mercredi 14 décembre 2011

La fausse victime, le vrai magouilleur et notre argent



J'ai d√©j√† √† deux reprises racont√© l'histoire incroyable de ces parcelles de campeurs-caravaniers du Loguy  qui avaient obtenu ( en connaissance de cause)d'un ancien  maire ( par ailleurs tr√®s gros propri√©taire sur la commune)  chacun un vrai-faux  permis de construire pour leur parcelle pourtant jamais class√©e en zone constructible!( notre √©dile actuel s'y entend aussi lui, en vrai-faux permis mais avec succ√®s, h√©las) Les deux maisons avaient fini par √™tre d√©molies sur d√©cision de justice, la mauvaise foi des propri√©taires √©tant reconnue .

Notre cher(€) √©dile actuel qui a toujours pens√© (!) que ces gens √©taient des "victimes" leur offrit dans le PLU 2006 annul√© depuis ,  la constructibilit√© de leur terrain ! bien que ces derniers se trouvent dans la bande inconstructible des 100 M de la loi littoral. Mais cela ne passa pas l'√©tape de l'enqu√™te publique gr√Ęce au pr√©fet qui resta vigilant;  Dans le tout nouveau document d'urbanisme , ces deux parcelles restent en zone naturelle .
Mais notre charmant √©dile ne les oublie pas pour autant ! en √©change d'une des parcelles ( celle o√Ļ se trouve un mobil-home ill√©galement install√© depuis) , le propri√©taire obtient DEUX parcelles dans la grande nouvelle zone de regroupement des caravaniers au Lomer  avec cerise sur le g√Ęteau , quelques ares en plus dans l'√©change ! ce propri√©taire garde en sus  la petite parcelle de 330M2 o√Ļ tr√īne l'horrible cabanon rose ...
Morale de cette histoire , quand une fausse victime rencontre un vrai magouilleur ils se racontent des  jolis coups tordus ! vertdo
zone de regroupement du Lomer

samedi 3 décembre 2011

à quoi joue le maire de Penestin?

la c√īte entre le Loguy et le halguen et l'une des 2 maisons solitaires en haut √† gauche de la route( cliquer pour agrandir)
Entre le Loguy et le Halguen , entre la route et la mer, seules deux bicoques( qui ont r√©cemment chang√© de propri√©taires) tr√īnent ,idiotes, dans un espace qui pourrait √™tre class√© " remarquable" .C'est sans compter notre premier √©dile qui s'acharne √† conserver des possibilit√©s d'urbanisation de ce secteur .En effet, notre cher(€) maire classait en zone d'urbanisme ce dit-secteur dans le document d'urbanisme annul√© en 2008. Il lui en fallut plus pour l'impressionner puisque avec sa nouvelle √©quipe de b√©nis oui-oui, il tenta de refourguer une nouvelle zone constructible sous un habillage diff√©rent . "Tenta" ai-je dit car cette supercherie ne passa pas l'√©tape de l'enqu√™te publique du nouveau document d'urbanisme! Faut pas toujours prendre les commissaires enqu√™teurs pour des imb√©ciles m√™me si souvent √ßa marche !
Exit donc toute nouvelle construction dans ce secteur encore épargné et pas toujours si facilement en témoignent les deux permis annulés dans ce coin dont l'un pour neuf longères à à peine cent mètres de la mer !
Pour autant notre premier magistrat ne s'avoua pas vaincu , plut√īt que d'√©tendre la zone "espace remarquable" √† tout ce rivage jusqu'au gros p√Ęt√© de maisons du Loguy ( en bas sur la 2eme  photo a√©rienne) il d√©cida de faire un simple zonage "naturel" de l'ensemble , ce qui permet les extensions .L'une des deux maisons ( voir photo et 1ere photo a√©rienne) vient r√©cemment d' en obtenir une . Au passage , notre commune sur endett√©e par des projets pharaoniques b√©n√©ficie d'un peu de taxe suppl√©mentaire qui est sans doute la vraie cause du manque de volont√© √† pr√©server efficacement ! Notre maire n'est pas le seul √©lu du littoral , h√©las, √† prendre ce territoire fragile et convoit√© pour un tiroir-caisse !
Parfois, d'autres élus agissent différemment , après tout on a les édiles que l'on mérite ...
 Par exemple en Loire Atlantique , ce d√©partement tr√®s voisin , le conseil g√©n√©ral pr√©empte les ventes pour faire d√©molir les maisons isol√©es sur la bande littorale ;Et cela gr√Ęce √† la TENS ( taxe sur les espaces naturels sensibles) . R√©cemment A Pen B√©, le conservatoire du littoral vient de d√©molir une "maison" de caravanier dans le site de la Marche aux boeufs .Avec l'appui de la municipalit√© d'Ass√©rac .vertdo

jeudi 24 novembre 2011

vue sur mer les pieds dans l'eau

l'ensemble immobilier sur la droite avec en haut sur la gauche , d'autres maisons jug√©es ill√©gales 

les marais du Lienne et la petite route construite illégalement, perpendiculaire, le ru

immeuble avec l'entrée du garage devant


A la suite de la temp√™te Xinthia, le gouvernement a d√©cid√© d'√©tablir des cartes des zones de submersion marine pour toutes les communes littorales . Dans le Morbihan cela ne s'est pas fait tout seul .Certains maires ne voyaient pas ces cartes d'un bon oeil , suivez mon regard ! Les cartes prennent en compte le niveau centennal de 20 cm mais aussi un niveau de 60 cm d'√©l√©vation du niveau de la mer d√Ľ aux pr√©visions du GIEC  sur le r√©chauffement climatique .Il y a trois niveaux d'al√©as : risque faible, moyen et fort. ( plus de pr√©cisions ICI)
    A Penestin,  la zone √† risques( voir la carte ICI en cliquant sur "t√©l√©charger le fichier") , avec donc une surcote de 60 centim√®tres , s'√©tend jusqu'√† l'entr√©e du parking en sous-sol de l'immeuble des hauts de vilaine . La descente de ce parking est class√©e en al√©a fort!
vertdo

jeudi 3 novembre 2011

médisance

Dans le compte rendu officiel du dernier conseil municipal,  le maire a communiqu√© √† ses conseillers le r√©sultat du jugement concernant l'immeuble des hauts de Vilaine ( voir l'article "notre patrimoine").
A cette occasion, il "s’interroge sur la cause de cette erreur de proc√©dure de la part d’une association habituellement tr√®s au fait des dates sur de telles proc√©dures".
Sous entendu  , l'association aurait fait expr√®s de tarder dans le but de ne pas obtenir cette d√©molition !
Notre √©dile habitu√©   des attaques insidieuses contre tous ceux qui ne sont pas de son avis ou qui exercent le droit de recours contre( ses )exc√®s de pouvoir , se permet de faire croire √†  une "magouille".
Certains Penestinois,  et pas des moindres, chercheraient donc  √† continuer √† salir   ceux qui se sont oppos√©s √† ce permis des hauts de Vilaine et qui, pourtant, ont √©t√© l√©gitim√©s d√©finitivement . Les m√™mes qui manipulaient l'opinion apr√®s le jugement de premi√®re instance en 2003.
Un maire est le premier magistrat d'une commune et moins que quiconque ne peut ignorer la loi . La prescription en mati√®re de d√©molition qui √©tait de cinq ans est pass√©e √† deux ans .....en 2006, juste apr√®s la demande de d√©molition de l'immeuble en 2005. De plus , la loi qui a chang√© depuis l'annulation d√©finitive du permis des hauts de Vilaine, dit que le d√©lai de prescription part de la date de l'ach√®vement des travaux permettant de rendre l'immeuble habitable. Comme les travaux ne seront jamais achev√©s et l'immeuble, jamais rendu habitable, la d√©molition ne peut √™tre ordonn√©e par le juge !! Mais celle-ci peut √™tre, bien entendu, entreprise par le promoteur( co-condamn√© dans cette affaire) afin de faire dispara√ģtre une carcasse inutile qui d√©figure les lieux et d√©pla√ģt √† beaucoup de monde ,√† commencer par les propri√©taires des petites maisons de ce permis group√© , et surtout  √† ceux qui y vivent √† l'ann√©e !
Et pourquoi pas avec l'aide de la commune si prompt à dépenser sans compter ? il s'agirait là d'un investissement pour la qualité paysagère de Penestin ! Le maire de la commune n'est-il pas attaché aux paysages , lui qui a insisté pour devenir gestionnaire des espaces naturels de la commune ?
L'association va faire appel , que nous dira encore monsieur le maire ?  qu'il s'agit d'un acharnement √† ne pas vouloir de d√©molition ??!? vertdo

vendredi 21 octobre 2011

notre patrimoine

Par jugement du 4 octobre dernier, le tribunal d'instance de Vannes a rejet√© la demande de d√©molition de l'immeuble "le Guillaume" demand√©e par l'association "m√®s et Vilaine " et l'un des propri√©taires des six petites maisons contig√ľes √† cet √©difice et du m√™me permis .

Plus sur la forme que sur le fond
.En effet, le juge considère que la demande de démolition est trop tardive . Une histoire de date qui avait sauvé aussi in-extrémis , trois des six permis attaqués dans cette zone des marais du Lienne .
Cet immeuble inachev√© restera donc en l'√©tat . Patrimoine Penestinois qui a co√Ľt√© la bagatelle de 300 000 € √† notre commune si endett√©e  mais aussi 300 000 € aux contribuables Morbihannais . Merci donc √† qui ? bien s√Ľr au promoteur ,super champion de la victimisation,   qui a lanc√© ses travaux malgr√© un recours contre ce permis ( ne parlons m√™me pas de sa pseudo gr√®ve de la faim) , merci √† notre premier √©dile - endetteur de g√©nie , merci au pr√©fet de l'√©poque( ils changent si vite, lui semblait bien) si prompt √† valider de sa signature  l'irresponsabilit√© du  deuxi√®me cit√© .
Penestin sera donc d√©finitivement symbolis√© par cette carcasse qui tr√īnera √† l'entr√©e du bourg comme le r√©sultat affligeant d'une politique municipale client√©liste de court terme( "pour d√©velopper le tourisme , il faut relancer la construction"). Vivra-t-on le m√™me r√©sultat avec la politique fonci√®re privil√©giant les √©lecteurs-caravaniers l√† aussi aux frais des contribuables Penestinois et Morbihannais ? vertdo   

dimanche 9 octobre 2011

morne soirée

Une soixantaine de personnes et autant de chaises vides . La r√©union organis√©e pour, pardon, par la municipalit√© afin de permettre aux Penestinois de poser des questions sur les projets en cours  n'a pas fait grande recette .
Les premières timides questions portèrent sur la sécurité routière .Passons ...

Puis une question fut pos√©e sur l'avenir de l'immeuble des "hauts de Vilaine" , o√Ļ cela en √©tait de cette ruine .....(pour les contribuables) suite √† la condamnation de la commune mais aussi du pr√©fet trop prompt √† suivre un √©lu client√©liste .La r√©ponse du premier √©dile ( entour√© de presque tout son conseil bien silencieux) fut que le jugement au civil quant √† la d√©molition du dit ouvrage n'√©tait pas encore intervenu sans doute car il ne serait pas √©vident pour le juge de trancher puisque la loi "ru et √©tier " autorisait cet ensemble de toute fa√ßon situ√© au-del√† des 100 m√®tres du rivage selon lui .Sauf que le d√©cret d'application de cet amendement  n'est toujours pas paru depuis 2005 .Donc cette loi ne s'applique pas . Le permis des  "hauts de Vilaine" reste ill√©gal.
Une personne posa une question quant √† la nouvelle vaste zone de regroupement mytilicole. Le maire ( ses conseillers restant de marbre) r√©pondit que Loscolo avait √©t√© choisi car il y avait difficult√© ailleurs √† trouver un tel espace √† cause des nombreuses zones √† respecter , comme les zones natura 2000 , espaces remarquables etc...et √† cause des zones de submersion d√©cr√©t√©es depuis la temp√™te xinthia. C'est √† cet instant qu'une dame intervint : " et l'immeuble, ne risque-t-il pas la submersion " ? .R√©ponse du premier √©dile:"Lors de la temp√™te Xinthia, je peux vous dire que j'√©tais sur le terrain d√®s 6 heures ( en f√©vrier , il ne fait pas jour si t√īt  ! ) l'eau n'est pas mont√©e jusqu'√† l'immeuble " . Une vieille dame rench√©rit " je suis la propri√©taire du garage ( √©difi√© depuis 1956 devant l'immeuble en question )il n'a pas √©t√© inond√© " (tiens, dort-elle dans son garage par les nuits froides de f√©vrier ?) .
Qui √©taient donc ces gens qui dans la matin√©e sortaient des affaires du dit- garage  pour les trier ? j'ai d√Ľ r√™ver ...
Au bout d'une petite heure , force √©tait de constater que la r√©union ne soulevait pas beaucoup d'enthousiasme ; On sentait l'impatience des organisateurs √† esp√©rer  des questions sur le regroupement du camping-caravaning . Mais peut-√™tre craignaient-ils de s'expliquer sur le courrier de menace envoy√© √† la pr√©sidente de l'association "M√®s et Vilaine" ?
Le maire qui avait commenc√© cette r√©union publique en d√©clarant qu'elle avait √©t√© pr√©vue suite √† nombre d'√©crits ou de paroles entendues ici ou l√† ...fut sans doute heureux  que la propri√©taire du garage vint faire allusion √† des tracts circulant dans la commune . Le maire rappela l'historique de la question caravani√®re , vanta sa solution dite de la "reconversion".Il oublia  de parler du  co√Ľt pour la collectivit√© des divers am√©nagements.Il n'a fait que rappeler la (modeste,tr√®s modeste) part des acqu√©reurs au financement de la viabilisation.Il botta en touche sur les premi√®res ventes sonnantes et tr√©buchantes. Il affirma " on ne peut pas dire que je suis un maire de droite " ?( va-t-il voter aux primaires ? )  Il termina par un "l'histoire me jugera " .... d√©s 2014 ? on devrait l'esp√©rer  vertdo

mercredi 5 octobre 2011

menace et chantage




sit√īt obtenues sit√īt vendues( cliquer sur les photos pour les zoomer)
Depuis une dizaine de jours , des courriers sont envoy√©s √† la pr√©sidente de l'association " les amis du pays entre M√®s et Vilaine , lettres portant seulement  les noms de l'association des caravaniers Penestinois , de leurs  associations de syndic des nouvelles zones de "reconversion" et .....de la mairie . Belle preuve de la cogestion   de cette commune avec le  lobby des caravaniers qui ont depuis 1995 permis l'√©lection et la r√©√©lection du premier √©dile actuel (lors de la derni√®re campagne municipale, en priv√©, un responsable de cette association de campeurs caravaniers reconnaissait ne pas pouvoir se permettre la d√©faite de la liste de cet √©lu ).
Les auteurs de ces courriers dont je joins un des exemplaires(cliquer sur "t√©l√©charger le fichier") ne cachent pas leur menace de faire r√©clamer de la part de chaque propri√©taires de parcelles ( ils sont selon les chiffres de la municipalit√© 330) , une demande d'indemnisation d'au moins 1 500 €  √† l'association agr√©√©e de d√©fense du littoral .
Ils  disent dans cette lettre qu'ils ont obtenu toutes les autorisations et que les futures demandes de PC ou d'autorisations pr√©alables seront instruites par la DDTM ( ex DDE) dans , je cite " le respect des r√®gles d'urbanismes et du PLU " . Mais comme le rappelle la pr√©sidente de l'association de d√©fense du littoral, la loi littoral n'est pas respect√©e puisque toutes ces zones qui sont de facto des zones d' urbanisation ( AU) puisqu'il y a viabilisation, et comme il est rappel√© par eux-m√™mes ,qu'il y a obligation de PC et/ou autorisations pr√©alables , elles doivent √™tre en continuit√© d'urbanisation , c'est √† dire en continuit√© d'un village ou d'une agglom√©ration , ce qui n'est visiblement pas le cas .
Ils se r√©fugient derri√®re  le rejet du  r√©f√©r√©-suspension qui n'est qu'un jugement provisoire comme l'a √©t√© en son temps, le r√©f√©r√©-suspension rejet√© lui aussi dans l'affaire des Hauts de Vilaine ....on conna√ģt la suite . L√† aussi, le maire actuel avait plus que sa part de responsabilit√© et les contribuables ont appr√©ci√© .( d'ailleurs, ces jours-ci, on conna√ģtra le d√©lib√©r√© du jugement quant √† la d√©molition de l'immeuble "le Guillaume").
Ces lettres d√©montrent un v√©ritable chantage, inacceptable dans une d√©mocratie . Une forme d'intimidation indigne cautionn√©e par la municipalit√© . Alors les entendre parler eux-m√™mes "d'intimidation" quant √† la l√©gitimit√©  d'une association agr√©√©e de porter en justice un projet douteux au niveau du droit de l'urbanisme ....et du droit tout court( en effet se pose l'√©galit√© entre les citoyens quant √† cette plus -value )  , c'est l'h√īpital qui se moque de la charit√© .vertdo

lundi 26 septembre 2011

la valise ou le pont d'or

Dans un article récent du quotidien Ouest-France( lire ICI), l'association "les amis des chemins de ronde" éclairait de son point de vue la situation du camping-caravaning suite à la grogne des caravaniers de Sarzeau face au choix de cette municipalité de leur faire payer entièrement le regroupement proposé .
L'association revenant en comparaison sur le  "pont d'or" de la solution Penestinoise .Ce qui n'a pas plu au maire de Penestin qui a vivement r√©agit dans un nouvel article ( lire ICI) .
Comme le rappelle l'association "les amis des chemins de ronde" , la loi littoral interdit depuis 1986, le camping- caravaning dans la bande des cent m√®tres ainsi que dans les espaces  naturels . Plusieurs communes confront√©es √†  ce probl√®me cherchent √† trouver une solution  de regroupement plus en arri√®re du bord de mer . Seule la commune de Penestin, contrairement √† ce qu'essaye de faire croire le maire de Penestin, a d√©cid√© de faire payer aux contribuables la majeure partie des nouvelles installations qui g√©n√®rent  une grosse plus-value aux heureux b√©n√©ficiaires .
Sans aucun doute , la municipalit√© Penestinoise craignait la r√©action des nombreux propri√©taires de ces parcelles am√©nag√©es ill√©galement depuis plus de trois d√©cennies . Le fait est  que les caravaniers de Penestin  regroup√©s en association  sont inscrits en masse sur les listes √©lectorales depuis 1995 et l'√©lection renouvel√©e du maire actuel .
Quant aux chiffres annonc√©s de reconqu√™te de l'espace agricole cit√©s par le maire , ils sont pour le moins tendancieux notamment du fait que les parcelles am√©nag√©es "en dur" resteront o√Ļ elles sont , prot√©g√©es par la prescription .Par contre 26 hectares de terres agricoles seront d√©finitivement artificialis√©es . vertdo

vendredi 16 septembre 2011

jusqu'au bout ...

J'avais racont√© l'histoire du grignotage de ce bout de pointe et d'un permis bien complaisant( lire ici) . C'en √©tait fini de sa pr√©servation mais pas des affaires sonnantes et tr√©buchantes . Un nouveau permis vient d'√™tre d√©livr√©( √† un ex-conseiller municipal , comme par hasard) entre les deux immeubles et la maison querell√©e lors de sa  construction.
une urbanisation jusqu'au bout 
vertdo

vendredi 2 septembre 2011

un projet encore bien obscur

On aime bien regrouper √† Penestin ! apr√®s le regroupement des campeurs -caravaniers qui est loin d'√™tre effectif  et commence √† poser probl√®me car certains profitant de la plus-value se mettent √† vendre leur nouvelle parcelle ( merci aux contribuables qui ont financ√© tous les lots !) on nous "vend"  encore un beau projet sur le papier . Il s'agit l√† du regroupement de tous(?) les mytiliculteurs dans une vaste zone" ACA" √† Loscolo .Une "consultation " publique a lieu √† la mairie depuis Juillet. Mais aucune publicit√© n'a √©t√© faite, m√™me pas dans le bulletin municipal ou le site internet de la commune .On comprend mieux pourquoi aucun avis n'a √©t√© d√©pos√© sur le cahier d'observation!
En plus de celui-ci, il y a une note de présentation de 6 pages à consulter.
Elle comporte un extrait du PLU montrant la zone conchylicole (Aca) de 18 ha et le chemin ( emplacement réservé 26) conduisant à la falaise de Loscolo pour y créer un accès à la mer.
. A-t-on l'assurance que tous les mytiliculteurs sont d'accord pour rejoindre l' espace terrestre de plus de 8 hectares ? 8,5 hectares au d√©triment des agriculteurs  ( cette zone de chantier mytilicole est de plus au milieu du vaste espace agricole). Et l√† , je reviens au parall√®le avec les caravaniers puisque certains de ceux-ci ont refus√© le regroupement et du coup , la reconqu√™te des paysages et l'am√©lioration sanitaire ne peut r√©ellement avoir lieu . Va t-on se retrouver dans le m√™me cas ?
 .Alors, encore un grand financement public pour un vaste am√©nagement nouveau , une nouvelle artificialisation de terres agrico-naturelles sans pour autant r√©gler le probl√®me dans sa totalit√© ?que deviendraient les anciens chantiers? est-il pr√©vu de les d√©molir ? ou l√† encore de  changer  leur destination ? pour promouvoir une urbanisation d√©guis√©e ?combien de mytiliculteurs sont venus d√©poser √† cette concertation dans un enthousiasme certain approuver et montrer leur accord √† ce projet ?  combien va co√Ľter celui-ci au final ? vertdo

dimanche 21 ao√Ľt 2011

annonce

" Les Amis du Pays entre Mès et Vilaine, association agréée pour la protection de l'environnement, invitent à une réunion publique sur la
Qualité des eaux et des fonds marins dans l'estuaire de la Vilaine.
Par Jean Claude Ménard
  repr√©sentant de l'Association Estuaires Loire-Vilaine, association regroupant des plongeurs familiers du Mor Braz et des sp√©cialistes du milieu maritime.
La r√©union aura lieu √† Salle des f√™tes de P√©nestin ( rue du calvaire, √† c√īt√© de la poste)
√† 20h30 le mardi 23 ao√Ľt 2011
Entrée gratuite."
compte-rendu de la r√©union sur le site de s√©maphore 
et l'article de Ouest-France

vendredi 12 ao√Ľt 2011

mériterait mieux

Le site class√© de la "mine d'or" a b√©n√©fici√© il y a quelques ann√©es   d'une vaste et co√Ľteuse ( 1,2 m d'€) op√©ration dite "r√©habilitation et mise en valeur du littoral " s'√©tendant de la mine d'or √† la pointe du Halguen . Ce coin du littoral est certes relativement bien pr√©serv√© mais plusieurs d√©cisions ou non - d√©cisions sont √† regretter .
la mine d'or au niveau du Centre de loisirs
Commen√ßons par le sentier c√ītier . Il est d√©tourn√© au niveau de l'auberge de jeunesse  suite √† une enqu√™te publique qui pourtant r√©v√©lait une majorit√© de d√©positions contre ce projet . L'argument avanc√© f√Ľt la s√©curit√© due √† l'√©rosion . Il y avait largement la place de le reculer mais les responsables de ce centre √©taient contre ,vent debout ! L'int√©r√™t g√©n√©ral √©tant toujours servi en dernier dans notre  syst√®me si corrompu que le projet passa comme une lettre √† la poste . L'association locale de d√©fense du littoral e√Ľt beau attaquer au tribunal administratif , elle perdit car pour les juges , "ce d√©tournement n'est pas justifi√© √† court terme , mais √† moyen terme ....." sans qu'aucune √©tude s√©rieuse sur l'√©volution de l'√©rosion de cette c√©l√®bre falaise ne vienne d√©montrer quoi que ce soit . La s√©curit√© a bon dos puisque en toute ill√©galit√©( le camping est interdit dans la bande des 100 m√®tres) , des tentes du centre sont install√©es chaque √©t√© au plus pr√®s de cette falaise friable .
la "source"
cliquer sur les photos pour les zoomer
maisons devant l'ancien parking
Un peu plus loin , √† la descente dite "la source" ( une vraie source, o√Ļ l'on lavait le linge dans les ann√©es cinquante !)le sentier c√ītier n'est m√™me pas recul√© pour √©viter aux quelques propri√©taires privil√©gi√©s de perdre un peu de leur gazon ....gagn√© au d√©triment de la lande sauvage ! le spectacle de ces grillages fait un peu t√Ęche dans ce site class√©. La lande a pourtant repris ses droits √† la suite de la suppression de l'ancienne aire de stationnement( qui b√©n√©ficie en premier lieu aux quelques maisons avec vue sur mer, mais qui d√©livre les permis de construire?) ....mais le sentier c√ītier doit de nouveau se d√©tourner  pour se plier aux int√©r√™ts particuliers .
nouvelles constructions la "source"
Au passage , de nouvelles constructions voient le jour dans ce secteur propre à l'érosion ..... à géométrie variable !
Gr√Ęce aux g√©n√©reux fonds publics , un parking ( oui, oui, c'est bien un "parking" monsieur le maire ! vous qui, √† l'√©poque, veniez perturber une r√©union publique de l'association locale en distribuant un tract  qui mentionnait entre autre qu'il ne fallait pas parler de "parking" mais "d'aire naturelle de stationnement' ! dans le contentieux qui suivit contre ce parking , vous continuiez cette pol√©mique s√©mantique ! en effet un "parking" est consid√©r√© comme de l'urbanisation et il faut une autorisation sp√©cifique . voil√† pourquoi le parking est ill√©gal car il n'avait  pas re√ßu l'agr√©ment du pr√©fet , voil√† pourquoi le maire insistait s√©mantiquement parlant  )
zone naturelle avec au fond le parking officiel
Entre ce naturel parking  et les derni√®res habitations , un vaste terrain naturel et inconstructible sert de stationnement aux nombreux v√©hicules ne trouvant plus de places dans l'aire officielle . Ponctuel , ne g√™nant en rien , la municipalit√© a fait faire des tranch√©es pour y interdire l'acc√®s ! c'est pourtant l√† qu'une aire de stationnement aurait due voir le jour . Peut-√™tre que l'image d'un simple stationnement sur herbe coll√© √† l'urbanisation aurait par la m√™me d√©montr√© l'inutilit√© d'un "parking " co√Ľteux et goudronn√© en pleine nature et demandant bient√īt la cr√©ation d'un vaste carrefour tant il a √©t√© mal con√ßu au niveau de son accessibilit√© ?
En résumé, ce magnifique site classé de la mine d'or aurait mérité un peu plus de volonté en faveur de l'intérêt général et un peu moins de compromissions et de clientélisme .vertdo

cliquer sur les photos pour les zoomer

mardi 2 ao√Ľt 2011

lundi 25 juillet 2011

quel avenir ?

Barges haie arasée devant parcelle à vendre ( cliquer pour zoomer)
Apr√®s avoir b√©n√©fici√© de nouvelles parcelles dans des zones dites de" reconversion "( ici √† Barges) , certains propri√©taires-caravaniers se mettent √† les vendre d√©montrant ainsi qu'ils ont privil√©gi√© d'une substantielle  plue-value .( on peut se demander si il n'aurait pas √©t√© judicieux d'interdire toute revente en contrepartie de cette plue-value)
D'autre part, les  heureux b√©n√©ficiaires de ces plus-values fonci√®res( suite , faut-il le rappeler √† une situation ill√©gale de mitage du territoire Penestinois),  refusent maintenant de participer financi√®rement  au raccordement √©lectrique apr√®s avoir partiellement particip√© au co√Ľt des travaux de raccordement du tout-√†-l'√©gout . Est-ce encore la commune qui va r√©gler la note ?
zone de reconversion à Barges
Quel sera le co√Ľt global de cette vaste op√©ration ? L'√©change  de terrains n' √©tant que facultatif , n√©goci√© (√©lectoralement parlant) il est  illusoire de croire √† la reconqu√™te paysag√®re  de terrains  agrico-naturels mit√©s par cette vieille pratique .Quant √† l'impact de ces nouvelles zones, il suffit d'imaginer ces nombreuses parcelles agr√©ment√©es de constructions et de caravanes install√©es l√† en permanence .vertdo


Lire aussi l'article de Ouest-France(cliquer) 

mardi 28 juin 2011

la belle affaire

cliquer sur la photo pour zoomer
Dans le dernier bulletin municipal, le maire s'en prend une √©ni√®me fois √† l'association agr√©√©e de protection du littoral  "M√®s et Vilaine" . Lui reprochant "un contentieux permanent" , il revient sur le r√©f√©r√©-suspension contre les zones de regroupement des campeurs-√©lecteurs-caravaniers.
On apprend √† l'occasion que  lors de l'audience  le juge aurait demand√© √† la pr√©sidente de l'association: "quelle est votre  proposition pour cette probl√©matique? " et qu'il lui aurait √©t√© r√©pondu "  la m√™me chose mais autrement " . Le maire moquant la r√©ponse d'un quadruple point  d'exclamation et d'un "le conseil municipal n'a rien √† ajouter ".
En admettant   que la r√©ponse f√Ľt exactement celle-ci , le maire fait mine de croire qu'il d√©couvrirait que l'action de l'association ne serait pas contre le principe m√™me de la reconversion, mais contre la localisation des zones ne respectant pas la loi littoral  et leur urbanisation outranci√®re  C'est souvent le cas de ces √©diles qui ne supportent aucune contradiction : parler de critique "syst√©matique" de la part de leurs adversaires .
Le  maire nous parle de respect d√Ľ √† ceux qui ont vendu les terrains et √† ceux qui les ont achet√©s . Un peu opaque ... quels terrains? ceux d'origine  ou les nouveaux ? les caravaniers r√©coltent gr√Ęce √† leur √©change , un terrain viabilis√©  avec possibilit√© de construire mod√©r√©ment ( pour l'instant ?). De parcelles agricoles √† 1 € le m2 , ils obtiennent gratuitement ( nonobstant une participation au raccordement √† l'assainissement ...comme tout le monde!)des parcelles estim√©es avant installation √†......150 € le m2 !( d'ailleurs , certaines se revendent d√©j√† !)
Cette reconversion concertée avec la seule association( virulente celle-là) des caravaniers ressemble bien à une grosse opération immobilière déguisée .
"L'honn√™tet√©  intellectuelle " revendiqu√©e par le maire dans ce dossier pr√™te √† rire ...   vertdo



mardi 14 juin 2011

La commune perd au tribunal

pointe du Halguen vue de la route c√īti√®re( cliquer sur la photo pour la zoomer)
A la pointe du Halguen , un permis de construire pour un ensemble  de neuf long√®res a √©t√© recal√© par le tribunal administratif de Rennes .Le tribunal a conclu que ce vaste projet immobilier ne respectait pas la continuit√© d'urbanisme exig√©e par la loi littoral .
pointe du Halguen terrain du projet(cliquer sur la photo pour la zoomer)
 Par ailleurs en suivant la jurisprudence √©tablit par le conseil d'√©tat, il r√©affirme que le Haut-Penestin n'est pas un village mais un simple lieu-dit "           ". Cet aspect est notamment important dans le cadre du  nouveau PLU ( plan local d'urbanisme) attaqu√© , puisqu'il  remet de facto en cause une zone constructible(AU2) √©tablit en soi-disant continuit√©  d'urbanisation du "village" du Haut-Penestin.
La commune fera -t-elle appel ? il est permis d'en douter puisque dans le nouveau PLU, suite à une réserve ( obligatoire) des commissaires enquêteurs dans le rapport d'enquête publique, la nouvelle zone constructible sur laquelle se situait ce projet a été supprimée .
Ce contentieux perdu par la commune d√©montre une nouvelle fois que le discours du premier √©dile disant respecter la loi littoral dans ses documents d'urbanisme n'est qu'un rideau de fum√©e sens√© masquer la r√©alit√© de sa volont√© √† ne pas vouloir ma√ģtriser l'urbanisation de son littoral . vertdo

PS : La commune est d√©bout√©e de sa demande de condamner l'association requ√©rante √† la somme de 2500€. C'est au contraire l'association qui recevra 200 € de la part de la commune .