lundi 9 novembre 2009

ce sera sans eux .....

Suite à l'article de "l'écho de la presqu'île "du 30 oct qui annonçait la prochaine grève de la faim du couple de promoteurs penestinois (voir note une histoire sans ...faim), les propriétaires des petites maisons de l'ensemble immobilier les hauts de Vilaine ont voulu réagir ...

_vertdo : Le promoteur et sa femme débutent une grève de la faim le 14 novembre , quelle est votre réaction ?

_"on parle toujours de ce "pauvre promoteur", mais dans cette affaire des hauts de Vilaine, on oublie de parler des propriétaires des 6 pavillons. Nous avons payé pour avoir un environnement aménagé et nous nous retrouvons avec une carcasse (l'immeuble) et deux énormes tas de terre sous nos fenêtres. Ne parlons pas des malfaçons(toitures d'une qualité plus que médiocres sauf la maison témoin !infiltrations d'eau etc...)ni des prestations payées qui à ce jour n'ont jamais été réalisées( antennes de tv, électricité dans les garages, allées bitumées, pelouses et aire de détente).Nous n'avons jamais été indemnisés et n'avons reçu en retour de notre soutien que le mépris du promoteur qui nous a embarqué dans une histoire sans fin . Ils veulent donc reprendre une nouvelle grève de la faim? mais cette fois-ci, trop c'est trop, ce sera sans nous .
propos recueillis par vertdo


Le vent tourne ! il ne reste donc plus rien du soutien au promoteur de la part des propriétaires des six maisons contiguës de l'immeuble inachevé . Qu'en penseront les Penestinois qui avaient été pris dans cette folle opération médiatique;opération orchestrée par le promoteur et la municipalité ( cette dernière masquant sa propre responsabilité en désignant des bouc-émissaires comme la loi littoral, les juges, le préfet , les auteurs du recours, Ravaillac, de Villepin, vertdo ? ) utilisant l'angoisse des six propriétaires ?il sera intéressant de voir comment réagira la municipalité d'aujourd'hui dont la tête n'a pas changé et qui, à l'époque avait apporté son soutien inconditionnel au promoteur.vertdo



Aucun commentaire: