jeudi 30 décembre 2010

BONNE ANNEE !

plage de Loscolo
Penestinlittoral souhaite une bonne ann√©e 2011√† tous ses visiteurs , nombreux et assidus  comme en

témoignent les statistiques du blog .

mardi 28 décembre 2010

com-diversité ...

marais de men armor

marais de men armor

Les marais de men armor( zone natura 2000)  commencent √† √™tre envahis par les baccharis halimifolia . Malgr√© un discours municipal pr√īnant le "geste eco-citoyen" au sujet des plantes invasives et notamment celle-l√†, qui √† terme d√©truisent la biodiversit√© des marais , rien n'a √©t√© fait pour les arracher ( la commune ayant obtenu √† la demande de son maire, la gestion des espaces naturels appartenant au conseil g√©n√©ral ou au conservatoire du littoral ). Ces plantes qui ont  pu fleurir une fois encore √† l'automne, seront de fait plus nombreuses l'ann√©e prochaine !
La récente opération municipale en faveur de la biodiversité intitulée "ENSEMBLE PARTICIPONS ET INVESTISSONS POUR NOS PAYSAGES ET LA BIODIVERSITE" semble être une opération de com de plus, en total décalage avec la réalité de ce que(ne) fait (pas) la municipalité en matière de paysages et de protection de la biodiversité. En effet , les exemples sont nombreux (comme là ou là etc...)sur l'ensemble de la commune qui contredisent les discours trop bien rodés .Il est sans doute plus rentable, électoralement parlant, de mettre les moyens dans ce genre de chantier .
 Vertdo

jeudi 23 décembre 2010

notre argent ...

emplacement  du futur rond-point
Rond point du Closo. En face, l'emplacement du futur drive-in
Deux trois choses sur le dernier conseil municipal.
La premi√®re , sur ces fameuses zones AUer de regroupement ( plus ou moins) des tr√®s nombreuses parcelles de campeurs-caravaniers . Une demande de subvention pour les r√©seaux d'eaux us√©es et eau potable : Il(est) précis√© que le montant des travaux s’élève à 1 512 109,55 € HT pour la partie eaux usées et 405 133,25 € HT pour la partie eaux potables ; soit un total de 1 917 242,80 € HT. Tiens, pour cette fois , on  n'  annonce pas le prix TTC ? c'est vrai que c'est d√©j√† bonbon !
La deuxi√®me chose c'est la demande de subvention de l'association des commer√ßants.Monsieur le Maire rappelle à l’assemblée la délibération 6-1 du 5 juillet 2010 relative à la demande de subvention des commerçants pour la prise en charge d’un éventuel déficit pour l’organisation de leur manifestation « Pénestin s’envoie en l’air »( et se prend une gamelle !) Il explique à l’assemblée que cette manifestation n’a pas rencontré le succès escompté et que l’association fait état d’un déficit important de 4 059.13 € et qu’en conséquence elle sollicite une participation communale supplémentaire de1 000€.Bref, apr√®s avoir √©t√© emm..... pendant toute une journ√©e comme cette fois-ci , va falloir passer √† la caisse !
Troisi√®me chose :Monsieur le Maire rappelle la délibération du 15 novembre 2010, approuvant le principe d’un rond point dans le cadre de l’implantation d’une boulangerie « Drive-In »( un rond-point  √† 20 m√™tres du rond-point existant !!! ).On se demande bien si Penestin qui compte d√©j√† trois boulangeries( dont l'une presqu'aussi "drive-in" avec son parking affleurant sa vitrine!) en plus d'un fournil de ( tr√®s bon) pain Bio + deux d√©pots de pain suppl√©mentaires l'√©t√© a vraiment besoin d'un Drive-in (!) qui sans doute ne fonctionnera que l'√©t√© ? Il (explique au conseil municipal que l’objectif de cet aménagement vise à diminuer la dangerosité de ce site( Seveso ???!!!?) ainsi qu’à fluidifier la circulation des véhicules sur cet axe de circulation. Il ajoute aussi que le projet de boulangerie drive-in à cet endroit participera à rejoindre les deux pôles commerciaux principaux de Pénestin que sont le bourg et la ZAC du Closo.Cette d√©lib√©ration  ne concerne que les  "relev√©s topographiques"qui seront √† la charge du propri√©taire de la boulangerie( ouf!). Mais les travaux de voirie ? on apprend par la m√™me occasion, que le cabinet d'√©tudes choisi n'est autre que G√©o Bretagne sud ! ben voyons est-ce une surprise ?

Allez, Bonnes f√™tes √† tous .vertdo 

lundi 20 décembre 2010

un SCOT en toc

Suite √† l'enqu√™te publique sur le SCOT ( sch√©ma de coh√©rence territoriale), la f√©d√©ration presqu'√ģle environnement , lors d'une conf√©rence de presse , a d√©nonc√© les malfa√ßons  de ce document port√© par le maire de Penestin en charge de l'am√©nagement du territoire pour la communaut√© de communes Cap Atlantique.
Sur la forme d√©j√† car les dossiers  √©taient incomplets √† Batz sur mer et √† .....Penestin .Trop d'avis d√©favorables n'ont pas √©t√© pris en compte . Le document √©tait trop complexe et seulement lisible pour les initi√©s .La commission d'enqu√™te n'a retenu qu'une dizaine de lignes sur les quatre pages vers√©es par la f√©d√©ration dans son rapport de plusieurs dizaines de pages .

Baudraistude
Le maire de Penestin qui a refait son PLU ( plan local d'urbanisme ) puisque annul√© une premi√®re fois pour non respect de la loi littoral ( d'ailleurs √©tait-il le plus √† m√™me de penser l'am√©nagement de l'ensemble du territoire n'√©tant pas fichu de bien g√©rer le sien ?) affirme suite au compte-rendu de la commission d'enqu√™te qu'il faudrait  revoir le document partiellement . Mais le maire de la Baule ( le pr√©sident de Cap Atlantique)pense lui au contraire qu'il faudrait revoir profond√©ment le document ! Plusieurs communes ont donn√© un avis d√©favorable . d'autres ont donn√© un avis favorable mais pas √† l'unanimit√© et avec de fortes r√©serves. Seules trois l'ont donn√©  √† l'unanimit√© dont bien s√Ľr .....Penestin ( l'unanimit√© √©tant une marque de fabrique de la Baudraisie depuis  quinze ans malgr√© trois changements de conseils !).Le pr√©sident de cette f√©d√©ration de dix-neuf associations de la presqu'√ģle affirme que "le rapport est partial, trop peu d'avis d√©favorables ont √©t√© pris en compte. Il y a aussi l'attitude inadmissible du cabinet "proscot" .Au cours de r√©unions, il y a eu des √©chauffour√©es .Nous nous interrogeons sur ses incomp√©tences et nous nous √©tonnons que ce soit ce m√™me cabinet qui travaille sur le PLU de la Baule . Ils sont pay√©s par l'argent public, et quand on fait de la cochonnerie , on change .En clair , et cela nous rappelle Penestin, il y a conflit d'int√©r√™ts !
Sur le fond , les critiques font part de "la cartographie, car les éléments sur la loi littoral n'y sont pas , les zones agricoles pérennes n'y sont pas , les zones humides etc.......pour les zones à risques naturels et technologiques, l'oubli est incompréhensible et confondant !"
Un autre intervenant de la f√©d√©ration cible dans ce SCOT "la non imbrication de la presqu'√ģle avec la mer (qui est) l'√©l√©ment fondamental  des activit√©s √©conomiques de la presqu'√ģle avec le tourisme, le nautisme, la p√™che, l'aquaculture, la saliculture etc.... or tout cela est absent dans le SCOT."
La présidente de l'association Penestinoise(qui fait partie de la fédération) , elle , intervient pour dire que "le SCOT est ambigu dans ses formulations, sur certains aspects, comme le nombre des maisons dans les villages, il ne chiffre rien ."
Que va-t-il se passer ? si le scot n'est pas revu à fond avant d'être approuvé, les contentieux d'urbanisme vont se multiplier sur l'ensemble du territoire de Cap Atlantique, annonce la fédération (même si pour Penestin , ce ne serait pas une nouveauté !)
De mauvaise augure pour le PLU de Penestin ....vertdo



 

vendredi 17 décembre 2010

Loscolo, zone de non-droit

plage de Loscolo
plage de Loscolo
chemin c√ītier et entr√©e de la propri√©t√©
Ces enrochements inesth√©tiques( en cours) sont totalement ill√©gaux . Ils sont faits pour prot√©ger un peu de terrain de cette propri√©t√© face aux assauts de la mer lors des grandes mar√©es. Aucune autorisation de travaux n'a √©t√© demand√©e et puisqu'il s'agit du domaine public maritime , il e√Ľt fallut une autorisation du pr√©fet . D√©j√† , il y a quelques ann√©es , les services de l'√©quipement avaient  demand√©  la continuit√© du sentier c√ītier avec passage devant la propri√©t√© ( comme au Halguen ). Le propri√©taire qui √©tait oppos√© √† ce projet s'est pourvu en justice mais  a perdu devant le tribunal de Rennes puis en appel √† Nantes . La commune ,avec d√©j√† √† sa t√™te notre premier √©dile actuel, s'est bien gard√©e de demander l'application de cette d√©cision de justice en faveur de l'int√©r√™t g√©n√©ral . Le propri√©taire a cl√ītur√©  sa propri√©t√© avec une haute cl√īture ( faite elle aussi sans autorisation) du c√īt√© du sentier d√©tourn√© . Que penser de l'attitude pour le moins laxiste voir  complice d'un √©lu local qui affirmait encore tr√®s r√©cemment " le littoral c'est notre patrimoine, ce serait fou d'y toucher"? . vertdo

mardi 14 décembre 2010

"penestin ne sera jamais la Baule " parle pas trop vite répondit l'écho

Dans le quotidien Ouest-france d'aujourd'hui, Penestin a les honneurs d'illustrer un dossier sur la loi littoral . Pour une commune r√©put√©e pour ses nombreux contentieux d'urbanisme , r√©put√©e aussi pour la personnalit√© sulfureuse de son premier √©dile , une pleine page du plus grand quotidien de l'ouest n'est que l√©gitime . En plus d'une interview de la pr√©sidente de l'association locale de d√©fense du littoral   , du promomenteur des Hauts de Vilaine , visiblement bien remis de son r√©gime minceur malgr√© son √Ęge ( 75 ans dixit l'article), et d'un entretien avec des responsables d√©partementaux , nous avons droit aux bons mots de notre maire , repeint en vert qui nous affirme  que "Penestin ne sera jamais la baule " . Peut-on le croire ? Bien s√Ľr comme le rappelle dans son entrevue la pr√©sidente de l'association locale , " il y a toujours la mer , les plages , la falaise de la mine d'or , mais l'essentiel n'est pas pr√©serv√© , c'est un mitage anarchique , contrairement √† ce que la loi exige ."
R√©cemment , un permis f√Ľt encore annul√© au Loguy malgr√© le nouveau PLU qui respecterais la loi littoral . Ce nouveau PLU va d'ailleurs √™tre de nouveau attaqu√© apprends-t-on dans l'interview .
Notre géant vert qui tente de défendre son bilan désastreux d'aménagement du territoire ( il en est le vice président en charge pour la communauté de communes et notamment du Shéma de cohérence territoriale , lui qui se fait son PLU ....avant !) va jusqu'à nous faire rire en concluant son bavardage par :" notre patrimoine , c'est le littoral, il faudrait être fou pour y toucher ". Alors arrête ! vertdo

samedi 11 décembre 2010

après l'enquête

le maro nord  avec vue sur mer
La municipalité a produit deux documents suite à l'enquête publique sur le PLU arrêté . L'un décrit les remarques prises en considération, l'autre celles rejetées . En bleu sur chaque document , il s'agit des demandes individuelles réclamant une constructibilité : sauf quelques rares cas admis par la commission d'enquête, la quasi-totalité sont rejetées car contraire au respect de la loi littoral comme l'a rappelé la commission . Donc , bien évidemment , le gros des demandes en bleu se trouve sur le document qui liste les rejets .
Sur le document qui liste les demandes prises en compte et dont la plupart sont des recommandations de la commission d'enquêtes ou des demandes de la préfecture , notamment le respect des décisions de justice , on trouve le maro nord qui soit-disant aurait été rectifié en zone agricole (Aa)sur le document graphique , il n'est en fait rectifié qu'en Ab . Il faut savoir que la différence a son importance puisqu'en Ab , les aménagements agricoles et l'élevage sont interdits ! curieux quand on sait que toute la zone alentour est en Aa , curieux quand on sait que l'agriculteur de ce secteur est un éleveur . Bref , une zone agricole non pérenne ... plus facile à faire sauter la prochaine fois ?
Curieusement des demandes sont rejet√©es sans justification (g√™ne?). Deux demandes de la commission √† propos de classement de zones urbanis√©es  en UD ( qui interdit toute nouvelle construction) en zone proche du rivage sont rejet√©es par la justification de combler les dents creuses ( tant que la loi littoral permet , b√©tonnons !) l'une √† propos d'une soi-disante erreur  qui a droit √† un "apr√®s v√©rification ,RAS" de pure mauvaise foi .

les deux documents sont à télécharger ICI et ICI

vendredi 10 décembre 2010

A lire !

voici le rapport suite à l'enquête publique concernant le SCOT ( schéma de cohérence territorial ) de la communauté de communes Cap Atlantique .
Un Scot qui sera donc applicable après le PLU ( plan local d'urbanisme) de Penestin qui vient d'être appliqué! on sait déjà que des orientations relatives aux choix de zones urbanisées à Penestin ne respectent pas la loi littoral(voir articles précédent) .vertdo

t√©l√©charger le rapport ICI 

samedi 4 décembre 2010

une première tache sur le nouveau PLU....

le terrain au niveau du panneau de signalisation
le terrain en question
Le tribunal administratif vient d'annuler un permis de construire au Loguy . Ce permis se situe sur une zone constructible ....du tout nouveau PLU ( plan local d'urbanisme ). Le tribunal l'annule pour deux raisons . La première est que ce permis n'est pas passé devant la commission des sites dont l'avis est préalable à l'accord du préfet ( tiens, tiens, monsieur le maire a souvent répété que tous les permis délivrés le sont toujours après accord du préfet !).
La seconde raison , plus importante, est que ce permis est illégal du point de vue de la loi littoral quant à la continuité d'urbanisation .
Voici ce que dit le tribunal :".... que, par ailleurs, il ressort également des pièces du dossier que la rue de la Lande du Loguy, distante d'environ deux kilomètres de la partie agglomérée du bourg de Pénestin, dessert un lotissement composé d'une quinzaine de maisons d'habitation et qui est séparé d'autres zones d'urbanisation diffuse par des voies publiques ou des espaces naturels; qu'ainsi ce lotissement ne peut être regardé comme une agglomération ou un village au sens des dispositions précitées du I de l'article L 146-4; que par suite le projet contesté est constitutif d'une extension de l'urbanisation éloignée d'une agglomération ou d'un village existant ; qu'il suit de là que le permis de construire contesté a été délivré en méconnaissance des dispositions du I de l'article L 146-4 du code de l'urbanisme".
Juste √† c√īt√© , une aire de stationnement a √©t√© r√©cemment cr√©√©e , inutilement d'ailleurs , et class√©e en U ! cette petite manipulation de zonage n'a visiblement eu aucun effet sur les juges ......vertdo
Ps; la commune est condamn√©e √† verser 200 € √† l'association requ√©rante pour ses frais  . Pas grand-chose compar√© aux frais engag√©s par la commune pour son avocat: l'addition est pour les Penestinois .

mercredi 1 décembre 2010

développement durable ?

Un commentaire sur ce blog fait r√©f√©rence au fait que la commune de Penestin ne fait pas partie de la liste des collectivit√©s ayant fait le choix de l'agenda 21 . Effectivement , notre municipalit√© ( et surtout sa t√™te!) nous parle tr√®s souvent de d√©veloppement durable . L'Agenda 21 est un projet global et concret, dont l'objectif est de mettre en oeuvre progressivement et de mani√®re p√©renne le d√©veloppement durable √† l'√©chelle d'un territoire. Il est port√© par la collectivit√© et men√© en concertation avec tous ses acteurs : √©lus et personnels, habitants, associations, entreprises, structures d√©concentr√©es de l'Etat, r√©seaux de l'√©ducation et de la recherche.L’Agenda 21 est √©galement un exercice de mise en coh√©rence des diff√©rentes comp√©tences et obligations de la collectivit√©. PLU, PLH, PDU, SCOT, PADD… les outils r√©glementaires ont pour objet de renforcer le niveau national de qualit√© des territoires : urbanisme, habitat, transports, solidarit√©… L’Agenda 21 leur offre un cadre politique mobilisateur et accessible au citoyen.
Donc ,cette municipalité qui parle à tout bout de champ de développement durable , n'a pas jugé bon de lancer un agenda 21 , pire , lors des dernières élections municipales, son premier édile a moqué la proposition de ses adversaires( sur ce sujet) en prétextant fallacieusement qu'un agenda 21 ne pouvait s'appliquer à l'échelle d'une commune !
Il ne suffit pas de mettre quelquesLien panneaux solaires sur un b√Ętiment ou sur une mairie pour se targuer de faire du d√©veloppement durable ....ou de faire une pseudo-concertation de fa√ßade lors de l'√©laboration d'un PLU qui ne respecte pas la loi littoral comme le reconna√ģt lui-m√™me le pr√©fet.Surtout quand on viole ses propres orientations de protection des haies comme √† Tr√©higuier , ou quand on d√©classe certains espaces bois√©s class√©s avant la publication du PLU .
Quand on voit tous les aménagements récents , les lotissements qui poussent un peu partout , dont l'un en plein bocage agricole malgré l'avis défavorable de la chambre d'agriculture et dont le nom d'un des bénéficiaires fait penser qu'il s'agit plus de clientélisme que d'intérêt général , on comprend mieux le refus d'un agenda 21 ...vertdo
PS: le nouveau PLU déjà mis à mal : à lire Samedi 4

jeudi 25 novembre 2010

le préfet cède ....le maire valide !

Le PLU ( plan local d'urbanisme) est donc applicable dès aujourd'hui . Le Préfet cède comme il est de coutume sur plusieurs points tout en reconnaissant que c'est fragile au niveau de la loi littoral ! Il s'agit d'extension de campings , d'extension de deux hameaux ( Berniguet et Goulumer) et encore et encore de l'acharnement à maintenir la zone des hauts de Vilaine en zone constructible . Le préfet se range donc à l'argument du maire comme quoi ,puisque le jugement sur la démolition de l'immeuble carcasse n'est pas rendu , eh bien ma foi , on peut bien laisser ça en zone U ! Ce que le maire ne dit pas , c'est qu'en parfaite complicité avec le promoteur des hauts de Vilaine , il attend avec impatience la publication du fameux décret scélérat " rus et étiers ". Cet amendement permet de construire dans la bande des 100 mètres sur la rive des rus et des étiers(donc en zone humide!) .Et il serait possible alors de délivrer un nouveau permis de construire ....en toute légalité cette fois .Le préfet prétexte aussi le fait que Cap Atlantique ( la communauté de communes) a validé les choix d'extension d'urbanisation du PLU de Penestin comprenant les deux hameaux cités plus haut . Donc Cap Atlantique ne respecterait pas la loi littoral puisque le préfet dit :"...... j'attire votre attention sur le fait que certains secteurs sur votre document graphique restent fragiles par rapport à l'application de la loi littoral ...."
L'avenir de ce PLU est donc peu durable ..... vertdo

mercredi 24 novembre 2010

encore 4 ans !

Un compte rendu du dernier conseil du 15 novembre bien chargé :cliquez ICI
Des √©changes de terrains , des am√©nagements co√Ľteux et m√™me pour cette petite commune sur-endett√©e soi-disant engag√©e dans le d√©veloppement durable , un soutien tr√®s explicite( avec r√©am√©nagement des voiries d'acc√®s du bourg) √† un projet de boulangerie "drive-in" ! pour un bourg encore plus ....tout bagnole. Avec les aires de parkings naturelles autour du bourg qui vont dispara√ģtre sous d'obscurs projets immobiliers, bienvenue donc dans le futur bourg "bagnolesque "de Penestin .C'est pourtant faisable autrement ! Notre √©dile et vice pr√©sident en charge de l'am√©nagement du territoire de Cap Atlantique voyait d√©j√† le bourg comme √ßa ! ......bon sang , encore quatre ans ........vertdo

vendredi 19 novembre 2010

moche et illégal.....


Les nouvelles zones AUer ( zones de regroupement des caravaniers) créées sur les terres agricoles sont de nouvelles zones urbanisées avec toute la viabilisation qui en découle , assainissements etc.....
La troisi√®me phase des travaux d'am√©nagement foncier a d√©but√© avec ces kilom√®tres de cl√ītures de grillage √† moutons .....comme les caravaniers qui vont y √™tre parqu√©s ?
En attendant, toutes ces zones sont illégales , en discontinuité d'urbanisation .....et contrairement à ce que dit la municipalité . Le nouveau PLU va donc être de nouveau attaqué avec toutes les conséquences qui en découlent pour les autres (nouvelles )zones respectant les règles d'urbanisme . Merci à cette municipalité pour son incompétence et son irresponsabilité (et son clientélisme : une parcelle a été réservée pour EUX).vertdo

mardi 16 novembre 2010

ils radotent

Un maire veut faire de la r√©sistance et entra√ģner avec lui le maximum de ses cong√©n√®res . Episodiquement , des √©lus partent en croisade ( le mot n'est pas si fort) contre la loi littoral . Bien s√Ľr , ils ne le disent jamais comme cela , ils parlent plut√īt "d'instabilit√© juridique" "d'exc√®s " etc...Certains vont jusqu'√† parler de r√©serves d'indiens ! heureusement tout ce qui est excessif est d√©risoire et les √©lecteurs devraient s'interroger un peu plus sur ceux qu'ils √©lisent ..... d√©magogie facile face √† ceux qui l√©gitimement veulent construire leur r√©sidence quelques fois principale mais plus souvent secondaire...et ne comprennent pas toujours le fait de plus en plus jurisprudenciel qu'un hameau n'est pas un village . Sur Belle-√ģle par exemple , certains trouvent "radical" le fait que le PLU ( plan local d'urbanisme ) √† la demande de la pr√©fecture supprime toutes les parcelles constructibles en extension des tr√®s nombreux hameaux de cette √ģle.Mais ce n'est que l'application de la loi . Il est facile d'imaginer , que de frange de hameau en frange de hameau on arrive √† construire un village qui lui-m√™me pourra devenir une bourgade .....de bourgade en bourgade , je vous laisse imaginer puisque la loi autorise l'extension d'urbanisation des villages ou bourgade.Longtemps notre premier √©dile f√ģt lui aussi de la r√©sistance √† cet aspect de la loi littoral . Contraint , il mit une goutte d'eau dans son vin et le nouveau PLU est un peu moins excessif que celui annul√© . Mais il a fallut l√† aussi des "r√©sistances " pas seulement d'associations vigilantes mais des services de l'√©tat et de la commission d'enqu√™te publique .L√† aussi , des √©lus et le premier d'entre eux veulent, par leur attitude que l'on peut parler de r√©trograde, mettre en p√©ril le beau projet de parc naturel r√©gional du golfe du Morbihan . L√† aussi au nom de la libert√© d'urbaniser comme bon leur semble et l√† aussi en inventant des pr√©textes .vertdo

mardi 9 novembre 2010

coup fourré ?



Lien
Le maire ,et son conseil municipal , dit-il , ont annonc√© une action en faveur de la biodiversit√© dont 2010 est l'ann√©e symbole . Il s'agit donc d' une op√©ration de plantations de jeunes sujets d'arbres et d'arbustes sur l'ensemble de la commune √† l'aide d'une banque de plants.(Cela a d√©j√† √©t√© fait une premi√®re fois avec des jeunes plants d'arbres fruitiers , ce f√Ľt un total fiasco). Tout le monde est invit√© √† y participer . Une hirondelle (mais nous sommes en automne, quoique avec le d√©r√®glement climatique...)s'est-elle pos√©e (√† la place des martiens ) sur le toit de la nouvelle salle des d√©lib√©rations du conseil municipal ? apr√®s tant de saccages , de manquements aux paroles √©crites , de manipulations,( pardon, d'erreurs plus ou moins rectifi√©es) , peut-on se r√©jouir de cette initiative sans se poser quelques questions ?Lien
Tout cela para√ģt bien bio ( pardon, beau), et un peu tardif pour une municipalit√© dont la t√™te n'a pas chang√© depuis 15 ans d√©j√† . Mais il fallait soi-disant attendre l'am√©nagement financier (pardon, foncier) , les nouvelles routes ( une valeur nouvelle ) dont beaucoup articulant les nouvelles zones AUer( zones de regroupement des campeurs -caravaniers , pr√®s de 700 sur la commune !) en attente de PLU de coh√©rence avec les r√®gles d'urbanisme et notamment celles relatives √† la loi littoral .Les recommandations du rapport de la commission d'enqu√™te publique et notamment pour les plus grosses zones AUer comme celle du Lomer(photo, cliquez pour la zoomer) ne sont sans doute pas √©trang√®res √† cette "r√©flexion " paysag√®re habill√©e en initiative √©cologique municipale ; mais s'agit-il bien d'une initiative √©cologique ?Quant aux propri√©taires de terrains , (surtout ceux qui ne sont pas l√† √† cette p√©riode)gare √† l'arrachage de vos jeunes plantations qui risquent de se retrouver dans les nouvelles parcelles de caravaniers ! car encore une fois , la politique municipale est orient√©e en direction des caravaniers -√©lecteurs de monsieur le premier √©dile !Alors , qu'en dira t' on , un label vert ou un label Woerth ? vertdo .

mercredi 3 novembre 2010

A savoir

Bient√īt(?) le nouveau PLU ( plan local d'urbanisme) sera op√©rationnel sur la commune de P√©nestin .

Apr√®s une premi√®re annulation, ce nouveau cru n'a pas r√©pondu √† toutes les attentes suite aux d√©cisions de justice . Qu'en sera-t-il des cons√©quences pour les acqu√©reurs de parcelles nouvellement constructibles ? Quelles cons√©quences finan√ßi√®res aussi pour la commune en cas de futurs contentieux perdus sur le fondement de la loi littoral ? notre commune d√©j√† sur-endett√©e pourra t-elle se permettre des indemnisations cons√©quentes comme cel√† f√Ľt le cas pour les hauts de Vilaine ? un article int√©ressant est √† lire sur ce BLOG . vertdo


mardi 26 octobre 2010

boisements classés bidons, haies massacrées....


















Ici , entre la rue de la plage et la rue des coquelicots , une coupe rase a eu lieu sans autorisation. Ce bois est class√© dans le nouveau PLU . M√™me si le PLU n'est pas encore applicable , les EBC (espaces bois√©s class√©s ) sont prot√©g√©s d√®s la diffusion publique du nouveau document . Une autorisation √©tait n√©cessaire et logiquement , la mairie aurait d√Ľ la refuser .Est-ce un hasard ? le propri√©taire √©tait conseiller municipal dans la derni√®re municipalit√© dirig√©e par le m√™me premier √©dile qui n'a pas chang√© .

Massacre à la girobroyeuse

Les haies bordant les chemins - v√©los comme les nomme la mairie , sont "entretenus" par une girobroyeuse qui comme son nom l'indique broie tout sur son passage , seuls les plus gros troncs semblent donner une limite au carnage . Rien ne repoussera donc d'ici le printemps ! Pourquoi ce massacre ? d'autres solutions existent plus en ad√©quation avec le respect de l'environnement lire ICI . D'autant que l√† , il ne s'agit pas de l'entretien des bas c√īt√©s de routes comme dans ce cas , seulement les pi√©tons et les cyclistes les empruntent .

"Pr√©server la diversit√© du paysage est bien notre souci : il convient de la pr√©server voire d’y contribuer." :extrait de " Enqu√™te publique PLU : Note √† l'attention des commissaires enqu√™teurs en r√©ponse aux remarques formul√©es par l'association "Autre regard"



vertdo

samedi 23 octobre 2010

amputation d'un espace naturel histoire d'une pseudo-erreur



En novembre 2009 , je publiais cet article . Depuis, le maire a dit que c'était une erreur . Lors de l'enquête publique, la commission a affirmé qu'il s'agissait sans doute d'une erreur matérielle qu'il conviendra de rectifier. La cartographie du PLU approuvé laisse une bande constructible de 15 mètres tout autour de la maison en empiétant donc sur la zone naturelle délimitée par le conseil général .
Ces photos tr√®s r√©centes d√©montrent que rien n'est "rectifi√© ". Les propri√©taires ont cl√ītur√© toute leur ill√©gale nouvelle acquisition dont une partie reste constructible . ... au d√©triment de l'espace naturel pr√©emptable d√©limit√© par d√©lib√©ration du 12 d√©cembre 2003 du conseil g√©n√©ral.Ces propri√©taires sont bien connus , ne les a t-on pas vu , aux c√īt√©s de la municipalit√© , lors d'une r√©union de soutien √† une pseudo-gr√®ve de la faim du promoteur d'un projet bien foireux ?.vertdo

cliquer sur les photos pour les zoomer

vendredi 22 octobre 2010

duplicité (précisions suite à l'article "porturbé")







Tr√©higuier  le chantier de lotissement devant le phare-mus√©e

Dans le document 3 du PLU "orientations d'aménagements " page 10( à télécharger sur le site de la commune), il est écrit que cette haie qui vient d'être arasée est "à conserver et à entretenir " !!!
Le lotissement a été autorisé selon le POS , ce qui permet à la commune de ne pas respecter ses propres dispositions du PLU et , rappel , de contourner une décision de justice !

Encore une belle preuve de la duplicité de cette municipalité ! vertdo

mercredi 20 octobre 2010

magouille ?

Le PLU remani√© en respectant plus ou moins les d√©cisions de justice (lire billet du mercredi 13)a √©t√© approuv√© par le conseil municipal le lundi 11 octobre . Il vient seulement d'√™tre affich√© en mairie au bout de huit jours(aux courtes heures d'ouverture) et  sur le site internet de la commune. Le d√©lai de recours des tiers est de deux mois , √† partir du jour de l'approbation . La publicit√© du document s'applique d√®s son approbation .La mairie a donc amput√© le d√©lai l√©gal de recours de huit jours ;s'agit-il d'une manoeuvre ?on peut l√©gitimement y penser .Vertdo

Voici deux avis de la CADAC ( commission pour l'accessibilité des documents administratifs )
"La commission rappelle qu'en mati√®re d'urbanisme, les documents qui se rapportent soit √† un projet de PLU, soit √† sa modification ou r√©vision, pr√©sentent le caract√®re de documents administratifs au sens de la loi du 17 juillet 1978. Si leur caract√®re communicable ou non d√©pend de l'√©tat d'avancement de la proc√©dure d'√©laboration √† la date de la demande, en revanche, √† compter de l'approbation du plan local d'urbanisme par d√©lib√©ration du conseil municipal, l'ensemble des pi√®ces se rapportant √† ce document deviennent communicables √† toute personne qui en fait la demande. En l'esp√®ce, d√®s lors qu'il semble ressortir des pi√®ces du dossier soumis √† la commission que le plan local d'urbanisme de la commune de Lecci a √©t√© approuv√©, l'ensemble des documents sollicit√©s par Monsieur D. lui sont, par suite, communicables de plein droit." Avis CADA du 06/12/2007, n°20074633, maire de Lecci. "Enfin, l'approbation du PLU par le conseil municipal l√®ve tout secret sur les rares pi√®ces du dossier qui n'auraient pas √©t√© r√©v√©l√©es au public lors des pr√©c√©dentes phases de la proc√©dure." Avis CADA du 21/06/2007, n° 20072321, maire de SaintFran√ßois Longchamp.

mardi 19 octobre 2010

porturbé




Les travaux du futur lotissement communal ont bien débutés . A Tréhiguier , ce petit port paisible comme l'annonçait un gros titre d'une publication locale , il y a quelques mois , va donc voir grossir sa zone urbanisée . Derrière le phare- musée de la mytiliculture , ce nouvel ensemble immobilier bénéficiant de l'actuel POS ( plan d'occupation des sols) permet de contourner de facto le jugement qui dans le cadre de l'annulation de l'ex-PLU , annulait une zone AU(à urbaniser) bien trop importante . En effet, la loi littoral permet l'extension d'urbanisation d'un village ( ce qui est le cas de Tréhiguier ) à condition que cette extension soit limitée . En urbanisant bien vite des terrains encore vierges et en classant ceux-ci en zone urbanisée ( UBA ) dans le nouveau document d'urbanisme , la commune peut se targuer d'avoir respecter les attendus du jugement sur ce secteur .....à la lettre ! Quant à l'esprit du-dit jugement .....
Ces parcelles bocag√®res ont vu leurs haies aras√©es le long de la route qui m√®ne au port (contrairement au volet paysager du projet) ! bien s√Ľr , la commune r√©torquera que cela va √™tre replant√© ! quel est le sens de cela alors ? les haies naturelles en limite de terrain n'ont jamais emp√™ch√© les constructions ! le discours municipal en faveur de la protection du paysage est trop souvent contredit √ßa et l√† sous des pr√©textes divers . Rappelons nous aussi de ce cas l√† .
Lors du dernier conseil municipal , le maire et son fid√®le adjoint √† l'urbanisme nous expliquaient suite √† une proposition de l'association autre regard de maintenir des aires naturelles de stationnement , qu'il ne pouvait √™tre question de "spolier" des propri√©taires quant √† leurs terrains en zone constructible du POS et que ces terrains valaient selon les domaines , peu ou prou 150 € le m√®tre carr√© . Dans ce cas de Tr√©higuier, le terrain en question est bien la propri√©t√© de la commune , la "spoliation" n'a pas eu lieu . Ces terrains bocagers pouvaient continuer √† servir d'aire naturelle de stationnement .
conséquence

Du coup, un projet de parking est prévu sur la rive (photo 3),en zone Natura 2000 !mais il est certain qu'il aura une capacité moindre que cette ex-aire de stationnement , notamment très utile l'été lors de la célèbre fête de la moule charriant plusieurs milliers de visiteurs .....avec leurs véhicules .....vertdo

mercredi 13 octobre 2010

un nouveau cru de PLU



Le conseil municipal se r√©unissait lundi soir pour approuver le PLU ( plan local d'urbanisme ) l√©g√®rement remani√© suite aux recommandations et r√©serves de la commission d'enqu√™te . Le maire et son adjoint √† l'urbanisme prirent tour √† tour la parole pour expliquer en d√©tail les changements par rapport au document arr√™t√© soumis √† l'enqu√™te . Le public pas sp√©cialement nombreux ( une petite vingtaine de personnes dont des tr√®s proches du premier √©dile et de ses adjoints ), mais la salle ne se pr√™tre pas aux regroupements de masse !, pouvait regarder sur un √©cran le nouveau document . Bien s√Ľr , les r√©serves ( obligatoires) ont √©t√© prises en compte ainsi que certains jugements . Le maro nord , cette grande parcelle annul√©e d√©finitivement par la justice et que la commune s'acharnait malgr√© l'autorit√© de la chose jug√©e √† vouloir la garder constructible , est d√©sormais class√©e Ab ( zone agricole ). Il aura fallu la t√©nacit√© de la pr√©fecture et des commissaires enqu√™teurs pour obtenir ce r√©sultat . Libre au maire et √† son adjoint de continuer √† nous faire croire qu'ils ont toujours voulu respecter les d√©cisions de justice . Cet exemple restera dans les annales de la tartufferie municipale .

Les autres réserves sur deux zones , l'une au Halguen ( que les commissaires enquêteurs que j'avais rencontré dès les premiers jours d'enquête disaient "là c'est clair "(sic!); en d'autre terme "on va la faire sauter " ) l'autre à Kermouraud sont donc supprimées .

Les deux coupures d'urbanisation l√† aussi objet de r√©serves demandant leur √©largissement pr√™te √† interpr√©tation ; personnellement je trouve que l'on a droit au minimum oblig√© . Pour s'en convaincre , le zonage tendancieux(Ust) de l'aire "naturelle" de stationnement de la source fait tout de m√™me t√Ęche .

Malgré une contestation organisée , non seulement la zone en bleu relative à l'érosion de la falaise est maintenue mais elle est élargie ....C'est une très bonne chose .Seul bémol , les maisons pourront être reconstruites après sinistre , ce qui n'était pas le cas dans la première mouture du document .

Reste les différents jugements . Passons le maro nord , et voyons le reste . Les fameux "hauts de Vilaine " objets de trois jugements successifs annulant le permis de l'ensemble immobilier (rien à voir avec un pseudo "yo-yo judiciaire"comme l'écrit une pseudo journaliste locale ). Là , comme pour le maro , l'acharnement va jusqu 'à faire dire au premier édile (expert en bavardage trompeur ),que de toute façon " la constructibilité est finie " !!! comprends qui peut : "puisque le permis est délivré sur cette parcelle (il reste de la place tout de même !) il ne sert à rien de changer le zonage "!!!! ben voyons ...et d'ajouter " de toute façon , cela ne faisait pas l'objet d'une réserve " , sauf que la commission d'enquête a bien dit que la commune DEVRA respecter toutes les décisions de justice ...

Plus c'est gros et plus ça passe

Ni la préfecture , ni la commission ( qui il faut dire , a beaucoup botté en touche ) ni même l'association Autre Regard , raillée au passage par notre grand démocrate local, n'ont relevé cette énormité qui consiste à refaire sur le périmètre de zones totalement censurées par les juges , de nouvelles zones constructibles ! il s'agit de deux zones AU ( zone naturelle à urbaniser), l'une au sud de la salle polyvalente( photo, cliquez dessus pour la zoomer), l'autre à l'ouest immédiat du lieu-dit du Haut-penestin . Là aussi , ces derniers exemples peuvent rentrer dans les annales dont je parlais au début de l'article !

Le document a √©t√© approuv√© par le conseil , √† l'unanimit√© bien s√Ľr . D'ici huit jours il sera communiqu√© au pr√©fet qui devra donner sa r√©ponse au bout d'un mois .... et sans r√©ponse au bout de ce d√©lai , automatiquement adopt√© . Le premier √©dile a dit pr√©f√©rer une r√©ponse .... mais laquelle sera-t-elle ? Rappel : l'ex -PLU annul√© avait √©t√© bloqu√© pendant pr√®s d'un an et demi , le pr√©fet mena√ßant d'attaquer le PLU en justice . Le maire avait fini par c√©der sur plusieurs demandes importantes ...vertdo

samedi 25 septembre 2010

Le littoral n'est-il qu'une marchandise ?

Encore deux exemples qui démontrent que sur le littoral, ce territoire si fragile , la compétence d'urbanisme ne devrait pas être confiée aux seuls premiers édiles des communes .Exemple: ICI
et ICI . vertdo

mardi 14 septembre 2010

étonnant toujours ...

Et encore un nouveau conseil municipal(séance ordinaire) prévu ce mercredi 15 septembre à 18 h, depuis la mi-juillet(voir billet précédent). Dans l'ordre du jour , pas grand chose . Et toujours pas de réaction au rapport d'enquête publique sur le PLU ? Bizarre bizarre ...

Au fait , le 4 septembre dernier , c'était la journée portes ouvertes à la mairie . Les martiens se sont posés sur le tout nouveau toit de la salle des délibérations du conseil municipal : Ils sont formels , ils n'ont détecté aucune forme de vie ... vertdo

En attendant , sur le site de l'association autre regard , on peut y lire leur réaction à ce rapport.


jeudi 9 septembre 2010

étonnant


Lors du dernier conseil municipal qui s'est d√©roul√© le 30 ao√Ľt dernier , aucune discussion n'a e√Ľt lieu √† propos du rapport d'enqu√™te publique sur le nouveau PLU ( plan local d'urbanisme). Le rapport est public depuis le 15 juillet !
Y-aurait-il une g√™ne de la part de ses ma√ģtres d'oeuvre quant aux r√©serves assez cons√©quentes ?
En effet , la commission d'enquête avait insisté en faveur de coupures d'urbanisation plus marquées de part et d'autre de la zone très urbanisée de la mine d'or .
Pendant l'enquête publique, le maire, au nom du bureau municipal, avait cru bon d'intervenir sur ces points sous le biais d'une réponse à la déposition de l'association autre regard qui entre autre ne faisait que reprendre l'avis du préfet notifié au premier édile dans un courrier datant du 16 avril , donc avant l'enquête .
Alors ? le silence de la réaction municipale au rapport d'enquête publique sur ce PLU serait-elle à la hauteur de la déception quant à des réserves désavouant explicitement l'arrogance de la municipalité qui insistait notamment pour contourner certaines décisions de justice qui n'aurait comme conséquence que de réduire des coupures d'urbanisation nécessaires et obligatoires du fait de la loi littoral ?
Que va-t-il se passer maintenant . La commune est oblig√©e de prendre en compte les r√©serves de la commission . Le document remani√© ainsi sera envoy√© au pr√©fet pour consultation . Mais il est √† pr√©voir , comme ce f√Ľt le cas pour l'ex-PLU , que le maire tentera encore d'obtenir des compromis favorables √† sa vision des choses . Lors de l'√©laboration du dernier PLU annul√© , le pr√©fet avait bloqu√© le document propos√© pendant un an ,face √† l'intransigeance du premier √©dile qui profitait de r√©serves inexistantes du commissaire-enqu√™teur . Puis la municipalit√© c√©dant sur certains points importants ( la fameuse continuit√© d 'urbanisation ), le pr√©fet finit par donner son aval au document . On conna√ģt la suite et ses cons√©quences !
Cette fois-ci , quand sera approuvé le nouveau PLU par la municipalité ? le calendrier ne sera sans doute pas celui qui a été annoncé . Vertdo
Photo : le "must "de l'urbanisation sur le littoral ; lotissement de la lande menu( c'est s√Ľr qu'elle l'est!, c'est en fait une ancienne pin√®de que j'ai bien connu ) " agglom√©ration " de Penestin .

mercredi 8 septembre 2010

inquiétantes proliférations



Sur le site de la commune ( voir ICI) un article nous informe √† raison du danger des plantes invasives qui mettent √† mal la biodiversit√©. Et de nous dresser une liste de gestes √©co-citoyens . C'est une bonne chose , mais on ne nous dit pas ce que compte faire la municipalit√© . Pourtant l'une de ces plantes envahissantes ( le Baccharis Halimifolia) , plant√©e par la commune , il y a quelques ann√©es , prolif√®re le long du sentier c√ītier (photos) notamment entre le Loguy et les dunes du Lomer . Elle pourrait √™tre arrach√©e ou tout du moins taill√©e juste avant la floraison qui va d√©buter ces prochains jours ( photos) . Proche de nous , cette commune a d√©j√† pris le taureau par les cornes pour une plante plus difficile encore √† √©radiquer . Alors ? si il est louable de sensibiliser , un peu plus d'implication municipale (la commune √©tant dor√©navant gestionnaire des espaces naturels appartenant soit au conseil g√©n√©ral , soit au conservatoire du littoral )serait plus judicieux en cette ann√©e 2010 √©lue ann√©e mondiale de la d√©fense de la biodiversit√© .Vertdo Lien

samedi 28 ao√Ľt 2010

le bourg et sa zone..( grain de sel estival)

Par obligation légale , la municipalité et son chef d'orchestre ont concocté un plan de mobilité urbaine . Il s'agit de penser tous les déplacements "urbains" et de veiller à ce que les piétons , les cyclistes , les automobilistes se déplacent en toute harmonie dans le respect de chacun et de la sécurité.
Zone à vin, mode d'emploi
Il a donc été créé une zone 20 en centre bourg et des zones 30 en périphérie .
Force est de constater quand on se rend sur les lieux, que ce n'est que de la pure th√©orie . Amusez-vous √† circuler √† pieds dans le bourg en ce mois d'ao√Ľt ! de simples petits panneaux ( n'oubliez pas vos lunettes!)vous annoncent que vous traversez une zone 20 , "zone de rencontre ".Visiblement , les automobilistes ne sont pas plus au courant que les pi√©tons et les cyclistes ! il faut voir leur regard exasp√©r√© d'√™tre ralenti par des pi√©tons qui marchent au milieu de la chauss√©e vu que les trottoirs quand ils ne sont pas obstru√©s par des jardini√®res ou des pr√©sentoirs de cartes postales , servent de parking ( autoris√©!!!)aux voitures ( pardon, madame , c'est o√Ļ la boulangerie ?- derri√®re la rang√©e de voitures !- ah , excusez moi, j'avais pas vu )M√™me si le dernier bulletin municipal nous informe ( dans sa page " RAPPEL"!) " les trottoirs sont destin√©s aux pi√©tons " ! Mais puisque ce serait une zone de rencontre , pourquoi obliger les pi√©tons √† aller sur les trottoirs de toutes fa√ßons ???plus loin , dans la m√™me page de " RAPPEL", il est dit que la zone 30 est limit√©e au centre bourg (c'est pas plut√īt 20?, eux aussi ils s'y perdent ! )et qu'elle conf√®re aux pi√©tons la priorit√© ! ben voyons ....
Local zéro
lors du dernier concert , pardon ,conseil municipal , le chef d'orchestre annonçait qu'il ne pouvait changer la donne car certains commerçants se faisaient concurrence ?? comprend qui peut ... mais le veut-on ? ......

lundi 23 ao√Ľt 2010

suffisants

La municipalit√© P√©nestinoise tenait √† r√©agir aux propositions de l'association "autre regard" par le biais entre autre de son site internet : c'est donc fait ,le dialogue direct et constructif n'√©tant pas dans sa culture ! (je me souviens d'une d√©lib√©ration de l'ancien conseil municipal (mais avec le m√™me premier √©dile) qui officialisait le refus d' une demande de cette nature de la part de l'association agr√©√©e de d√©fense du littoral au sujet de l'√©laboration du PLU ; cons√©quence: le PLU(plan local d'urbanisme) f√Ľt attaqu√© et .....annul√© !).
Donc, dans cette "r√©action" , le bureau municipal rappelle longuement les r√©ponses qu'il a faites √† la commission d 'enqu√™te publique suite aux remarques de cette association . Et d'ajouter Le bureau conseille de plus aux personnes int√©ress√©es, une lecture attentive du rapport de la commission d’enqu√™te (disponible en mairie). justement , apr√®s avoir lu les r√©actions du bureau municipal quant √† certains points pr√©cis relev√©s par autre regard , notamment le respect des d√©cisions de justice , on comprend mieux la teneur des r√©serves , conditions obligatoires de l'avis favorable au document d'urbanisme .
Fallait oser !
Nous contestons largement le fait que le PLU 2010 ne prend toujours pas en compte divers aspects relevant de certains jugements.réponse de la commission :: la commission d'enquête a pris connaissance des principales décisions de justice intervenues dans le domaine de l'urbanisme concernant Penestin en particulier celle qui a prononcé l'annulation du précédent PLU. Elle les a conservé à l'esprit dans le cadre de ses délibérations au cours de cette enquête et il est clair que pour elle , le PLU de Penestin devra les respecter au titre de l'autorité de la chose jugée.
Exemple : le fameux site du maro nord . La municipalité ( le maire et son adjoint à l'urbanisme en fait) continue à prendre ses désirs pour des réalités ! c'est pourtant extrêmement clair ! lire ICI . Le préfet ne s'y trompe d'ailleurs pas dans son avis joint au dossier d'enquête : concernant la parcelle litigieuse du maro ,dont le permis a été annulé, le préfet demande qu'elle reçoive un zonage correspondant à sa vocation initiale .
Visiblement, ils ne comprennent toujours pas ce que veut dire " l'autorité de la chose jugée " !!! et d'ergoter à qui mieux mieux dans le bon vieux style "brouillage de cartes" dont notre édile est un expert : se servir d'un récent jugement sur trois permis à la mine d'or-"la source" , pour justifier la légalité d'un lotissement définitivement condamné! les deux affaires étant pourtant totalement différentes . Mais il est si tentant de jouer sur l'ignorance collective en la matière ( et je renvoie au lien ci -dessus ).
Bref,un long argumentaire auto-satisfaisant , teint√© d'une certaine condescendance voir d'une arrogance avec cette phrase finale :Elle (la municipalit√©)souhaite √©galement informer la commission d’enqu√™te des ambitions √©lectorales de l’Association en 2008 qui n’ont pas re√ßu l’approbation des p√©nestinois.

une arrogance déjà présente lors de l'audience sur l'ex PLU ,au tribunal administratif de Rennes le 11 décembre 2008, quand le premier édile lançait aux juges " j'ai été élu à la majorité!" ...

vertdo

jeudi 19 ao√Ľt 2010

SCOT toujours!


A partir de lundi 23 ao√Ľt et jusqu'au 1er octobre , une enqu√™te publique aura lieu √† propos du SCOT ( sch√©ma de coh√©rence territorial ) de la communaut√© de Cap Atlantique dont fait partie Penestin.

Ce SCOT a été réalisé par M Baudrais, maire de Pénestin et vice-président de Cap Atlantique.

C'est un SCOT qui parle énormément de protection de l'environnement, car cette dimension est imposée par la loi, mais qui ne renferme quasiment aucune prescription et obligation pour la protection de la nature et des paysages. Il se contente de recommandations sans caractère contraignant. C'est la grande faiblesse du document.

En outre, P√©nestin se distingue des autres communes par l'exigu√Įt√© des "espaces proches", r√©duits √† une mince bande en bord de mer alors qu'ils s'√©tendent en profondeur sur les autres communes.

Les p√īles principaux d'urbanisation pr√©vus par le SCOT sont La Baule, Gu√©rande et Herbignac, c'est √† dire les communes offrant de l'emploi. Mais P√©nestin est un p√īle de d√©veloppement interm√©diaire alors que P√©nestin est loin de tous les bassins d'emploi.P√©nestin est-il vou√© √† perdre sa campagne au profit de r√©sidences secondaires ou de logements sociaux occup√©s par des exclus du monde du travail ?


L'enquête publique permet de poser cette question et d'obtenir une réponse ?. ne vous gênez pas ! vertdo

enquête qui aura lieu en mairie .
Photo: constructions illégales au nord du bourg de Pénestin.

mercredi 18 ao√Ľt 2010

pourquoi pas ?


La commune de Penestin voudrait obtenir un label relativement élitiste , pourquoi pas ?
Mais pour cela , il lui faut un PLU (plan local Liend'urbanisme), et çà , c'est pas une sinécure ! voir billet précédent .
on apprend tout de même à la fin de l'article , la sans doute vrai raison de cette demande... . Vertdo

photo: carcasse de l'immeuble le "Guillaume" symbole de l'incompétence d'un élu , de la mauvaise foi d'un promoteur (diésel?) et de la manipulation de l'opinion .

lundi 16 ao√Ľt 2010

Le syndrome Pénestinois



Les dimanches d'ao√Ľt se ressemblent chaque √©t√© . Beaucoup de voitures et un parking qui d√©borde sur le champ d'√† c√īt√© ... un parking qui a fait l'objet d' un contentieux quelques ann√©es auparavant .Un parking fait dans la pr√©cipitation et toujours ill√©gal aujourd'hui . Un parking , oui , malgr√© l'obstination d'un √©lu √† le baptiser " aire naturelle de stationnement" . Un parking en partie goudronn√© qui a co√Ľt√© la bagatelle de 160 000 € !( sans compter le r√© engazonnement fait cet hiver pour quel r√©sultat !)
Gr√Ęce √† l'am√©nagement r√©cent d'une voie pour un seul riverain , le champ voisin se remplit m√©thodiquement .
Le syndrome Pénestinois
Ironie de l'histoire , ce champ sans am√©nagements durables √©tait la proposition alternative (au parking goudronn√© )de l'association locale de d√©fense de l'environnement . Une solution alternative qui aurait √©vit√© un co√Ľt important . Une solution alternative parfaitement possible dans le cadre de l'am√©nagement foncier.(D'ailleurs , une solution alternative qui appara√ģt aujourd'hui en totale osmose avec les conclusions d'un cabinet d'√©tude au sujet des aires de stationnement aux abords des plages de P√©nestin . Des conclusions rejet√©es par la commune et un dossier repris (tiens, tiens)par un autre cabinet , G√©o Bretagne sud ). . Mais c'√©tait sans compter la d√©sinformation de l'opinion √† l'√©poque et le manque de dialogue et d'√©coute permanent dans cette commune notamment avec les associations ,m√™me agr√©√©es, provoquant r√©guli√®rement des contentieux.
Pris dans sa logique , la municipalit√© envisage s√©rieusement l'am√©nagement d'un nouveau carrefour √† l'endroit de l'entr√©e du parking actuel . Un nouvel am√©nagement urbain dans un secteur encore tr√®s naturel au m√™me moment o√Ļ la commission d'enqu√™te publique a rendu son avis sur le PLU ( plan local d'urbanisme) avec entre autre une r√©serve( obligatoire) pour un √©largissement de la coupure d'urbanisation dans ce secteur . vertdo

cliquer sur les photos pour les agrandir

jeudi 5 ao√Ľt 2010

intox?...quand le "social" a bon dos

dans cet article de Ouest-France ,le directeur du site affirme :"« La mairie nous a fait savoir qu'il faudrait enlever les tentes situ√©es derri√®re l'auberge (√† une dizaine de m√®tres de la falaise) ainsi que nos bungalows.En fait, il s'agit des tentes qui se situent devant l'auberge(qui ,elle, se situe √† 35 m√®tres de la falaise !) , dans le site class√© et depuis 1984 ( date du premier POS(plan d'occupation des sols) ce p√©rim√®tre est d√©j√† class√© en zone naturelle ( d'ailleurs, la photo illustrant l'article montre un responsable indiquant les tentes sur la partie o√Ļ le sentier c√ītier a √©t√© supprim√© !)Le PLU n'a rien √† voir avec √ß√† . Ces charmants "ambassadeurs "d'un h√©bergement social ont beaucoup oeuvr√© pour √īter au plus grand nombre cette partie du littoral qui aurait d√Ľ rester accessible √† tous . Ils viennent pleurnicher comme des coupables pris la main dans le sac .On appr√©ciera ces d√©fenseurs du "social" qui sont directement responsables du d√©tournement inutile(sauf pour eux ) du sentier c√ītier .vertdo

mardi 20 juillet 2010

les suites....

Quel sera donc le PLU (plan local d'urbanisme) approuvé par le conseil municipal vers la fin de cette année ? Le maire nous dit que (.....à partir de cette date(le rapport) , la commune procédera aux ajustements préconisés par cette commission d'enquête. Le document final sera sans doute remis au préfet au mois d'octobre.. .) extrait de l'édito du bulletin municipal de juillet 2010.
M√™me si les r√©serves auraient pu √™tre plus cons√©quentes (c'√©tait le souhait de beaucoup dont les associations qui les repr√©sentent ) , force est de constater que les r√©serves mais aussi les propositions que la commission d√©finit comme recommandations sont sans appel . La commission d'enqu√™te publique dit qu'elle a insist√© sur les coupures d'urbanisation malgr√© la r√©ponse du premier √©dile √† ce sujet , preuve qu'il ne f√Ľt pas convaincant! ( page 21 du rapport)
Par ailleurs , elle dit clairement ceci(page 22) : la commission d'enquête a pris connaissance des principales décisions de justice intervenues dans le domaine de l'urbanisme concernant Penestin en particulier celle qui a prononcé l'annulation du précédent PLU. Elle les a conservé à l'esprit dans le cadre de ses délibérations au cours de cette enquête et il est clair que pour elle , le PLU de Penestin devra les respecter au titre de l'autorité de la chose jugée. Sera-ce pris en compte ?( voir billet précédent).
Ne serait-il pas judicieux que la municipalit√© organise une r√©union publique (√† une p√©riode o√Ļ les r√©sidents secondaires sont aussi pr√©sents, disons au mois d'ao√Ľt)? ne serait-ce que pour √©changer les points de vue quant √† l'interpr√©tation du rapport de l'enqu√™te( Le 30 janvier 2009, lors d'une r√©union publique faisant suite √† l'annulation du premier document d'urbanisme, monsieur le maire avait beaucoup interpr√©t√© et .... tromp√© sur le futur PLU notamment sur le respect des d√©cisions de justice ) . Lors du dernier conseil municipal, il a √©t√© dit que la municipalit√© ( sur proposition de son maire) voulait obtenir un droit de r√©ponse au document-critique d√©pos√© √† l'enqu√™te par l'association autre regard publi√© sur son site . Curieusement , les autres associations pourtant, elles, √† l'origine de l'annulation du pr√©c√©dent PLU ne font pas l'objet de cette vive attention !
Voici une proposition qui mériterait d'être étudiée : que le conseil municipal reçoive en même temps , les représentants des trois associations les plus représentatives des opinions Penestinoises , c'est à dire , l'association (agréée) les amis du pays entre Mès et Vilaine , l'association pour la valorisation du patrimoine Penestinois , et l'association autre regard pour un vrai dialogue sur le devenir d'un document majeur pour l'avenir de la commune ..... chiche, monsieur le maire et son adjoint à l'urbanisme ?( quant au reste du conseil municipal, il approuverait ...à l'unanimité comme d'habitude ) vertdo

vendredi 16 juillet 2010

sans surprise ...

Comme il fallait s'y attendre car c'est le plus souvent le cas, la commission d'enquête publique a rendu un avis favorable au projet de PLU de Penestin . Cependant plusieurs réserves devront être obligatoirement prise en compte . De très nombreux avis défavorables aux demandes particulières de constructibilité sont donné( . On peut regretter qu'il n'y ait aucun avis donné aux nombreuses demandes écrites sur les registres ou par courrier ; toutes ces demandes/remarques ne font l'objet que d'un tableau récapitulatif avec juste un avis général par thème ( boisements , constructibilité ,espaces naturels, jugements etc...).
Toutes les propositions de la commission ne sont donc que des recommandations non opposables .A la suite des dernières enquêtes publiques et notamment celles relatives au PLU annulé et à sa modification , les "recommandations " n'avaient pas été prise en considération . On peut légitimement craindre que ce sera de nouveau le cas cette fois-ci ! et que les mêmes associations ne se contenteront pas de réserves insuffisantes .

Deux poids, deux mesures
.Quant au respect des décisions de justice notamment celle relative au dernier PLU , elle ne fait l'objet que d'une simple recommandation . Pourtant , mis à part la parcelle du maro nord qui fait l'objet d'une réserve , deux zones AU(zones naturelles à urbaniser) , l'une au sud du complexe sportif Petit-Breton , l'autre au Haut-Penestin se situent sur l'emplacement de deux zones ( ex AUa11 et AUa14 au PLU 2006)qui ont fait l'objet de la censure de la justice administrative et pourtant la commission ne les dénonce pas explicitement :curieux quand on lit dans le tableau des demandes de constructibilité de parcelles , l'avis défavorable de la commission au prétexte que la demande se situe sur une ex zone AU ( AUa15 au PLU de 2006) annulée elle aussi par la justice ! Ce deux poids deux mesures, s'expliquerait-il par le clientélisme et la complaisance , voir pire ?Il est donc à craindre que ces zones illégales(non respect de la chose jugée) ressortant dans ce PLU resteront de mise. Vertdo

rapport à télécharger ICI

jeudi 15 juillet 2010

Paroles, paroles ....


Il est amusant de lire dans "le mot du maire", en première page de la brochure d'été distribuée aux caravaniers(cliquer sur le document ), d'y lire (...) un littoral préservé pour une bonne part de l'urbanisation (...) et que cela permet de profiter de magnifiques paysages qui offrent des ouvertures visuelles sur l'océan .

Pour un premier édile en place depuis déjà quinze ans et qui dès son premier mandat lançait fièrement "pour développer le tourisme , il faut relancer la construction (sic!), qui de plus s'est pris en pleine poire une annulation de son PLU pour manquements importants à la loi littoral et notamment pour excès d'extension d'urbanisation , c'est un peu gros tout de même ! mais plus c'est gros, plus ça passe !
Si effectivement , on peut consid√©rer que certaines ouvertures visuelles sur l'oc√©an existent encore, c'est plut√īt gr√Ęce √† une association qualifi√©e par le m√™me individu de virulente qui a su tr√®s souvent d√©jouer des projets en saisissant la justice qui lui donna tr√®s souvent raison.
Plus loin , il explique( à raison) à ce public de camping-caristes que la commune ne peut installer dans la bande des 100 mètres ou les espaces proches, des installations pouvant les accueillir . Soit , et c'est sans doute pourquoi , les espaces proches ont considérablement été réduits au minimum(dans le nouveau document d'urbanisme) pour permettre un vaste camp urbain de parcelles de caravaniers au Lomer à 250 mètres du rivage !
Mais pour cela , il faut attendre le rapport de la commission d'enquête publique sur le nouveau PLU . Qu'en diront les commissaires ? et leur avis empêchera-t-il un nouveau contentieux ? notamment sur cette immense zone du Lomer ? Mon petit doigt me dit q'une autre association n'est pas prête de baisser la garde sur cette urbanisation massive et déguisée .vertdo

vendredi 9 juillet 2010

curieusement ....

les permis de construire continuent √† √™tre d√©livr√©s √† "la source", proche de la falaise. A trois cent m√®tres de l√† , en face des "demoiselles", rochers embl√©matiques de la mine d'or, le sentier c√ītier a √©t√© d√©tourn√© sous le pr√©texte de l'√©rosion ...comprend qui peut . Sur l'emplacement de l'ex sentier c√ītier , les tentes apparaissent ... au bonheur du peuple ? vertdo.

double-cliquez sur l'article pour le zoomer .