vendredi 30 avril 2010

c'est pas la mauvaise foi qui les étouffe ....




Dans le registre des remarques que l'on peut consulter à la salle des fêtes lors de l'enquête publique ,mon attention fût attirée par trois commentaires( à la suite) émanant de trois administrateurs du CLAJ (club de loisir et d'action jeunesse de la mine d'or) . En effet , sous le prétexte de la défense d'un centre d'éducation populaire, ces individus s'en prennent au PLU qui classe leur propriété en zone NDS ( espaces remarquables) car dans la bande des 100 m et le site classé de la mine d'or . Depuis 1984 date du POS encore en activité ce fût toujours le cas tout du moins pour la partie où se trouve la maison principale . Ces amoureux du beau cadre naturel privilégié qui se sont beaucoup assis sur les réglementations d'urbanisme(cliquez sur PENESTIN) et obtenu les faveurs d'un déménagement du sentier côtier sous le fallacieux prétexte de la sécurité dû à l'érosion (ils y mettent des tentes maintenant !) hurlent à la défense de "l'accueil populaire" !" nous y favorisons un accueil populaire(...) pour lequel bien souvent l'accès au littoral serait hypothétique (...) insupportable pour eux de ne pas pouvoir continuer à s'approprier un espace au détriment du public ( du peuple, donc !). pourtant , ils bénéficient déjà d'un privilège puisque le règlement dit ceci page 68:− En secteur de risque (érosion de la falaise de la Mine d’Or et pointe du Bile) signalé sur le plan de zonage( en bleu hachuré v) il est précisé que, outre l’ensemble des interdictions citées ci-dessus, sont interdites l’extension des constructions existantes et la reconstruction d’un bâtiment démoli. un coup de crayon opportun évite à la belle propriété du peuple de se retrouver dans cette zone hachurée en bleu .
z'aiment pas la "contrainte"des règles qui protègent l'environnement et le littoral , ces "amis "de la nature ....
et ils prétendent défendre les gens simples, ordinaires (sic):(...)" pourtant , la dimension sociale de cette association de bénévoles en direction des catégories sociales est remarquable , elle permet aux gens simples, ordinaires qui n'ont pas les moyens de s'offrir une résidence secondaire, de profiter du bord de mer à moindre frais ."
et pour cela , empêcher le public ( le peuple) de bénéficier de la vue d'un site exceptionnel avec jusqu'ici la complicité d'une municipalité qu'ils vouent maintenant au diable ! vertdo

Aucun commentaire: