mercredi 18 mai 2011

bis répétita

Dans mon article "urgence" du 5 mai dernier j'écrivais ceci : La municipalité Penestinoise pourrait se targuer d'un "jugement" favorable comme elle l'avait revendiqué lors de la fameuse affaire des "hauts de Vilaine"(à l'époque, le sursis avait été refusé ...deux fois !!!) : on connaît dorénavant le résultat .....coûteux ! Mais visiblement la leçon n'a pas été retenue...

De façon inhabituelle,  le rejet de la requête en suspension des travaux d'aménagements des zones d'urbanisation pour les campeurs-caravaniers fait l'objet de publicité sur le site de la commune invitant à venir consulter l'ordonnance de rejet en mairie.
Comme justement dit dans un récent article de Ouest-France " une épée de Damoclès" continue pourtant à peser sur les bénéficiaires des parcelles de ces zones de regroupement par le biais du futur jugement au fond . Vertdo

Aucun commentaire: