lundi 23 août 2010

suffisants

La municipalité Pénestinoise tenait à réagir aux propositions de l'association "autre regard" par le biais entre autre de son site internet : c'est donc fait ,le dialogue direct et constructif n'étant pas dans sa culture ! (je me souviens d'une délibération de l'ancien conseil municipal (mais avec le même premier édile) qui officialisait le refus d' une demande de cette nature de la part de l'association agréée de défense du littoral au sujet de l'élaboration du PLU ; conséquence: le PLU(plan local d'urbanisme) fût attaqué et .....annulé !).
Donc, dans cette "réaction" , le bureau municipal rappelle longuement les réponses qu'il a faites à la commission d 'enquête publique suite aux remarques de cette association . Et d'ajouter Le bureau conseille de plus aux personnes intéressées, une lecture attentive du rapport de la commission d’enquête (disponible en mairie). justement , après avoir lu les réactions du bureau municipal quant à certains points précis relevés par autre regard , notamment le respect des décisions de justice , on comprend mieux la teneur des réserves , conditions obligatoires de l'avis favorable au document d'urbanisme .
Fallait oser !
Nous contestons largement le fait que le PLU 2010 ne prend toujours pas en compte divers aspects relevant de certains jugements.réponse de la commission :: la commission d'enquête a pris connaissance des principales décisions de justice intervenues dans le domaine de l'urbanisme concernant Penestin en particulier celle qui a prononcé l'annulation du précédent PLU. Elle les a conservé à l'esprit dans le cadre de ses délibérations au cours de cette enquête et il est clair que pour elle , le PLU de Penestin devra les respecter au titre de l'autorité de la chose jugée.
Exemple : le fameux site du maro nord . La municipalité ( le maire et son adjoint à l'urbanisme en fait) continue à prendre ses désirs pour des réalités ! c'est pourtant extrêmement clair ! lire ICI . Le préfet ne s'y trompe d'ailleurs pas dans son avis joint au dossier d'enquête : concernant la parcelle litigieuse du maro ,dont le permis a été annulé, le préfet demande qu'elle reçoive un zonage correspondant à sa vocation initiale .
Visiblement, ils ne comprennent toujours pas ce que veut dire " l'autorité de la chose jugée " !!! et d'ergoter à qui mieux mieux dans le bon vieux style "brouillage de cartes" dont notre édile est un expert : se servir d'un récent jugement sur trois permis à la mine d'or-"la source" , pour justifier la légalité d'un lotissement définitivement condamné! les deux affaires étant pourtant totalement différentes . Mais il est si tentant de jouer sur l'ignorance collective en la matière ( et je renvoie au lien ci -dessus ).
Bref,un long argumentaire auto-satisfaisant , teinté d'une certaine condescendance voir d'une arrogance avec cette phrase finale :Elle (la municipalité)souhaite également informer la commission d’enquête des ambitions électorales de l’Association en 2008 qui n’ont pas reçu l’approbation des pénestinois.

une arrogance déjà présente lors de l'audience sur l'ex PLU ,au tribunal administratif de Rennes le 11 décembre 2008, quand le premier édile lançait aux juges " j'ai été élu à la majorité!" ...

vertdo

Aucun commentaire: