci d'une imposition ma√ģtris√©e, √† conduire et construire l'avenir de P√©nestin ». Toujours la m√™me posture d’une diarrh√©e verbale en publique, obsc√®ne et qui traduit bien un grand manque d’humilit√©. Trois fois maire mais jamais dans l’absolu du suffrage. Aussi laborieux que son PLU.
Son √©quipe connaitra les joies de la r√©tention anale, une sensation d√©sagr√©able au niveau de la peau du cul qui tire sur les zygomatiques : les effets d’un lifting √† l’envers en quelque sorte. Quoique chez certains, le cul serr√©, c’est une seconde nature √† g√©om√©trie variable... En dehors de toute analyse manich√©enne, il y aussi dans cette liste quelques individus, en principe, sympathiques et comp√©tents.
Est-ce que le sujet (le sage est un serviteur devenu ma√ģtre √† servir autrui, le sujet se croit ma√ģtre sans servir, il pr√©figure une forme banale de totalitarisme), repassera pour la √©ni√®me fois ? Bien s√Ľr que oui ! Les gens pr√©f√®rent voter par d√©faut, comme si changer ses √©diles √©tait risqu√© !
On serait tent√© de dire √† tous les honn√™tes gens, p√™cheurs, mytiliculteurs, ch√īmeurs, artisans, retrait√©s, ouvriers, commer√ßants, femmes aux foyers, caravaniers, √† nos vieux, et √† tous ceux qu’il maintient sous son joug, ouvrez les yeux !
C’est ainsi, les gens ne veulent pas chercher √† comprendre. Inutile d’√©couter autrement que celui qui, en d√©finitive, parle pour ne rien dire √† un auditoire qui ne veut rien entendre.
Dimanche, il sera d√©mocratiquement √©lu !
Jean-Claude Durabais (ne prenez pas celui qui a pris l'anagramme de mon nom pour quelqu'un de sérieux !)

mardi 18 mars 2014

contribution libre ....publiée telle quelle...


Penestin doit savoir: le co√Ľt global du regroupement du camping caravaning

Tout le monde sait qu'√† P√©nestin, tous les chiffres tenant aux comptes, ainsi qu'aux finances communales sont librement accessibles √† tous et d'ailleurs la Municipalit√© s'est r√©cemment offusqu√©e de certaines recherches statistiques "externes" qui n'√©taient pas - c'est vrai - toutes favorables √† la Commune. C'est donc de mani√®re tout √† fait l√©gitime que  le Maire vient de rappeler √† tous les curieux  qu'il √©tait inutile d'aller chercher ailleurs des chiffres que ses services connaissent bien, qu'ils peuvent ais√©ment fournir et qui sont bien entendu √† la disposition de tous.

Cette d√©claration, qui t√©moigne d'une louable volont√© d'information et de transparence,  encourage √† poser une question qu'autrement personne n'aurait  jamais os√© avancer.  Certes on a  bien jusqu'ici glan√© ici et l√† quelques informations, mais lacunaires et trop parcellaires et elles ne permettent pas  de se faire une id√©e suffisamment pr√©cise et document√©e du total des sommes qui ont √©t√© engag√©es et pay√©es sur cet investissement  qui est ind√©niablement l'un de ceux qui ont le plus marqu√© les deux derni√®res mandatures municipales. En effet c'est d√©s avant 2003 - puisque juin 2003 marque la signature par la Commune d'une convention d'√©change foncier avec la puissante association des campeurs-caravaniers de P√©nestin - qu'ont √©t√© engag√©es les premi√®res d√©penses de la vaste op√©ration de regroupement des campeurs-caravaniers, qui s'est poursuivie au moins  jusqu'en 2013 et qui d'ailleurs, en raison de l'appel interjet√© par la Commune contre  l'annulation g√©n√©rale  prononc√©e en avril dernier par le Tribunal Administratif de Rennes, n'est probablement pas enti√®rement termin√©e.

Or il s'agit au regard de la taille  d'une petite commune d'une op√©ration de tr√®s grande  envergure  portant sur la cr√©ation de quelque 500 parcelles d'habitat de loisirs, d'une superficie individuelle allant de 400 √† 600 M2, souvent fort bien situ√©es,  d√Ľment acquises et am√©nag√©es √† grands frais par la Commune,  puis √©chang√©es au profit des campeurs-caravaniers contre des terrains leur appartenant, mais entr√©s g√©n√©ralement  en d√©licatesse avec la loi littoral et dont - pour cette raison - la valeur d'expropriation correspondait √† celle de la terre agricole. Sur le plan financier, on  rappelle que cet √©change a procur√© √† plusieurs centaines d'heureux  b√©n√©ficiaires,  le plus souvent membres de l'Association pr√©cit√©e, des parcelles estim√©es g√©n√©ralement au prix du march√© jusqu'√† 60 € et plus  le m√®tre carr√©,  en contrepartie de l'apport de  terrains  ne valant  gu√®re plus qu' 1 € le m√®tre carr√©. On  sait aussi que certains de ces propri√©taires, anim√©s par un sens sp√©culatif tr√®s s√Ľr, ont imm√©diatement revendu d√®s le premier semestre 2011 leurs parcelles sur la base de prix tellement √©lev√©s, qu'ils ont l√©gitimement provoqu√© une interpellation le 25 juillet 2011 (cf. proc√®s-verbal de la r√©union du  Conseil Municipal du jour) de la municipalit√© actuelle sur les moyens de mettre un terme √† ces regrettables d√©rives. Malheureusement les consultations et les mesures auxquelles le Maire s'√©tait alors instamment et justement  engag√©  pour y mettre fin n'ont  jamais re√ßu  ce jour(sauf erreur ou omission ) la moindre transcription dans la communication municipale officielle (notamment dans le Bulletin Municipal) , ni le moindre commencement d'ex√©cution sur le terrain. 

C'est donc sur plus de dix ans qu'ont √©t√© engag√©s des cr√©dits consid√©rables sur des postes multiples: √©tudes et consultations pr√©alables (g√©om√®tres + juristes + techniciens +avocats + services communaux etc.), insertion du projet dans 2 PLU successifs ainsi que dans le plan d'am√©nagement foncier, relev√©s topographiques correspondants, co√Ľts des acquisitions fonci√®res des terrains accueillant  les aires de regroupement, travaux d'arasement et de nivellement, travaux de lotissement, travaux de voirie et d'adduction des r√©seaux, plantations et cl√ītures, honoraires d'avocats suite aux deux contentieux victorieux engag√©s notamment par  deux associations locales et ayant abouti √† l'annulation pr√©cit√©e, inclus l'estimation du co√Ľt de l'instance d'appel √† venir... Certes bien que d√©j√† fournie, cette √©num√©ration n'est probablement pas exhaustive, mais nous savons pouvoir compter sur la loyaut√© de la Commune pour la compl√©ter des quelques √©l√©ments qui auraient pu √™tre malencontreusement omis. En cumulant sur  la derni√®re d√©cennie  l'ensemble du d√©tail ainsi fourni poste par poste et ann√©e par ann√©e, on arrive √† un co√Ľt total brut  qu'aimeraient conna√ģtre l'ensemble des P√©nestinois, y compris d'ailleurs les r√©sidents secondaires qui,  sans pour la plupart venir voter  dans la Commune, contribuent pourtant efficacement au financement de ses projets.

De ce co√Ľt total brut, il convient - bien entendu en les ventilant ann√©e par ann√©e - de d√©duire les subventions et participations  re√ßues, la valeur v√©nale aussi des terrains recueillis en √©change, d'autres recettes peut-√™tre,  le tout  de mani√®re √† d√©gager  un co√Ľt total net. La division finale de ce co√Ľt net  par le nombre de contribuables acquittant effectivement les imp√īts locaux  dans la Commune permettrait  ainsi √† tout un chacun √† la fois:

- de chiffrer sa part moyenne dans l'investissement communal contribuant √† l'enrichissement patrimonial des  campeurs-caravaniers ayant opt√© pour leur transfert (et aussi d'ailleurs de quelques propri√©taires fonciers locaux r√©sidents ni campeurs, ni caravaniers);

- et  par une rapide balance co√Ľts/ avantages de juger sainement √† titre personnel de l'int√©r√™t √©ventuel  que pr√©sentait  l'op√©ration sinon toujours pour lui,  du moins pour certains autres.

Le tout, en sachant qu'en l'√©tat actuel du droit tel que pr√©sentement d√©fini et arr√™t√© par le Tribunal Administratif de Rennes (l'appel pendant de la Commune n'a en effet normalement aucun pouvoir suspensif), ces zones de reconversion  parfaitement ill√©gales d√®s l'origine n'auraient jamais d√Ľ exister.

Avec ces chiffres, que la municipalit√© sortante conna√ģt sans nul doute parfaitement et qu'elle n'aura probablement aucun mal √† r√©unir rapidement et √† publier aussit√īt, m√™me les opposants les plus r√©solus n'auront donc plus aucune raison d'aller chercher ailleurs sur des sites injustement critiques  les chiffres qui auront √©t√© si obligeamment  et si spontan√©ment mis √† leur disposition pour √©clairer leur prochain vote. Car en r√©alit√©, personne ne doute  que ce travail ait d√©j√† √©t√© conduit avec le plus grand soin  au sein m√™me de la Mairie, ne serait-ce que pour √©clairer et piloter  l'action municipale et donc que sa publication puisse intervenir  dans des d√©lais extr√™mement brefs. 

Cette prompte publication rejoindra ainsi les voeux d'un grand nombre d'√©lecteurs qui, avant de  d√©poser dans l'urne un vote soigneusement  pes√© et m√Ľrement r√©fl√©chi, tiennent √† savoir ce que repr√©sente √† la fois pour la collectivit√© et pour eux  le co√Ľt global et les sacrifices de cette on√©reuse op√©ration, embl√©matique de la gestion pass√©e. D'autant qu'elle a √©t√© conduite  √† marche forc√©e par la municipalit√© sortante, en faisant fi des recours s√©rieux d√©j√† engag√©s par deux associations distinctes dont le  succ√®s conjoint en premi√®re instance souligne l'extr√™me fragilit√© et le caract√®re douteux - pour ne pas dire plus -  de l'assise juridique des zones de reconversion. Enfin et  pour rester dans l'instant pr√©sent, on s'abstiendra de poser d√®s maintenant les graves questions que viendrait √† susciter  la confirmation √©ventuelle de l'annulation desdites aires de regroupement par la Cour d'Appel de Nantes...



lundi 17 mars 2014

chiche, monsieur le maire........ sortant et trébuchant ...

Lors de leur d√©placement aupr√®s de la population pour y apporter eux-m√™mes leur profession de foi , la liste alternative de l'opposition y a adjoint ce document sign√© par tous ses candidats ; ils se sont donc engag√©s .Seriez vous  pr√™t √† faire de m√™me , le pourriez vous, surtout  ? , j'en doute ....√ītez -le moi ! chiche ...
Ce blog est ouvert √† toute contribution , je m'adresse aux partisans et /ou  candidats  de chaque liste .Tout en sachant que le silence peut-√™tre parlant . Nonobstant les injures , les insultes ou les d√©nonciations calomnieuses . Donc, √† vos claviers , soit en cliquant sur "commentaires " en-dessous de chaque article soit  en envoyant votre texte √† vertdo56@gmail.com .



cliquer sur le document pour le zoomer 

vendredi 14 mars 2014

Au secours !....

C'est sans doute ce qui se dit dans les t√™tes ( je dis bien les t√™tes , pas les conseillers, "objets inanim√©s, avez vous donc une √Ęme" ?)de la municipalit√© sortante qui se sent assi√©g√©e .Cette micro- baronnie qui s'est √©loign√©e de la vraie d√©mocratie a visiblement la peur panique de perdre "son" pouvoir . R√©v√©lateur de cet √©tat d'esprit , apr√®s les m√©thodes de monsieur B , celles de madameR sa premi√®re adjointe  relativement populaire vue sa position d'adjointe aux affaires sociales . Adjointe aux affaires sociales, oui, pas cadre √† la poste que je sache ? ni juriste , avec la charrette de contentieux perdus depuis 1995, elle ne peut y pr√©tendre, non ?
De quoi se m√™le-t-elle √† invectiver un des candidats de la liste alternative en lui annon√ßant qu'il n'aurait pas le droit de distribuer les professions de foi dans les bo√ģtes aux lettres des √©lecteurs ?" vous pouvez pas mettre des timbres ?"avec quel argent ? ils n'ont pas les moyens d'une commune, eux ! c'est ce qui s'est pass√© aujourd'hui  lors d'une "tourn√©e" d'un des candidats dans son  secteur de la commune .Lors d'une premi√®re r√©union publique de la liste alternative,  l'adjoint √† l'urbanisme ( qui n'habite m√™me pas sur la commune mais y a une r√©sidence secondaire ) s'est permis d'√©ructer contre un intervenant dans le public qui t√©moignait sur la politique municipale .Sa perte de sang-froid n'est pas la premi√®re ...acari√Ętre vous disais-je )
C'est quoi ces m√©thodes d'intimidation" dignes "  de voyous ? La commune n'est pas une propri√©t√© priv√©e  et les √©lus , ses propri√©taires .Auraient-ils peur de ce que l'on pourrait trouver derri√®re eux ?
Penestin a besoin d'air , ces gens ne doivent pas √™tre reconduits . La d√©mocratie doit reprendre place  , il est temps de changer la donne , le mur approche de plus en plus vite .....Au secours !  ce sont aux Penestinois de le dire !

vu mais pas pris....

Cette maison en bois sur la rive gauche de la Vilaine  avait  subi  un incendie . √©difi√©e  dans la bande des cent m√®tres avant la loi littoral ,  l'ancien propri√©taire a eu le droit de la reconstruire √† l'identique du permis d√©livr√© en 1969 comme le pr√©voit le droit .
Jusque là , rien d'anormal, donc .
 Mais le nouveau  propri√©taire l'a agrandie . voir photos . Il s'est m√™me fait une autre construction √† proximit√© , celle-ci bien camoufl√©e ,tout cela dans un EBC ( espace bois√© class√©) ... ....
Tout cela sans aucune autorisation ...le maire le sait et se tait .
 Et, eux qu'en pensent-ils ?( surtout, "pas de pol√©mique "?)
la maison avant l'incendie ( cliquer sur les photos pour les zoomer)
Et Après reconstruction !


jeudi 13 mars 2014

Madame A tout compris !

Cher premier √©dile ,  moi aussi , je tiens √† t'apporter tout mon soutien √† ta liste . C'est la moindre des choses . J'ai c√©d√© plusieurs terrains agricoles √† la commune . Quel bel √©change ai-je fait !  il faut dire que j'ai une bonne exp√©rience d'√©pici√®re, √ßa aide !
Tu m'a donc donn√© une parcelle dans la zone de reconversion du Lomer , mais puisque tu es sp√©cialement g√©n√©reux, tu m'as accord√© une autre parcelle dans la zone du Goulumer ; des parcelles estim√©es √† un prix moyen de 60 € le M2 contre 0,25 € pour les miennes! M√™me que pour l'une , je ne paierai m√™me pas la viabilisation que la commune prend √† sa charge ! royal ! je ne suis pourtant pas campeuse-caravani√®re !

Tu m'avais d√©j√† la derni√®re fois propos√© d'int√©grer ta liste , et je t'avais refus√© . C'est trop fatigant de lever la main une fois par mois , je laisse √ßa √† d'autres ... Mais bien s√Ľr, je voterai  ta liste . L'autre liste , ils veulent" dialoguer et agir ", bref nous imposer la "d√©mocratie" ! les fous !  c'est tout de m√™me plus sympa avec toi ,  c'est direct  , on obtient tout !

extrait délibération ( cliquer sur l'image pour zoomer)


VOTEZ, ELIMINEZ !

mercredi 12 mars 2014

merci , merci , tu es le plus gentil....

Moi, j'ai √©t√© tellement combl√©e , je ne peux que te rejoindre sur ta liste !  si proche de nous ... Qu'on t-ils √† te d√©nigrer ? tu ne fais qu'agir pour  nous , tes fid√®les clients ... ton abn√©gation pour nos int√©r√™ts particuliers devrait conduire le plus grand nombre √† voter pour ta liste . Ne t'inqui√®te pas m√™me si tu sembles "peu rassur√©" ... avec ta r√©serve √©lectorale, tu ne peux que gagner .

VOTEZ, ELIMINEZ



dimanche 9 mars 2014

Avé JC !

c'est s√Ľr que je vais voter pour toi , enfin pour ta liste ... Tu m'as soutenu , c'est , maintenant, √† moi de le faire ... Tu m'as fil√© une parcelle de reconversion dans tes zones de camping-caravaning . Mais puisque t'es plus que sympa avec moi, tu m'as autoris√© √† rester l√† o√Ļ je suis . Bien s√Ľr , nos d√©fenseurs de "l'int√©r√™t g√©n√©ral" vont dire qu'il y a de l'abus ! ..... et alors , t'as le pouvoir, tu fais ce que tu veux , non ?
Il para√ģt que tu serais" pas rassur√©" !  t'inqui√®te , ma poule , on va les humilier ces √©colos de mes deux .... ils n'aiment que " l'int√©r√™t g√©n√©ral" ? les cons , √ß√† ose tout !  et pourquoi pas la d√©mocratie , tant qu'ils y sont ?

Alors le 23 mars , je vote pour toi , et c'est toi qui payeras l'apéro ? bises ma poule ....

VOTEZ, ELIMINEZ ( vertdo)

un autre t√©moignage de soutien, tr√®s bient√īt

vendredi 7 mars 2014

Allons -y !

Monsieur JC , nous sommes gr√© de votre soutien depuis 1995 ... Bien s√Ľr , malgr√©  les recours de l'association extr√©miste "M√®s et Vilaine", vous avez su vous battre en notre faveur et contre "l'int√©r√™t g√©n√©ral" , cette id√©ologie absurde des √©colos qui n'ont comme but que de vous nuire . Nous vous sommes reconnaissants de votre soutien √† notre combat . Nous vous sommes encore plus reconnaissants de votre paraphe √† notre lettre de mise en garde *√† cette association que beaucoup notamment chez  nous d√©testent .Nous sommes des gens de bonne foi .( m√™me l'autre liste le reconna√ģt ! ils ne pensent pas "la loi , c'est la loi" comme les extr√©mistes √©colos) D'ailleurs, nous croyons savoir que la majorit√© des Penestinois rejettent cette association . " d√©fendre le littoral"  quelle ineptie !  le littoral est une marchandise que nous utilisons depuis un grand nombre d'ann√©es . Nous savons plus que quiconque , ce que nous devons en faire , n'est-ce pas ?

Tr√®s bient√īt,le prochain t√©moignage sera celui d'un pauvre caravanier totalement l√©s√© .....



*






VOTEZ, ELIMINEZ !

mercredi 5 mars 2014

JC m'avait promis , chose due...

Comme le client du post  pr√©c√©dent, Jean-claude m'avait promis mon permis de construire . Malgr√© l'association "virulente" , j'ai obtenu gain de cause . Ma maison avec vue sur mer  , tout le monde me l'envie maintenant !  et je l'ai nomm√©e " ker armelle " en r√©f√©rence au  pr√©nom de la pr√©sidente de l'association qui m'a intent√© un proc√®s ! quelle honte , ces √©colos !  Font tout pour emp√™cher le d√©veloppement de la commune ... Bien s√Ľr, pour nos int√©r√™ts particuliers , nous voterons pour la liste de B , le seul qui se bat contre l'int√©r√™t g√©n√©ral ... le seul qui nous d√©fend .

VOTEZ, ELIMINEZ !

tr√®s bient√īt , un autre t√©moignage de soutien √† monsieur JC .....

lundi 3 mars 2014

non, mes enrochements ...

ne sont pas sur le domaine public maritime ..... Et j'ai bien le droit d'√™tre candidat sur la liste du maire sortant ,comme eux .Lui, il nous comprend ..... c'est pas comme l'autre liste " alternative " .....√† quoi ?  √† nos int√©r√™ts particuliers ? manquerait plus qu'on nous impose l'"int√©r√™t g√©n√©ral" !  Les √©lecteurs ne s'y tromperont pas !
video


VOTEZ  , ELIMINEZ !

tout ressemblance avec .....etc....

A lire ICI