jeudi 11 juin 2009

quand l'annulation du PLU sauve le permis du copain du maire



A la pointe du bile, il restait un espace proche du rivage encore préservé de l'urbanisation galopante.Dans l'ancien POS (qui est redevenu actuel après l'annulation du PLU) il était prévu de préserver celui-ci .En 2002, le propriétaire du terrain le divise en deux et fait construire deux immeubles sur l'une des parties en promettant de garder l'autre partie vierge de bâti .Puis en 2008,grâce au nouveau PLU, il dépose un permis pour une grande villa sur la deuxième partie. Le permis de la villa(à 45 mètres de la falaise!) qui fût attaqué en justice, a été légitimé selon le POS (le terrain restant ne pouvant plus permettre de conserver une bande de 100 mètres(obligation du POS...bien vu la division des parcelles!)et.....grâce à l'annulation du PLU qui interdisait plus de deux pentes de toit( la villa en comportant quatre!).
De plus, la justice considère la pointe du Bile comme une zone urbanisée et donc la loi littoral ne s'y applique plus.
Morale de l'histoire, quandun copain rencontre un coquin, ils se racontent des histoires ....de coups tordus...
si vous voulez voir la mer, cliquez sur la photo du bas, sinon, pas besoin de cliquer sur celle du haut.