vendredi 30 avril 2010

c'est pas la mauvaise foi qui les Ă©touffe ....




Dans le registre des remarques que l'on peut consulter Ă  la salle des fĂȘtes lors de l'enquĂȘte publique ,mon attention fĂ»t attirĂ©e par trois commentaires( Ă  la suite) Ă©manant de trois administrateurs du CLAJ (club de loisir et d'action jeunesse de la mine d'or) . En effet , sous le prĂ©texte de la dĂ©fense d'un centre d'Ă©ducation populaire, ces individus s'en prennent au PLU qui classe leur propriĂ©tĂ© en zone NDS ( espaces remarquables) car dans la bande des 100 m et le site classĂ© de la mine d'or . Depuis 1984 date du POS encore en activitĂ© ce fĂ»t toujours le cas tout du moins pour la partie oĂč se trouve la maison principale . Ces amoureux du beau cadre naturel privilĂ©giĂ© qui se sont beaucoup assis sur les rĂ©glementations d'urbanisme(cliquez sur PENESTIN) et obtenu les faveurs d'un dĂ©mĂ©nagement du sentier cĂŽtier sous le fallacieux prĂ©texte de la sĂ©curitĂ© dĂ» Ă  l'Ă©rosion (ils y mettent des tentes maintenant !) hurlent Ă  la dĂ©fense de "l'accueil populaire" !" nous y favorisons un accueil populaire(...) pour lequel bien souvent l'accĂšs au littoral serait hypothĂ©tique (...) insupportable pour eux de ne pas pouvoir continuer Ă  s'approprier un espace au dĂ©triment du public ( du peuple, donc !). pourtant , ils bĂ©nĂ©ficient dĂ©jĂ  d'un privilĂšge puisque le rĂšglement dit ceci page 68:− En secteur de risque (Ă©rosion de la falaise de la Mine d’Or et pointe du Bile) signalĂ© sur le plan de zonage( en bleu hachurĂ© v) il est prĂ©cisĂ© que, outre l’ensemble des interdictions citĂ©es ci-dessus, sont interdites l’extension des constructions existantes et la reconstruction d’un bĂątiment dĂ©moli. un coup de crayon opportun Ă©vite Ă  la belle propriĂ©tĂ© du peuple de se retrouver dans cette zone hachurĂ©e en bleu .
z'aiment pas la "contrainte"des rĂšgles qui protĂšgent l'environnement et le littoral , ces "amis "de la nature ....
et ils prétendent défendre les gens simples, ordinaires (sic):(...)" pourtant , la dimension sociale de cette association de bénévoles en direction des catégories sociales est remarquable , elle permet aux gens simples, ordinaires qui n'ont pas les moyens de s'offrir une résidence secondaire, de profiter du bord de mer à moindre frais ."
et pour cela , empĂȘcher le public ( le peuple) de bĂ©nĂ©ficier de la vue d'un site exceptionnel avec jusqu'ici la complicitĂ© d'une municipalitĂ© qu'ils vouent maintenant au diable ! vertdo

mercredi 21 avril 2010

premiĂšre impression sur l'enquĂȘte publique

En fait de salle des fĂȘtes , elle n'a lieu que dans l'entrĂ©e. La place sera-t-elle suffisante pour toute la durĂ©e de cette enquĂȘte ? il n'y avait pas foule les premiers jours . Est-ce dĂ» au fait que ce PLU n'est pas si diffĂ©rent de l'ancien ? est-ce dĂ» au fait que les enquĂȘtes publiques aboutissent dans la quasi-totalitĂ© des cas Ă  des avis favorables qui dĂ©couragent les contradicteurs d' y aller ?. Et pourtant il est intĂ©ressant de s'y rendre.Ne serait-ce que pour prendre connaissance de l'avis de la prĂ©fecture( qui devrait ĂȘtre pris en compte, en principe, sauf que les marchandages politiques d'aprĂšs enquĂȘtes viennent polluer la volontĂ© prĂ©fectorale affichĂ©e , ce que l'on a vu lors de la derniĂšre enquĂȘte du PLU dĂ©funt ) dont se rĂ©clame si souvent notre maire lors de contentieux en matiĂšre d'amĂ©nagement du territoire, lui qui en est le vice-prĂ©sident pour Cap Atlantique .
On y lit par exemple que les jugements du tribunal administratif doivent ĂȘtre pris en compte pour le secteur du maro et du Lienne ...tiens, tiens , pourquoi cela n'a pas Ă©tĂ© fait ? Monsieur le maire nous avait pourtant bien affirmĂ© qu'il respecterait tous les jugements ....alors ? prendrait-il ses administrĂ©s pour des imbĂ©ciles ? son adjoint Ă  l'urbanisme ne semble pas plus respectueux de la chose dĂ©finitivement jugĂ©e en reprenant les prĂ©textes fallacieux du premier Ă©dile.Les commissaires enquĂȘteurs sont visiblement disposĂ©s , eux, Ă  l'Ă©coute . Petit bĂ©mol, on nous refait le coup de l'ouverture "aux horaires(restreints) de la mairie", ce qui ne laisse pas beaucoup de plage horaire pour prendre son temps de lire les documents .Contrairement Ă  la derniĂšre fois , les registres restent sous surveillance et les courriers parfaitement consultables . Le climat restera-t-il serein jusqu'au bout ? ce qui n'avait pas Ă©tĂ© le cas lors de la derniĂšre consultation sur l'ex-PLU de l'avis mĂȘme du commissaire enquĂȘteur de l'Ă©poque .vertdo

vendredi 16 avril 2010

à partir du 17 , ça me dit !

Samedi 17 avril dĂ©bute l'enquĂȘte publique sur le nouveau PLU ( plan local d'urbanisme ).Une bonne occasion de dire tout ce que l'on pense en matiĂšre d'amĂ©nagement du territoire de cette belle commune de Penestin relativement dĂ©figurĂ©e depuis quelques annĂ©es ....
Le précédent PLU fût annulé par le tribunal administratif , pas seulement pour une petite faute de procédure , comme l'on fait croire certains, mais pour de vrais motifs de non respect de la loi littoral et ses rÚgles spécifiques d'urbanisme . L'urbanisme , c'est un sujet rébarbatif pour beaucoup, mais pourtant si important . Voyons ce qui se passe plus au sud de notre département . N'est-ce pas une certaine vision de l'urbanisme qui est sur la sellette ? la demande forte de "vue sur mer " ( sur mort?) n'est-elle pas remise en question?
Beaucoup veulent leur deuxiÚme maison au bord de la mer ( en tous cas ceux qui en ont les moyens).... cela n'aurait aucune conséquence ? et quid des activités primaires comme la conchyliculture ou l'agriculture ?
Bien Ă©videmment , les demandes trĂšs particuliĂšres sont inhĂ©rentes Ă  ces enquĂȘtes sur les PLU . C'est "humain" quoique.... pas toujours.
Mais oĂč est donc l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral ? seulement revendiquĂ© par les porteurs du projet ? peut-on les croire ? quand on sait que le cabinet d'Ă©tude chargĂ© de l'Ă©laboration de ce PLU est partie prenante de diffĂ©rents projets de lotissements sur la commune et pour certains dans des zones nouvellement constructibles ?
Nous avons le droit d'inventaire et de proposition . La démocratie , ce n'est pas "vote et tais-toi" ( c'est pourtant en substance ce que notre premier édile revendiquait devant les juges le jour de l'audience de jugement sur le PLU défunt !"j'ai été élu par une majorité..."; oui et alors ?) .

Alors dites ce que vous pensez , ce que vous croyez juste ...C'est pendant un mois Ă  la salle des fĂȘtes ....vertdo

PS: pas besoin d'ĂȘtre rĂ©sident pour avoir son mot Ă  dire , n'importe qui apprĂ©ciant Penestin et vivant ailleurs peut se dĂ©placer pour Ă©crire quelques remarques ou envoyer un courrier Ă  la commission d'enquĂȘte Ă  l'adresse de la mairie .

mardi 13 avril 2010

"une valeur nouvelle "




(...) La rĂ©alisation de la deuxiĂšme(*) tranche des travaux pour l’amĂ©nagement foncier. Les critiques qui nous parviennent sont en rĂšgle gĂ©nĂ©rale des critiques attendues (...) En fait, elles recouvrent le plus souvent certains abattages de bois, des nettoyages de friches et des ouvertures de chemins qui semblent (sic) trop larges.
Sur ces questions, force est de rĂ©pondre que l’entretien du territoire est aussi nĂ©cessaire et qu’il donne aux paysages une valeur nouvelle.(...)
La largeur des chemins s’explique par leur utilitĂ© agricole (problĂšme d’engins). (...) C’est Ă  ce prix que nous rendrons Ă  notre territoire l’aspect bocager que nous avons perdu avec la disparition des ormes. Les chemins ombragĂ©s seront demain notre « richesse ».
(extraits de l'Ă©dito du maire J-c Baudrais dans le dernier bulletin municipal avril 2010)

PS:(*) la premiĂšre tranche a dĂ©jĂ  coĂ»tĂ©e 450 000€ ...vertdo

jeudi 8 avril 2010

tambouille Penestinoise

Vous prenez des propriĂ©taires terriens,Penestinois " de souche" (sic), un maire partisan du dĂ©veloppement durable ....du bĂ©ton, qui confond clientĂ©lisme et intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral , vous ajoutez un cabinet d'Ă©tude juge et partie , une pincĂ©e de mĂ©pris pour les derniers agriculteurs , vous ajoutez une enquĂȘte publique bidonnĂ©e et un reprĂ©sentant de l'Ă©tat qui ne se soucie des terres agricoles que dans ses discours : vous obtenez un lotissement en plein paysage bocager . L'annulation du PLU trĂšs gĂ©nĂ©reux en nouvelles zones constructibles mais qui de facto remisait la zone en "agricole",ne stoppa nullement les travaux d'amĂ©nagement du- dit lotissement La commission d'enquĂȘteurs nommĂ©e pour la nouvelle enquĂȘte publique qui va se dĂ©rouler du 17 avril au 21 mai sur le nouveau PLU qui ressemble Ă  s'y mĂ©prendre Ă  l'ancien , n'aura pas grand chose Ă  redire face Ă  la politique du fait accompli . vertdo



vendredi 2 avril 2010

mĂȘme sans permis, c'est pas donnĂ©!



Ici , en arriĂšre du site classĂ© de la mine d'or, le permis de la rĂ©sidence du clos des Ăźles comprenant un immeuble et sept petites maisons a Ă©tĂ© annulĂ© il y a quelques annĂ©es dĂ©jĂ  . Les petites maisons se trouvant dans la bande inconstructible des cent mĂštres.La dĂ©molition est impossible , prescription oblige. Ce qui n'empĂȘche pas de les vendre et pas au prix le plus bas ; 179 000 € ! pas d' Ă©rosion de prix , visiblement, contrairement Ă  la falaise assez proche qui elle souffre de l'Ă©rosion . Mais les Ă©ventuels acquĂ©reurs sont-ils rĂ©ellement mis au courant ? vertdo