mercredi 24 février 2010

Quand on veut se dĂ©barrasser de son chien on dit qu’il a la rage …


Certains Ă©lus de communes d’Ăźles du littoral Breton , se plaignent de « l’application » de la loi littoral . Cette loi votĂ©e Ă  l’unanimitĂ© et restĂ©e populaire comme le confirment les enquĂȘtes d’opinion , fait rĂ©guliĂšrement l’objet d’attaques pernicieuses . RĂ©cemment , donc, certains Ă©lus se permettent de remettre en cause cette loi de dĂ©veloppement durable spĂ©cifique au littoral . Mais il est difficile de demander son abandon et de l’attaquer frontalement . Du coup, on met en avant des prĂ©textes aussi divers que fallacieux .
La derniĂšre fronde en date vient d ‘Ă©lus Ăźliens comme ceux de Belle-Ăźle ou celui d’Ouessant par ailleurs prĂ©sident de l’association des Ăźles du Ponant ; Celui-ci parle carrĂ©ment d’application ubuesque de la loi littoral et demande comme feu la " loi montagne " une spĂ©cificitĂ© pour les Ăźles . C’est-Ă -dire la possibilitĂ© pour les hameaux de se dĂ©velopper contrairement Ă  la loi littoral qui ne le prĂ©voit que pour les villages .
Mais que deviendraient les hameaux pouvant s’Ă©tendre ? des villages , non ? Sur Belle-Ăźle , ils sont nombreux ( une centaine) ; et puisque les villages ont le droit de s’Ă©tendre , ils deviendraient " agglomĂ©ration "? I - L'extension de l'urbanisation doit se rĂ©aliser soit en continuitĂ© avec les agglomĂ©rations et villages existants, soit en hameaux nouveaux intĂ©grĂ©s Ă  l'environnement. (Article 146-4 )

Est-ce la proximitĂ© d’Ă©lections rĂ©gionales qui poussent certains Ă©lus Ă  remettre le couvert d’une demande d’assouplissement d’une loi qui pourtant n’a que peu gĂȘnĂ© jusqu’Ă  prĂ©sent l’appĂ©tit des promoteurs qui trouvĂšrent chez beaucoup d’Ă©lus du littoral un soutien trĂšs souvent complice ?
Quant Ă  la remise en cause rĂ©guliĂšre du pouvoir des juges administratifs comme le fait explicitement l’Ă©lu d' Ouessant , c’est certes plus facile (et un brin dĂ©magogique ) que de remettre en cause le pouvoir exorbitant de simples Ă©lus par essence incompĂ©tents en matiĂšre d’urbanisme et contrairement Ă  l’idĂ©e rĂ©pandue , peu contrĂŽlĂ©s par l’Ă©tat .
Qu’en sera-t-il du rĂ©sultat de cette fronde nouvelle contre la loi littoral ? rĂ©ponse les 14 et 21 mars ? vertdo

samedi 20 février 2010

quelques réponses...

Lors de la rĂ©union publique sur les projets de la municipalitĂ©, le public fĂ»t assez nombreux. Plusieurs dizaines de personnes ( un peu toujours les mĂȘmes dont les afficionados de la municipalitĂ©) sont venus Ă©couter les rĂ©ponses aux quelques personnes qui se risquĂšrent Ă  poser des questions. Comme d'habitude, l'ambiance fĂ»t un peu froide .
Une premiĂšre intervention fit part de travaux connexes effectuĂ©s en partie sur la propriĂ©tĂ© d'une personne ĂągĂ©e trĂšs impressionnĂ©e par le va et vient d'engins de chantier.Le rapporteur de cette anecdote prĂ©cisa que la vieille dame en avait pleurĂ© car elle Ă©tait choquĂ©e de cette façon de procĂ©der :ne pas avoir Ă©tĂ© prĂ©venue mĂȘme si elle avait donnĂ© son accord de principe pour ces travaux d'ouverture de chemin piĂ©tonnier passant sur sa propriĂ©tĂ© .
L'adjoint aux travaux rétorqua qu'ils ne pouvaient prévenir chaque propriétaire de parcelles avant travaux !
une question sur l'Ă©clairage nous apprĂźt que cette annĂ©e dix-huit lampadaires avaient Ă©tĂ© posĂ©s sur la commune au prix de 1500 € l'unitĂ© . Est-ce toujours indispensable ? je pense Ă  certains lampadaires installĂ©s au milieu de rond-points en zone ....naturelle !
Plus important, une personne s’est Ă©tonnĂ©e de l’Ă©cart entre les objectifs de construction prĂ©conisĂ©s par le SCOT soit 394 logements entre 2009 et 2020 et le projet de dĂ©veloppement retenu de 492 logements sur la mĂȘme pĂ©riode soit +25% par rapport au SCOT (shĂ©ma de cohĂ©rence territoriale dont monsieur le maire de Penestin est le rapporteur pour la communautĂ© de commune cap atlantique !*), sachant que ce chiffre ne tient pas compte des constructions diffuses en zones U et des zones 2AU telle que la future ZAC de Kerfalher.
RĂ©ponse : Ce PLU respecte le SCOT car ce chiffre de 492 est une enveloppe maximale qui ne sera pas atteinte car les cahiers des charges seront plus contraignants que par le passĂ© ce qui rendra les promoteurs plus prudents. Par ailleurs, les zones 2AU devront faire l’objet d’une modification du PLU Ă  l’initiative du conseil municipal.
L’expĂ©rience du passĂ© rĂ©cent nous incite Ă  penser que cette modification du PLU ne sera pas un obstacle difficile Ă  lever!
A une question sur la possibilitĂ© d’organiser une rĂ©union d’information sur le PLU avant l’enquĂȘte publique, le maire a rĂ©pondu qu’il ne savait pas s’il accĂ©derait Ă  cette demande !
Le calendrier serait le suivant :
Le 15 avril dĂ©but de l’enquĂȘte publique dirigĂ©e soit par un commissaire enquĂȘteur,soit par une commission d’enquĂȘte; durĂ©e 1 mois, rapport 1 mois aprĂšs(en principe ! car la derniĂšre fois , il fallut attendre ....trois mois, pour obtenir ce fameux rapport !).
L’Etat a 2 mois pour faire ses observations et approuver le PLU.
En conclusion il ne devrait commencer Ă  ĂȘtre mis en Ɠuvre au mieux qu’en septembre 2010.

Il fût aussi question du projet de piste cyclable entre Tréhiguier et le bourg sur un trajet un peu plus long de 6 kms pour éviter de traverser la zone NDS ( espaces remarquables) ...encore heureux! à quoi serviraient ces zones sinon ?

d'autres questions concernĂšrent la sĂ©curitĂ© routiĂšre aux abords des Ă©coles et les travaux de la rue de la plage, le manque de stationnement au Lomer ( pas de terrains disponibles fĂ»t-il rĂ©pondu ! pourtant des terrains appartenant Ă  la commune et pas trĂšs loin vont ĂȘtre livrĂ©s aux campeurs -caravaniers en vu de leur "reclassement" ! mais peut-ĂȘtre que cet argument est une façon de faire pression sur les mytiliculteurs du Lomer pour les expĂ©dier Ă  Loscolo ?).Il fĂ»t aussi question du parking de la source qui serait en continuitĂ© de "l'agglomĂ©ration" de la mine d'or/le bourg " ! de continuitĂ© en continuitĂ© , c'est toute la commune qui sera urbanisĂ©e !Pour le fameux lotissement du "maro nord" , le maire raconte n'importe quoi , car le permis de lotir a bien Ă©tĂ© annulĂ© dĂ©finitivement .

Prochaine occasion de tout dire sur l'avenir de la commune , l'enquĂȘte publique sur le nouveau PLU, Ă  moins que d'ici lĂ  , monsieur le maire ait dĂ©cidĂ© d'une rĂ©union publique sur ce vaste sujet ! mais en a-t-il envie ? Qui a donnĂ© en 2006(date du PLU dĂ©funt) des espoirs inconsidĂ©rĂ©s Ă  des propriĂ©taires qui se trouvent maintenant déçus, leurs projets bouleversĂ©s, avec peut-ĂȘtre de gros soucis financiers faute du pactole sur lequel ils comptaient ? vertdo


* document affiché en mairie jusqu'au 5 mars

mardi 16 février 2010

questions pour un avenir durable ....

Donc , ce jeudi 18 , le maire et son conseil nous invite à une réunion publique autour des projets de la municipalité .
Plusieurs questions pourront y ĂȘtre posĂ©es .
Par exemple , est-il sain que le cabinet d'étude choisi pour l'élaboration du nouveau PLU (plan local d'urbanisme) soit par ailleurs partie prenante dans des projets de lotissements ?pourquoi ce cabinet a repris en seconde main le dossier d'aménagement foncier et celui des aires de stationnements aux abords des plages ? qui y-a-t-il derriÚre ces changements répétés , combien cela a coûté à la commune ? quelle est la part des sommes englouties pour rien ?

Pourquoi certaines décisions de justice ne sont pas prises en compte ? et entre autres pourquoi le site du "maro nord" ou de la résidence des "hauts de vilaine" sont reconduits en zone constructible ?
pourquoi y a-t-il si peu d'espaces boisés classés dans les espaces proches du rivage ? pourquoi les EBC (espaces boisés classés) sont t-ils concentrés dans la partie est de la commune ? en clair pourquoi les espaces boisés protégés ne le sont qu'inversement proportionnels à la proximité du rivage ?pourquoi un bois existant ( rue des coquelicots(!)) qui au moins pour sa "couronne" était classé, se retrouve dorénavant en zone ......humide ?
pourquoi les zones dites de reconversion des campeurs-caravaniers, Ă©tant des zones constructibles, se situent-elles en discontinuitĂ© des villages , en parfaite violation de la loi littoral ? pourquoi ces parcelles nouvelles sont-elles si nombreuses alors que de nombreux caravaniers vont rester lĂ  oĂč ils sont ? que deviennent les zones anciennes, vont-elles disparaĂźtre ? y-a t-il au-delĂ  des chiffres assez confus , une rĂ©elle rĂ©cupĂ©ration de terres agricoles sachant que les nouvelles zones de camping-caravaning se font au dĂ©triment de terres agricoles ?
pourquoi certains propriétaires à la pointe du Gofreno (entre Loguy et Lomer) ont bénéficié d'un surplus de terrain lors de l'aménagement foncier devenant immédiatement constructible au détriment du conservatoire du littoral ?

Au sujet du plan de mobilitĂ© "urbaine" , pourquoi n'y-a-t-il eu aucune rĂ©flexion quant Ă  un bourg piĂ©tonnier l'Ă©tĂ© ? pourquoi les terrains naturels en pĂ©riphĂ©rie immĂ©diate du bourg servant de stationnements notamment en saison, ne sont pas classĂ©s en "espaces rĂ©servĂ©s " ? le stationnement semble ĂȘtre un vrai casse-tĂȘte l'Ă©tĂ© , alors pourquoi laisser s'urbaniser ces espaces ? pourquoi prĂ©fĂ©rer le choix d'amĂ©nagements coĂ»teux de quelques places de parking de type urbain en centre-bourg (rue du lienne par exemple) ou au dĂ©triment d'espaces boisĂ©s (voir note prĂ©cĂ©dente)?
Pourquoi un nouveau parking au Loguy puisque mĂȘme au plus fort de la saison , l'aire de stationnement naturelle existante n'est jamais totalement occupĂ©e ?

Y- aura-t-il des réponses claires ? y aura-t-il une vrai prise en compte des remarques ?
réponse Jeudi 18 février à 20 h30 au complexe sportif petit-breton .
vertdo

vendredi 12 février 2010

feu le bois (suite et....fin)




Ce bois de pins et de chĂȘnes entiĂšrement dĂ©truit ces jours-ci comporte une partie Ă  son extrĂ©mitĂ© , en espace rĂ©servĂ© (n°16) pour un petit parking . On peut lĂ©gitimement pensĂ© que ce saccage ne gĂȘne pas outre mesure la municipalitĂ© qui de toute façon n'avait pas reconduit la protection forte (EBC), dans son nouveau PLU arrĂȘtĂ©.Y-a-t-il eut convergence d'intĂ©rĂȘt ?vertdo

cliquez sur les photos pour les agrandir

mercredi 10 février 2010

feu le bois





Des espaces boisĂ©s disparaissent Ă  Penestin. Celui ci (de 4519 m2)Ă  deux pas du carrefour de la rue des coquelicots et de la rue de la plage Ă©tait protĂ©gĂ© dans l'ex PLU annulĂ© , mais pas dans le POS actuel .Dans le nouveau PLU arrĂȘtĂ©, il ne sera pas non plus rĂ©ellement protĂ©gĂ©, juste rĂ©pertoriĂ© comme "Ă©lĂ©ment du paysage"(sic) Le propriĂ©taire a vite pris les devants; merci monsieur le maire et ....monsieur le prĂ©fet d'avoir laissĂ© faire car vous semblez ne pas ĂȘtre au courant . Sera-ce le tour ensuite du petit bois dit "gauthier" rue des coquelicots ? seule sa "couronne" Ă©tait protĂ©gĂ©e , jusqu'Ă  quand ?
Dans le nouveau PLU , on nous cite des chiffres en nous racontant que les espaces boisés classés (EBC)vont augmenter . ... Si on fait confiance aux chiffres d'un cabinet pas trÚs désintéressé ....!
Pas loin de lĂ , un espace boisĂ© classĂ© a vu tous ses pins disparaĂźtre. Il n'Ă©tait classĂ© que dans l'ex-PLU , mais il a disparu encore plus vite que le PLU en question!Ensuite ce sera le tour de la (parcelle du Halguen : 8000 m2,parcelle 131 photo aĂ©rienne n° 2) Puis le bois de l'allĂ©e des coquelicots(dit bois gauthier), 13000m2. Puis le parc de KersĂ©guin, 8000m2. Ces bois vont partout cĂ©der la place Ă  des constructions.

Bien sĂ»r , il en restera encore , mais ceux de la façade littorale ne sont mĂȘme pas classĂ©s ! petit Ă  petit les espaces boisĂ©s , protĂ©gĂ©s ou pas se rarĂ©fient... dans l'indiffĂ©rence gĂ©nĂ©rale ?vertdo

cliquez sur les photos pour les agrandir

samedi 6 février 2010

grÚve de la faim ça continue ....

Une conseillÚre municipale de la commune de st cast le Guilto(cÎtes d'Armor) a débuté une grÚve de la faim ...light (avec du lait et du jus d'orange ).
Et pourquoi donc ? pour une histoire de gros sous , cela ne vous rappelle rien ? mais si , ici Ă  Penestin ...
Donc , cette Ă©lue , (de GĂŽche, mais pourquoi pas ?) .....a cru bon de se lancer dans ce type d'action .....
Une action , en principe rĂ©servĂ©e Ă  des problĂ©matiques graves , dĂ©sespĂ©rĂ©es . Mais lĂ  , de quoi s'agit-il ? du financement d'un projet par ailleurs contestĂ© . Comme Ă  Penestin, Ă  la diffĂ©rence qu'ici, la demande ne fĂ»t que pour un intĂ©rĂȘt privĂ©. A st Cast , il s'agirait d'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral .....quoique .... ce port n'a pas fait l'unanimitĂ© quant Ă  son utilitĂ© (ils avaient l'air malins avec leur Ă©charpe tricolore sur leur gros ventre).Un projet dĂ©criĂ© car un projet bien destructeur ... et lĂ  j'en reviens Ă  la comparaison avec Penestin ; une grĂšve (pas forcement de la ...fin), un mensonge principal , une histoire de gros sous et cerise sur le gĂąteau (interdit de le manger bien sĂ»r) ....le saccage du littoral . A quelques semaines des Ă©lections rĂ©gionales , une bonne occasion de rĂ©flĂ©chir Ă  l'avenir durable ...vertdo

jeudi 4 février 2010

un PLU si bien préparé (précision)



Dans le défunt PLU , la zone AUa11(photo de droite) a été censurée par le tribunal administratif de Rennes. Sur cette zone , un permis de lotir(croix en rouge) pour un lotissement de 17 lots a été accordé en décembre 2007 .Aucuns travaux d'aménagement n'ont été effectués à ce jour . L'autorisation sera donc caduque en décembre 2010. Le maßtre d'oeuvre de ce lotissement n'est autre que Géo Bretagne Sud. Ce cabinet qui a été chargé d'élaborer ce nouveau PLU a remis cette ex-zone AUa11 ( zone naturelle immédiatement constructible) en ....zone 1AU ( nouvelle appellation des ex-zones AUa)(photo de gauche).
Preuve indiscutable d'une collusion d'intĂ©rĂȘt .vertdo

cliquez sur les documents et la photo pour les agrandir

lundi 1 février 2010

un PLU si bien préparé...

zone de regroupement des caravaniers au Lomer  

Le PLU nouveau qui va donc bientĂŽt ĂȘtre prĂ©sentĂ© Ă  l'enquĂȘte publique ( sans doute dans le courant d'avril) a Ă©tĂ© Ă©laborĂ© par le cabinet GĂ©o Bretagne Sud . Ce cabinet a Ă©tĂ© choisi par le maire et validĂ© par le conseil municipal . On peut s'interroger sur ce choix . Effectivement , on retrouvait dĂ©jĂ  ce cabinet en charge des parkings de la façade littorale Ă  la suite du rejet des conclusions d'un autre cabinet visiblement plus soucieux de l'impact sur le paysage ! GĂ©o Bretagne Sud fĂ»t plus Ă  l'Ă©coute des choix d'amĂ©nagements lourds du maire et de son conseil prĂ©cĂ©dent(aprĂšs, on s'Ă©tonne d'ĂȘtre une commune trĂšs endettĂ©e par rapport Ă  la moyenne de sa strate!) mais aprĂšs d'autres rebondissements et cafouillages , les parkings ressemblĂšrent assez aux choix du premier cabinet d'Ă©tudes .C'est aussi ce cabinet qui a Ă©tĂ© en charge de l'amĂ©nagement foncier ici Ă  Penestin . Un amĂ©nagement foncier surtout fait dans le but du regroupement des caravaniers avec des voiries consĂ©quentes aux frais du .....ministĂšre de l'agriculture !.Un cabinet aussi en charge du PLU de la commune de Belz , elle aussi conduite par un maire qui n'aime pas trop la loi littoral et les associations qui la dĂ©fendent . Et il y en a d'autres !
Et on retrouve donc ce cabinet GBS pour ce nouveau PLU et parallĂšlement dans plusieurs projets immobiliers dont l'un ( un vaste lotissement ) se situe dans une nouvelle zone constructible de ce nouveau PLU.
Un cabinet forcement complaisant au choix du premier édile quant au contournement des décisions du tribunal administratif relatives à l'annulation du PLU précédent . En effet , de nombreuses zones constructibles ressortent peu ou prou à l'emplacement de celles censurées !
Des projets immobiliers d'importance sont souvent prévus à ces endroits !
vertdo