vendredi 19 avril 2013

de l'étrange intervention d'un préfet....

Dans le compte rendu du jugement du tribunal administratif de Rennes à propos du PLU de Penestin , on y apprend que le préfet du Morbihan  est intervenu via "un mémoire en intervention". Démontrant une parfaite complicité avec le maire , elle ne grandit pas son auteur . Mais est-elle surprenante ?  Ce préfet avait été nommé  en remplacement d'un collègue "démissionné" visiblement à la suite d'un article du quotidien Ouest france dans lequel , le banni s'exprimait de façon  ferme  sur la loi littoral .
Pourquoi ce soutien au maire sulfureux de Penestin ? A quoi joue le préfet du Morbihan représentant de l'état ? ...de l'état de droit en principe . A-t-il oublié que son statut lui confère la surveillance du respect de la loi et entre autre la loi littoral ? comment peut-il se permettre de soutenir un édile qui est connu pour ses nombreux contentieux d'urbanisme perdus ? Un édile qui avait entraîné un préfet, à l'époque, dans le désastre financier de l'affaire des hauts de Vilaine .
J'avais toujours cru naïvement qu'un préfet  était le représentant de l'état donc du droit . 

Les juges, heureusement, n'ont pas été impressionnés .Dans notre  démocratie, la séparation des pouvoirs est la règle  . Fort heureusement , l'exception s'est prise une claque . vertdo

extrait du jugement 

Aucun commentaire: