mardi 19 octobre 2010

porturbé




Les travaux du futur lotissement communal ont bien débutés . A Tréhiguier , ce petit port paisible comme l'annonçait un gros titre d'une publication locale , il y a quelques mois , va donc voir grossir sa zone urbanisée . Derrière le phare- musée de la mytiliculture , ce nouvel ensemble immobilier bénéficiant de l'actuel POS ( plan d'occupation des sols) permet de contourner de facto le jugement qui dans le cadre de l'annulation de l'ex-PLU , annulait une zone AU(à urbaniser) bien trop importante . En effet, la loi littoral permet l'extension d'urbanisation d'un village ( ce qui est le cas de Tréhiguier ) à condition que cette extension soit limitée . En urbanisant bien vite des terrains encore vierges et en classant ceux-ci en zone urbanisée ( UBA ) dans le nouveau document d'urbanisme , la commune peut se targuer d'avoir respecter les attendus du jugement sur ce secteur .....à la lettre ! Quant à l'esprit du-dit jugement .....
Ces parcelles bocagères ont vu leurs haies arasées le long de la route qui mène au port (contrairement au volet paysager du projet) ! bien sûr , la commune rétorquera que cela va être replanté ! quel est le sens de cela alors ? les haies naturelles en limite de terrain n'ont jamais empêché les constructions ! le discours municipal en faveur de la protection du paysage est trop souvent contredit ça et là sous des prétextes divers . Rappelons nous aussi de ce cas .
Lors du dernier conseil municipal , le maire et son fidèle adjoint à l'urbanisme nous expliquaient suite à une proposition de l'association autre regard de maintenir des aires naturelles de stationnement , qu'il ne pouvait être question de "spolier" des propriétaires quant à leurs terrains en zone constructible du POS et que ces terrains valaient selon les domaines , peu ou prou 150 € le mètre carré . Dans ce cas de Tréhiguier, le terrain en question est bien la propriété de la commune , la "spoliation" n'a pas eu lieu . Ces terrains bocagers pouvaient continuer à servir d'aire naturelle de stationnement .
conséquence

Du coup, un projet de parking est prévu sur la rive (photo 3),en zone Natura 2000 !mais il est certain qu'il aura une capacité moindre que cette ex-aire de stationnement , notamment très utile l'été lors de la célèbre fête de la moule charriant plusieurs milliers de visiteurs .....avec leurs véhicules .....vertdo

Aucun commentaire: