samedi 28 août 2010

le bourg et sa zone..( grain de sel estival)

Par obligation légale , la municipalité et son chef d'orchestre ont concocté un plan de mobilité urbaine . Il s'agit de penser tous les déplacements "urbains" et de veiller à ce que les piétons , les cyclistes , les automobilistes se déplacent en toute harmonie dans le respect de chacun et de la sécurité.
Zone Ă  vin, mode d'emploi
Il a donc été créé une zone 20 en centre bourg et des zones 30 en périphérie .
Force est de constater quand on se rend sur les lieux, que ce n'est que de la pure thĂ©orie . Amusez-vous Ă  circuler Ă  pieds dans le bourg en ce mois d'aoĂ»t ! de simples petits panneaux ( n'oubliez pas vos lunettes!)vous annoncent que vous traversez une zone 20 , "zone de rencontre ".Visiblement , les automobilistes ne sont pas plus au courant que les piĂ©tons et les cyclistes ! il faut voir leur regard exaspĂ©rĂ© d'ĂȘtre ralenti par des piĂ©tons qui marchent au milieu de la chaussĂ©e vu que les trottoirs quand ils ne sont pas obstruĂ©s par des jardiniĂšres ou des prĂ©sentoirs de cartes postales , servent de parking ( autorisĂ©!!!)aux voitures ( pardon, madame , c'est oĂč la boulangerie ?- derriĂšre la rangĂ©e de voitures !- ah , excusez moi, j'avais pas vu )MĂȘme si le dernier bulletin municipal nous informe ( dans sa page " RAPPEL"!) " les trottoirs sont destinĂ©s aux piĂ©tons " ! Mais puisque ce serait une zone de rencontre , pourquoi obliger les piĂ©tons Ă  aller sur les trottoirs de toutes façons ???plus loin , dans la mĂȘme page de " RAPPEL", il est dit que la zone 30 est limitĂ©e au centre bourg (c'est pas plutĂŽt 20?, eux aussi ils s'y perdent ! )et qu'elle confĂšre aux piĂ©tons la prioritĂ© ! ben voyons ....
Local zéro
lors du dernier concert , pardon ,conseil municipal , le chef d'orchestre annonçait qu'il ne pouvait changer la donne car certains commerçants se faisaient concurrence ?? comprend qui peut ... mais le veut-on ? ......

lundi 23 août 2010

suffisants

La municipalitĂ© PĂ©nestinoise tenait Ă  rĂ©agir aux propositions de l'association "autre regard" par le biais entre autre de son site internet : c'est donc fait ,le dialogue direct et constructif n'Ă©tant pas dans sa culture ! (je me souviens d'une dĂ©libĂ©ration de l'ancien conseil municipal (mais avec le mĂȘme premier Ă©dile) qui officialisait le refus d' une demande de cette nature de la part de l'association agrĂ©Ă©e de dĂ©fense du littoral au sujet de l'Ă©laboration du PLU ; consĂ©quence: le PLU(plan local d'urbanisme) fĂ»t attaquĂ© et .....annulĂ© !).
Donc, dans cette "rĂ©action" , le bureau municipal rappelle longuement les rĂ©ponses qu'il a faites Ă  la commission d 'enquĂȘte publique suite aux remarques de cette association . Et d'ajouter Le bureau conseille de plus aux personnes intĂ©ressĂ©es, une lecture attentive du rapport de la commission d’enquĂȘte (disponible en mairie). justement , aprĂšs avoir lu les rĂ©actions du bureau municipal quant Ă  certains points prĂ©cis relevĂ©s par autre regard , notamment le respect des dĂ©cisions de justice , on comprend mieux la teneur des rĂ©serves , conditions obligatoires de l'avis favorable au document d'urbanisme .
Fallait oser !
Nous contestons largement le fait que le PLU 2010 ne prend toujours pas en compte divers aspects relevant de certains jugements.rĂ©ponse de la commission :: la commission d'enquĂȘte a pris connaissance des principales dĂ©cisions de justice intervenues dans le domaine de l'urbanisme concernant Penestin en particulier celle qui a prononcĂ© l'annulation du prĂ©cĂ©dent PLU. Elle les a conservĂ© Ă  l'esprit dans le cadre de ses dĂ©libĂ©rations au cours de cette enquĂȘte et il est clair que pour elle , le PLU de Penestin devra les respecter au titre de l'autoritĂ© de la chose jugĂ©e.
Exemple : le fameux site du maro nord . La municipalitĂ© ( le maire et son adjoint Ă  l'urbanisme en fait) continue Ă  prendre ses dĂ©sirs pour des rĂ©alitĂ©s ! c'est pourtant extrĂȘmement clair ! lire ICI . Le prĂ©fet ne s'y trompe d'ailleurs pas dans son avis joint au dossier d'enquĂȘte : concernant la parcelle litigieuse du maro ,dont le permis a Ă©tĂ© annulĂ©, le prĂ©fet demande qu'elle reçoive un zonage correspondant Ă  sa vocation initiale .
Visiblement, ils ne comprennent toujours pas ce que veut dire " l'autorité de la chose jugée " !!! et d'ergoter à qui mieux mieux dans le bon vieux style "brouillage de cartes" dont notre édile est un expert : se servir d'un récent jugement sur trois permis à la mine d'or-"la source" , pour justifier la légalité d'un lotissement définitivement condamné! les deux affaires étant pourtant totalement différentes . Mais il est si tentant de jouer sur l'ignorance collective en la matiÚre ( et je renvoie au lien ci -dessus ).
Bref,un long argumentaire auto-satisfaisant , teintĂ© d'une certaine condescendance voir d'une arrogance avec cette phrase finale :Elle (la municipalitĂ©)souhaite Ă©galement informer la commission d’enquĂȘte des ambitions Ă©lectorales de l’Association en 2008 qui n’ont pas reçu l’approbation des pĂ©nestinois.

une arrogance déjà présente lors de l'audience sur l'ex PLU ,au tribunal administratif de Rennes le 11 décembre 2008, quand le premier édile lançait aux juges " j'ai été élu à la majorité!" ...

vertdo

jeudi 19 août 2010

SCOT toujours!


A partir de lundi 23 aoĂ»t et jusqu'au 1er octobre , une enquĂȘte publique aura lieu Ă  propos du SCOT ( schĂ©ma de cohĂ©rence territorial ) de la communautĂ© de Cap Atlantique dont fait partie Penestin.

Ce SCOT a été réalisé par M Baudrais, maire de Pénestin et vice-président de Cap Atlantique.

C'est un SCOT qui parle énormément de protection de l'environnement, car cette dimension est imposée par la loi, mais qui ne renferme quasiment aucune prescription et obligation pour la protection de la nature et des paysages. Il se contente de recommandations sans caractÚre contraignant. C'est la grande faiblesse du document.

En outre, Pénestin se distingue des autres communes par l'exiguïté des "espaces proches", réduits à une mince bande en bord de mer alors qu'ils s'étendent en profondeur sur les autres communes.

Les pÎles principaux d'urbanisation prévus par le SCOT sont La Baule, Guérande et Herbignac, c'est à dire les communes offrant de l'emploi. Mais Pénestin est un pÎle de développement intermédiaire alors que Pénestin est loin de tous les bassins d'emploi.Pénestin est-il voué à perdre sa campagne au profit de résidences secondaires ou de logements sociaux occupés par des exclus du monde du travail ?


L'enquĂȘte publique permet de poser cette question et d'obtenir une rĂ©ponse ?. ne vous gĂȘnez pas ! vertdo

enquĂȘte qui aura lieu en mairie .
Photo: constructions illégales au nord du bourg de Pénestin.

mercredi 18 août 2010

pourquoi pas ?


La commune de Penestin voudrait obtenir un label relativement Ă©litiste , pourquoi pas ?
Mais pour cela , il lui faut un PLU (plan local Liend'urbanisme), et çà , c'est pas une sinécure ! voir billet précédent .
on apprend tout de mĂȘme Ă  la fin de l'article , la sans doute vrai raison de cette demande... . Vertdo

photo: carcasse de l'immeuble le "Guillaume" symbole de l'incompétence d'un élu , de la mauvaise foi d'un promoteur (diésel?) et de la manipulation de l'opinion .

lundi 16 août 2010

Le syndrome PĂ©nestinois



Les dimanches d'aoĂ»t se ressemblent chaque Ă©tĂ© . Beaucoup de voitures et un parking qui dĂ©borde sur le champ d'Ă  cĂŽtĂ© ... un parking qui a fait l'objet d' un contentieux quelques annĂ©es auparavant .Un parking fait dans la prĂ©cipitation et toujours illĂ©gal aujourd'hui . Un parking , oui , malgrĂ© l'obstination d'un Ă©lu Ă  le baptiser " aire naturelle de stationnement" . Un parking en partie goudronnĂ© qui a coĂ»tĂ© la bagatelle de 160 000 € !( sans compter le rĂ© engazonnement fait cet hiver pour quel rĂ©sultat !)
Grùce à l'aménagement récent d'une voie pour un seul riverain , le champ voisin se remplit méthodiquement .
Le syndrome PĂ©nestinois
Ironie de l'histoire , ce champ sans amĂ©nagements durables Ă©tait la proposition alternative (au parking goudronnĂ© )de l'association locale de dĂ©fense de l'environnement . Une solution alternative qui aurait Ă©vitĂ© un coĂ»t important . Une solution alternative parfaitement possible dans le cadre de l'amĂ©nagement foncier.(D'ailleurs , une solution alternative qui apparaĂźt aujourd'hui en totale osmose avec les conclusions d'un cabinet d'Ă©tude au sujet des aires de stationnement aux abords des plages de PĂ©nestin . Des conclusions rejetĂ©es par la commune et un dossier repris (tiens, tiens)par un autre cabinet , GĂ©o Bretagne sud ). . Mais c'Ă©tait sans compter la dĂ©sinformation de l'opinion Ă  l'Ă©poque et le manque de dialogue et d'Ă©coute permanent dans cette commune notamment avec les associations ,mĂȘme agrĂ©Ă©es, provoquant rĂ©guliĂšrement des contentieux.
Pris dans sa logique , la municipalitĂ© envisage sĂ©rieusement l'amĂ©nagement d'un nouveau carrefour Ă  l'endroit de l'entrĂ©e du parking actuel . Un nouvel amĂ©nagement urbain dans un secteur encore trĂšs naturel au mĂȘme moment oĂč la commission d'enquĂȘte publique a rendu son avis sur le PLU ( plan local d'urbanisme) avec entre autre une rĂ©serve( obligatoire) pour un Ă©largissement de la coupure d'urbanisation dans ce secteur . vertdo

cliquer sur les photos pour les agrandir

jeudi 5 août 2010

intox?...quand le "social" a bon dos

dans cet article de Ouest-France ,le directeur du site affirme :"« La mairie nous a fait savoir qu'il faudrait enlever les tentes situĂ©es derriĂšre l'auberge (Ă  une dizaine de mĂštres de la falaise) ainsi que nos bungalows.En fait, il s'agit des tentes qui se situent devant l'auberge(qui ,elle, se situe Ă  35 mĂštres de la falaise !) , dans le site classĂ© et depuis 1984 ( date du premier POS(plan d'occupation des sols) ce pĂ©rimĂštre est dĂ©jĂ  classĂ© en zone naturelle ( d'ailleurs, la photo illustrant l'article montre un responsable indiquant les tentes sur la partie oĂč le sentier cĂŽtier a Ă©tĂ© supprimĂ© !)Le PLU n'a rien Ă  voir avec çà . Ces charmants "ambassadeurs "d'un hĂ©bergement social ont beaucoup oeuvrĂ© pour ĂŽter au plus grand nombre cette partie du littoral qui aurait dĂ» rester accessible Ă  tous . Ils viennent pleurnicher comme des coupables pris la main dans le sac .On apprĂ©ciera ces dĂ©fenseurs du "social" qui sont directement responsables du dĂ©tournement inutile(sauf pour eux ) du sentier cĂŽtier .vertdo