lundi 24 août 2009

gare aux gorilles !

Vertdo ouvre son blog au témoignage d'un citoyen-plagiste de Penestin .

Deux flics amis-amis Depuis quelques jours, deux artistes de la police municipale s'illustrent par leur capacité à dialoguer avec les estivants et faire de la publicité pour notre premier magistrat. Soucieux de la sécurité de la population balnéaire pénestinoise, ils s'emploient avec conscience professionnelle à faire évacuer les plagistes de la Mine d'or à marée haute malgré la préservation d'une bande de sable équivalente à 7 à 8 mètres en moyenne suffisante pour accueillir les estivants pendant la montée des eaux. Leur vocabulaire est fleuri et ne manquera pas de susciter une publicité choisie pour développer le tourisme dans notre belle ville. Extrait d'un dialogue entendu samedi 23 août 2009 : "allez finie, la bronzette!!! On évacue!!! On dégage!!!" Ces deux brillants limiers, n'écoutant que leur courage ont finalement réussi à faire évacuer la plage, menaçant les familles des pires sanctions s'il leur prenait l'envi de faire de la résistance passive. Dimanche 24 août 2009, nos deux stars s'étaient juchées sur des rochers de la descente des demoiselles pour interdire aux touristes de remonter par ladite descente au prétexte qu'avoir de l'eau à la cheville est éminement périlleux. Un estivant qui a eu le malheur de leur demander s'il y avait un arrêté municipal (voir vidéo ) se voit rétorquer : 1) il n'y a pas d'arrêté municipal 2) il n'y en a pas besoin quand la sécurité est en jeu (c'est le même argument qui avait permis de justifier la création des tribunaux d'exception aux Etats Unis pour juger les prisonniers de Gantanamo) 3) Que si on n'était pas content, on avait qu'à faire du tourisme ailleurs (les commerçants apprécieront) ou aller voir le juge administratif (il a l'habitude le pauvre!)... C'est tellement beau question image de marque, que la prochaine fois, il faudrait leur faire écrire un clip publicitaire... C'est effectivement génial comme effet! Le bouche à oreille ne manquera pas de fonctionner. Au bas mot entre vendredi et dimanche en plein week-end du mois d'Août, c'est au minimum 200 personnes qui sont chassées chaque jour de la plage en maugréant qu'elles ne reviendront plus à Pénestin pour se faire traiter ainsi. Au total, un minimum de 600 personnes ont été ainsi été rabrouées. Quand ces 600 personnes vont raconter leur mésaventure à leurs amis soit un minimum de 5 par personne, l'effet multiplicateur sera certainement décisif. Bravo les vedettes!!! Toutefois, on notera au passage la gentillesse des sauveteurs de la SNCM qui, eux, ont appris la politesse et de se prennent pas pour Judge Dred. En effet, ils ont, eux, au moins appris à dire bonjour et prennent le temps d'expliquer. Du travail en perspective pour nos deux gorilles qui rappellent qu'ils ont reçu des ordres de qui nous savons... De quoi faire passer notre premier édile au mieux pour un élu ne connaissant pas le niveau de la montée des eaux sur ses propres plages et au pire pour un adepte de "Shérif fais-moi peur"!
Le plagiste de Penestin .(seul le titre de la note est de vertdo)

Aucun commentaire: