mardi 11 janvier 2011

Penestin , la démocratie en jachère .

Dans l' édito du bulletin municipal de janvier , le maire  ( après une accalmie suite à l'attrait de la  création de l'association autre regard issue de la dernière élection municipale ,qui devint l'autre bouc-émissaire de ce maire qui depuis 1995 n'a cherché qu'à diviser les Penestinois) s'en prend nommément à l'association locale de défense du littoral  suite à l'enquête du quotidien "ouest-france" qui entre autre interviewait sa présidente.Il  écrit "l'association Mès et Vilaine envisage des recours au profit d'une densification des constructions et d'une libération des hauteurs!!!" en terminant par trois points d'exclamation pour mieux frapper les esprits souvent endormis par ses discours amphigouriques .Suit sa réponse en contradiction avec son  affirmation ;"Sur la densification, on (?) conseillera aux auteurs de prendre en compte la loi SRU( cette loi impose la densification des constructions), sur les hauteurs, de relire le règlement du PLU et de faire part des différences existant entre le règlement du POS et celui du PLU arrêté! la seule différence concerne les centres agglomérés et notamment le centre bourg ( où les hauteurs sont "libérées").
Ce qu'il écrit de l'association est une vraie manipulation , il suffit de relire ce que dit la représentante de l'association  visée. Que dit-elle dans cette interview? "nous allons attaquer le PLU( car )il prévoit de parcelliser l'existant pour construire en hauteur.Nous ne voulons pas de cette densification-là.A terme, on risque d'avoir la même chose qu'à la Baule ". Ouais, bref, ils veulent densifier partout , y compris en espaces proches, verticalement parlant.
Alors ,quelle mouche a piqué  notre vieil édile , ne sait-il plus lire ou a t-il voulu une fois encore nous démontrer sa mauvaise foi   ? N'a-t-il pas apprécié le dossier de Ouest-france consacré à Penestin ? malgré son interview qui bénéficia de la plus grande place , a-t-il surtout été gêné par le contre balancement  de l'interview accordée à la présidente de Mès et Vilaine ? et des propos de son ancien allié -promoteur qui moqua  sa revendication d' "irresponsabilité" au sujet de ce désastreux projet des "hauts de Vilaine"  qui a coûté la bagatelle de 300 000 € aux Penestinois et 300 000 € aux autres ?
Il a été élu, certes ,et sa légitimité n'est pas en cause ( même si on a le droit de rappeler que 20% d'électeurs opportunément inscrits,votent depuis 1995 à 100% pour sa liste quelque soient les gens qui la composent ), mais un élu peut-il pour autant tout se permettre, comme  désinformer sciemment ? Cela avait déjà été le cas lors d'un bulletin municipal de l'ancienne équipe qu'il dirigeait déjà .Travestir des propos pour mieux attaquer .Cette pratique pour le moins anti-démocratique et calomnieuse  ternit l'image de Penestin et pollue le climat même si Penestin n'est pas une exception : les exemples de ces maires imbus de leur pouvoir ne sont pas loin, comme à Damgan ou à Sauzon , et il y en a d'autres , hélas .
La démocratie appelle le dialogue, l'écoute et le respect de ceux qui ont voté différemment  et/ou qui usent légitimement de la  séparation des pouvoirs .Et ce ne sont pas des "concertations" obligatoires , biaisées et des paroles trompeuses  qui duperont ceux qui  savent un tant soit peu ouvrir les yeux  (s'indigner dirait S Hessel).   vertdo

Aucun commentaire: