mardi 16 novembre 2010

ils radotent

Un maire veut faire de la résistance et entraîner avec lui le maximum de ses congénères . Episodiquement , des élus partent en croisade ( le mot n'est pas si fort) contre la loi littoral . Bien sûr , ils ne le disent jamais comme cela , ils parlent plutôt "d'instabilité juridique" "d'excès " etc...Certains vont jusqu'à parler de réserves d'indiens ! heureusement tout ce qui est excessif est dérisoire et les électeurs devraient s'interroger un peu plus sur ceux qu'ils élisent ..... démagogie facile face à ceux qui légitimement veulent construire leur résidence quelques fois principale mais plus souvent secondaire...et ne comprennent pas toujours le fait de plus en plus jurisprudenciel qu'un hameau n'est pas un village . Sur Belle-île par exemple , certains trouvent "radical" le fait que le PLU ( plan local d'urbanisme ) à la demande de la préfecture supprime toutes les parcelles constructibles en extension des très nombreux hameaux de cette île.Mais ce n'est que l'application de la loi . Il est facile d'imaginer , que de frange de hameau en frange de hameau on arrive à construire un village qui lui-même pourra devenir une bourgade .....de bourgade en bourgade , je vous laisse imaginer puisque la loi autorise l'extension d'urbanisation des villages ou bourgade.Longtemps notre premier édile fît lui aussi de la résistance à cet aspect de la loi littoral . Contraint , il mit une goutte d'eau dans son vin et le nouveau PLU est un peu moins excessif que celui annulé . Mais il a fallut là aussi des "résistances " pas seulement d'associations vigilantes mais des services de l'état et de la commission d'enquête publique .Là aussi , des élus et le premier d'entre eux veulent, par leur attitude que l'on peut parler de rétrograde, mettre en péril le beau projet de parc naturel régional du golfe du Morbihan . Là aussi au nom de la liberté d'urbaniser comme bon leur semble et là aussi en inventant des prétextes .vertdo

Aucun commentaire: