samedi 3 décembre 2011

à quoi joue le maire de Penestin?

la côte entre le Loguy et le halguen et l'une des 2 maisons solitaires en haut à gauche de la route( cliquer pour agrandir)
Entre le Loguy et le Halguen , entre la route et la mer, seules deux bicoques( qui ont récemment changé de propriétaires) trônent ,idiotes, dans un espace qui pourrait être classé " remarquable" .C'est sans compter notre premier édile qui s'acharne à conserver des possibilités d'urbanisation de ce secteur .En effet, notre cher(€) maire classait en zone d'urbanisme ce dit-secteur dans le document d'urbanisme annulé en 2008. Il lui en fallut plus pour l'impressionner puisque avec sa nouvelle équipe de bénis oui-oui, il tenta de refourguer une nouvelle zone constructible sous un habillage différent . "Tenta" ai-je dit car cette supercherie ne passa pas l'étape de l'enquête publique du nouveau document d'urbanisme! Faut pas toujours prendre les commissaires enquêteurs pour des imbéciles même si souvent ça marche !
Exit donc toute nouvelle construction dans ce secteur encore épargné et pas toujours si facilement en témoignent les deux permis annulés dans ce coin dont l'un pour neuf longères à à peine cent mètres de la mer !
Pour autant notre premier magistrat ne s'avoua pas vaincu , plutôt que d'étendre la zone "espace remarquable" à tout ce rivage jusqu'au gros pâté de maisons du Loguy ( en bas sur la 2eme  photo aérienne) il décida de faire un simple zonage "naturel" de l'ensemble , ce qui permet les extensions .L'une des deux maisons ( voir photo et 1ere photo aérienne) vient récemment d' en obtenir une . Au passage , notre commune sur endettée par des projets pharaoniques bénéficie d'un peu de taxe supplémentaire qui est sans doute la vraie cause du manque de volonté à préserver efficacement ! Notre maire n'est pas le seul élu du littoral , hélas, à prendre ce territoire fragile et convoité pour un tiroir-caisse !
Parfois, d'autres élus agissent différemment , après tout on a les édiles que l'on mérite ...
 Par exemple en Loire Atlantique , ce département très voisin , le conseil général préempte les ventes pour faire démolir les maisons isolées sur la bande littorale ;Et cela grâce à la TENS ( taxe sur les espaces naturels sensibles) . Récemment A Pen Bé, le conservatoire du littoral vient de démolir une "maison" de caravanier dans le site de la Marche aux boeufs .Avec l'appui de la municipalité d'Assérac .vertdo

Aucun commentaire: