mardi 29 décembre 2009

le PLU est arrêté,ses auteurs courent toujours...

Le 21 décembre dernier, le conseil municipal s'est penché sur le nouveau document du PLU(voir colonne de gauche). Le maire a rappelé les grandes notions de la loi littoral qui le poussent à rendre inconstructibles certaines zones par rapport au PLU annulé.C'est un progrès sans doute motivé par un jugement important qui annula un PLU qui respectait peu cette loi .
Mais il continue à prétendre que ce qui différencie un village d'un hameau , ce serait seulement le nombre de constructions, en oubliant ce qui démontre l'existence d'un village : ses commerces.D'ailleurs, quand il énumère les villages de Penestin en se référant au jugement du tribunal administratif de Rennes, il omet de dire que depuis, dans le cadre d'un autre contentieux, le conseil d'état a défini le haut-Penestin comme un lieu-dit .En effet, malgré l'importance des constructions, aucun commerce à l'activité permanente n'y existe.Le conseil d'état étant la plus haute juridiction, son arrêt fait jurisprudence.
Du discours aux actes, un certain foss√© existe encore . De nombreuses zones constructibles hors des "continuit√©s" impos√©es par la loi existent encore et m√™me l√† o√Ļ des zones ont √©t√© censur√©es !
Il est à craindre qu'un nouveau contentieux s'engage si ces dernières ne sont pas mises au placard .
D'ici là , la préfecture aura peut-être mis son véto à ces manquements au respect de la chose jugée . Vertdo

mercredi 23 décembre 2009

dorénav(r)ant


Les espaces naturels sensibles de Penestin seront désormais gérés par la commune et son premier édile qui pourtant par le passé récent avait voulu créer un parking (à kerséguin, au sud de la commune) qui empiétait sur une zone de préemption du conservatoire du littoral !
Sous couvert d'aires naturelles de stationnement, les projets municipaux faisaient la part belle √† des am√©nagements lourds. Celui de Kers√©guin ne vit pas le jour gr√Ęce √† la vigilance d'un commissaire enqu√™teur et ......du conservatoire du littoral. Un autre , celui de men Armor , en bord de Vilaine et dans la bande des cent m√®tres f√Ľt revu √† la baisse avec un am√©nagement "doux" gr√Ęce √† la combativit√© de Penestinois.
Et l'on ne devrait pas s'inquiéter de cette nouvelle donne ?
Pauvres espaces naturels sensibles ...dans quelles mains sont-ils tombés ?vertdo


6-5 CONVENTION DE GESTION DES ESPACES NATURELS – CONSEIL GENERAL ET CONSERVATOIRE DU LITTORAL Monsieur le Maire informe l’assemblee que le conseil general et le conservatoire du Littoral sont respectivement proprietaires de 50 ha et 70 ha de terrains situes sur la commune de Penestin et classes en espaces naturels. Afin de gerer l’entretien de ces espaces, ils faisaient jusqu’alors appel a des prestataires prives ou bien a des chantiers d’insertion. Afin d’obtenir une unite de gestion de ces espaces, ces deux institutions proposent aujourd’hui a la commune de reprendre la gestion de leur entretien moyennant une contribution financiere de leur part de 15 174 € par an. Le maire informe donc l’assemblee qu’il convient de mettre en place une convention bipartite avec le Conseil General du Morbihan et une convention tripartite avec le Conservatoire du Littoral pour officialiser cet accord. Il precise que la somme allouee par le conseil general et le CDL permettra de financer un poste pour l’entretien de ces espaces naturels.

samedi 19 décembre 2009

à la pêche aux moules



On apprend aujourd'hui par le quotidien Ouest-France que le rapport sur le vaste projet de regroupement des mytiliculteurs à Loscolo a été voté à l'unanimité au dernier conseil de Cap Atlantique ( la communauté de communes). Tiens , tiens, on aime bien regrouper à Penestin, après les campeurs-caravaniers, les producteurs de moule ...à quand la mixité sociale ?
On nous annonce un parc de huit hectares( zone Aca sur le plan) dans une zone encore naturelle bien s√Ľr... mais il s'agit d'en r√©cup√©rer une(plus petite) ....ah bon ...
un site"suffisamment distant du rivage et des habitations pour √©viter les conflits de voisinage". Mais les chantiers mytilicoles am√®nent de l'activit√©, de la vie , pourquoi les isoler, pourquoi les cacher ?d'autant que leurs nouveaux locaux sont mieux insonoris√©s maintenant. Encore un pr√©texte √† la disparition de terres agricoles?" distant du rivage" indispensable √† cette activit√©, o√Ļ vont-ils pouvoir rejoindre la mer? pas √† la plage de Loscolo parmi les baigneurs?il va donc falloir creuser dans la falaise un peu plus loin de l√†, mais √† quel endroit ? un espace r√©serv√© ( 25) pour une voirie, appara√ģt partant de cette Aca et arrivant en face du Marescl√© et de son bois class√© et derri√®re lui ......les dunes !!! serait-ce plut√īt l√† ?
Et pourquoi ne pas les regrouper à la pointe du Bile ? Il y a déjà deux descentes bétonnées car l'activité a déjà existé à cet endroit ,il y a quelques années ...Mais des projets immobiliers ont été plus juteux à certain mytiliculteur ....qui ne verrait pas d'un bon oeil le regroupement d'une activité qui créerait un "conflit de voisinage " ?
Le camping, pardon,l'h√ītellerie de plein air du m√™me secteur pourrait elle aussi renoncer √† une extension pour lib√©rer des terrains pour ces nouveaux "regroup√©s" ?
Quant √† monsieur le maire qui "imagine" pour la centaine d'emplois directs, "trois fois plus d'emplois indirects" , a-t-il f√™t√© la nouvelle ann√©e bien avant tout le monde ? o√Ļ va-t-il chercher ce nombre abracadabrantesque ?vertdo

mardi 15 décembre 2009

sur le terrain à Penestin....



Le tribunal administratif sur le terrain à Penestin
Lundi 14 d√©cembre, les magistrats de la premi√®re chambre du tribunal administratif (charg√©e de l'urbanisme)√©taient sur place notamment √† la mine d'or pour trois litiges qui seront bient√īt jug√©s.En auront-ils profit√© pour visiter plusieurs autres endroits dans cette commune, haut lieu du contentieux d'urbanisme et dont le PLU(plan local d'urbanisme) a √©t√© r√©cemment annul√©? Une commune ou l'√©crasante majorit√© des jugements sont perdus par la municipalit√© pour non respect de la loi littoral.
Sous un froid de canard, ils √©taient accompagn√©s de deux repr√©sentants de l'association M√®s et Vilaine (l'association agr√©√©e de d√©fense du littoral) mais aussi de certains des p√©titionnaires des permis attaqu√©s et bien √©videmment du maire et de son adjoint √† l'urbanisme , bref, des parties prenantes des proc√®s.Un journaliste de Ouest-France √©tait pr√©sent mais pas la journaliste de l'√©cho de la presqu'√ģle sans doute trop obnubil√©e au sujet d'un litige pourtant d√©j√† tranch√© d√©finitivement.(voir notes pr√©c√©dentes)
Il ne s'agissait pas de reprendre les dossiers de zéro mais de s'imprégner de la configuration de ces lieux en arrière du site classé de la mine d'or . Un site qui mériterait d'être épargné par une urbanisation si proche ( un des litiges concerne un permis accordé sur une parcelle empiétant dans la zone inconstructible des 100 mètres!).vertdo

vendredi 11 décembre 2009

précisions



Ce sont bien des circuits de réseaux différents pour l'immeuble et les petites maisons.Les eaux usées (eu) et les eaux pluviales(EP) descendent de l'immeuble et contournent bien les maisons. En haut du plan et au niveau de l'entrée de l'immeuble-carcasse, les trois autres réseaux de l'immeuble: edf, télécom et AEP ( alimentation en eau potable).

Quand la grève de la faim repose "surtout" sur la défense des petites maisons et de leurs occupants, il n'est pas scandaleux de révéler le plan masse du permis de construire qui est consultable librement en mairie et qui démontre un mensonge.
Il est aussi utile de préciser que certains des petits propriétaires ne se reconnaissent plus dans le "combat" des promoteurs. C'est tout à leur honneur d'avoir ouvert les yeux malgré la manipulation par le mensonge qui consiste à faire croire à l'opinion avec la complicité aveugle d'un hebdo local(voir article dans la note précédente) que les petites maisons n'auraient plus de réseaux d'eau et eaux usées et cela en mettant en cause fallacieusement une association qui n'a demandé que la démolition de l'immeuble et de ses réseaux.(voir communiqué intégral de l'association ci-joint) vertdo

cliquer sur les documents pour les agrandir.


mardi 8 décembre 2009

intox et manipulation par la preuve...




Dans l'article de l'√©cho de la presqu'√ģle du vendredi 4 d√©cembre, la journaliste J. Boutin qui depuis d√©but novembre essaye de populariser la "gr√®ve de la faim" des √©poux-promoteurs de la r√©sidence des "hauts de Vilaine" pr√©tend que l'association requ√©rante pour la d√©molition de l'immeuble serait aussi demandeuse de la destruction des r√©seaux d'alimentation en eau et √©lectricit√© des petites maisons bordant la rue de la Vilaine et contigu√ęs √† l'immeuble... Sur le plan masse des petites maisons (en entour√© ), on peut constater que ces alimentations sont faites directement sur le r√©seau urbain de la rue.Entour√©es en rouge, les alimentations pour l'immeuble sont ind√©pendantes des autres .Donc il n'est pas vrai que la d√©molition de l'immeuble impliquerait qu'il n'y aurait plus de raccordement √† l'eau et aux eaux us√©es des petites maisons . On peut donc douter de la sinc√©rit√© de l'argumentation d√©velopp√©e("sauver les maisons") dans l'article incrimin√©...un doute qui ne peut pas conduire √† l' empathie pour les gr√©vistes de la faim . Quant √† la journaliste, est-elle encore cr√©dible ? vertdo
cliquer sur les documents pour les agrandir

lundi 7 décembre 2009

clientélisme encore....


Ici à la pointe du Bile, au sud de la commune, le PLU nouveau classe l'ensemble de la pointe en zone Ubb ( zone urbanisée) en laissant juste un tout petit espace en Na (zone naturelle) avec quelques constructions dessus. La zone Na aurait pu aller jusqu'au trait bleu juste devant les deux collectifs(cliquer sur la photo pour l'agrandir) . Cela permettrait de conserver un peu d'espace vierge dans ce coin très touristique de Penestin.Mais là encore, c'était sans compter sur le clientélisme qui pollue l'intérêt général. Le propriétaire de la parcelle qui a construit la maison et les deux immeubles ne s'arrêtera pas là(cliquer).Cet ami de monsieur le maire n'aurait pas supporté un classement empêchant toute construction nouvelle...vertdo

jeudi 3 décembre 2009

tour de passe-passe à Tréhiguier



Dans son jugement annulant l'ex-PLU de 2006 , les juges avaient censur√©s entre autre, √† Tr√©higuier , petit port paisible sur la Vilaine, une vaste zone AU ( secteur naturel √† urbaniser) car trop dimensionn√©e . En effet , l'extension d'un village doit √™tre limit√©e ,selon la loi littoral. On aurait pu penser que le nouveau projet de PLU aurait consist√© √† r√©duire de moiti√© ou plus la zone en question( zone AUa entour√©e en rouge photo du bas).Alors , effectivement, cette immense zone a √©t√© r√©duite d'une petite bande √† l'ouest (entour√©e N°2 photo du haut) et rajout√©e √† la zone naturelle qui au passage perd sa protection NDS ( espace remarquable) pour devenir une simple zone Na ( naturelle) bien moins prot√©g√©e...
Au nord, une autre partie de l'ex zone AU(entour√©e N°1 photo du haut), est enlev√©e mais pour √™tre ajout√©e √† la zone UBa !(zone urbanis√©e). Au passage, ce nouveau zonage permet des hauteurs jusqu'√† 11 m√®tres au lieu de 9 en AU. Et surtout d√©nature la d√©cision de justice puisqu'il ne s'agit pas de r√©duire pour r√©duire l'ex zone AU , mais de r√©duire la consommation d'espace encore vierge...
Pour résumer, la surface de l'ex zone AU en contrepartie d'une légère réduction à l'ouest avec abandon d'une protection importante (déjà qu'aucun boisement du secteur n'est classé protégé comme la plupart des boisements le long du rivage, d'ailleurs) bénéficie d'une plus grande densification urbaine au nord derrière le phare et là comme par hasard est prévu un projet immobilier mais municipal celui-là ...vertdo
cliquer sur les photos pour les agrandir