samedi 31 janvier 2009

une réunion pour rien ?

Vendredi soir , il y avait du monde à la réunion à l'espace Petit-Breton organisée pour "expliquer" l'annulation du PLU de Penestin. Il faut préciser qu'une bonne moitié de la salle était remplie par les caravaniers, fidèles électeurs de monsieur le maire; D'ailleurs, l'un d'entre eux s'est exprimé et a remercié le maire de son action en leur faveur , visiblement rassuré par cet aspect du jugement qui ne remettrait pas en cause les zones de reconversion pour les caravaniers; Même si le maire ajoutait à cette déclaration , que les zones AUe2r(de reconversion) changeraient sans doute de dénomination ( de AU à urbaniser en N quelque chose ,comme Naturelle) et que le règlement serait sans doute changé . L'orateur qui a fait applaudir le maire par une partie de la salle avait-il entendu le reste du propos du premier édile ? la conséquence pourrait être que les petites constructions et les HLL(habitations légères de loisirs style mobil-home ) promises, pourraient être interdites...Toujours dans le même registre, une dame a demandé quand ils(les caravaniers) pourraient prendre possession de leurs nouvelles parcelles mais le maire, après un historique sur cette question du camping-caravaning, a fini par oublier de répondre précisément à cette question.
Le maire et son adjoint ont aussi parlé de toutes les zones annulées et annoncé pour l'une d'entre elles, dont le permis d'aménager a été délivré et les travaux très avancés, en zone retombée en agricole avec l'annulation ,qu'une réunion serait projetée pour voir comment délivrer les 20 permis de construire (voir notes précédentes); Cette situation aurait pu être évitée avec un peu plus de prudence et de discernement de la part de l'élu !
A Tr√©higuier, la zone AUa1 trop dimensionn√©e ( 6,56 hectares) a pourtant fait dire √† monsieur le maire qu'il avait prot√©g√© ce secteur o√Ļ se trouve un site m√©galithique.....sauf que c'est sous la seule pression du pr√©fet, puisque dans sa premi√®re version, il n'√©tait m√™me pas question de prot√©ger ce site ancien, la zone que le maire avait essay√© de faire passer √©tait de 9,2 hectares !
Quelques questions, l'une, d'un participant demandant pourquoi une vaste zone urbanis√©e nouvelle refus√©e par la commission des sites avait √©t√© maintenue; La r√©ponse du maire et de son adjoint √©luda la question par une r√©ponse sur la forme proc√©duri√®re ; la commission des sites n'a pas √† se prononcer sur des espaces non consid√©r√©s "proches du rivage"... Mais il y avait eu tout de m√™me un avis qui aurait pu √™tre suivi...L√† c'est encore les juges qui ont tranch√©.Une autre question sur les zones humides dont la r√©ponse f√Ľt que la commune (le maire) s'en occupait avec Cap Atlantique..... Ne vous souciez de rien, je suis l√†....(merci papa!)
Monsieur le maire est revenu sur tout l'historique de l'√©laboration du PLU d√©funt, en affirmant que tous les PLU sont annul√©s et que Penestin n'est pas une exception, bien s√Ľr, les PLU des communes b√©tonneuses comme Damgan par exemple, mais Ass√©rac, commune littorale voisine... son PLU n'a pas √©t√© annul√©... Visiblement monsieur le maire s'occupe avec(?) son adjoint, de tout, il a visiblement d√©j√† tout plus ou moins d√©cid√© et tout va aller tr√®s vite et la concertation avec !Monsieur l'adjoint √† l'urbanisme( tiens, un ancien caravanier...)a promis que le nouveau document serait pr√™t vers le printemps 2010....un peu juste tout de m√™me ....vertdo
Vidéo: Le maire bafouille et cherche ses mots

vendredi 30 janvier 2009

les obligations du futur PLU (suite)...


« Consid√©rant, en l’esp√®ce, que la d√©lib√©ration attaqu√©e autorise dans les zones 1 Aua et 5 Aub de Tr√©higuier(...) une extension d’urbanisation qui ne peut √™tre regard√©e comme limit√©e eu √©gard √† l’√©tendue des dites zones par rapport √† l’enveloppe b√Ętie desdits secteurs √† la date de la d√©cision litigieuse «

Tréhiguier qui est un village a le droit à des extensions, mais celles-ci doivent être limitées. Donc ces deux zones devront être revues à la baisse . Que va devenir le lotissement "le clos du phare" ?(33 Lots!)
Son arrêté de lotir est périmé, la commune ne peut délivrer une prorogation puisqu'il se trouve en zone AUa1(au niveau de la croix en rouge sur le plan.cliquer dessus pour l'agrandir) censurée par le tribunal de Rennes.vertdo

jeudi 29 janvier 2009

confusion d'intérêt ...

La commune a d√©cid√© de confier √† un cabinet d'expert-g√©om√®tres g√©o bretagne sud, l'√©laboration du futur PLU suite √† l'annulation de celui approuv√© le 19 mai 2006. Ce cabinet avait √©t√© choisi pour la modification du PLU d√©funt mais aussi d'une r√©vision qui n'aura pas lieu; Mais on d√©couvre que ce m√™me cabinet est ma√ģtre d'oeuvre pour plusieurs lotissements dont l'un n'a pu sortir de terre que gr√Ęce √† une nouvelle zone constructible dont l'autorisation pr√©alable d'am√©nagement a √©t√© d√©livr√©e le 29 mai 2008 quelques semaines apr√®s la fin de l'instruction du contentieux sur le PLU . Les travaux d'am√©nagement ont d√©but√© deux mois seulement avant l'annulation du PLU(voir note" un saccage qui aurait pu √™tre √©vit√©")mais l'annulation remise donc la zone o√Ļ se trouve ce lotissement en zone inconstructible puisque l'ancien document d'urbanisme s'applique.Et l√†, que va-t-il donc se passer ? le cabinet choisi va √©videmment de nouveau proposer ce secteur en zone constructible . N'y -a-t-il pas confusion d'int√©r√™t? est-il normal qu'un cabinet sp√©cialis√© en urbanisme soit comme il est dit dans un commentaire, juge et partie ?vertdo

mercredi 28 janvier 2009

les obligations du futur PLU


Ce lotissement(rue des pluviers) ne devrait pas "prochainement " voir le jour, même si le permis d'aménager a été délivré, il n'a pas été consommé... et ne pourra l'être, ce secteur se situe en ex-zone 11AUa censurée par le jugement du tribunal administratif de Rennes . On peut s'apercevoir que le refus de cette zone 11AUa(avec la 15 AUb) contraint le futur PLU à maintenir une rupture d'urbanisation entre le Bourg de Penestin et la zone sur-urbanisée de la mine d'or. Effectivement en observant l 'extrait du PLU annulé (cliquer sur l'image pour l'agrandir, les hachurages en rouge correspondent aux zones annulées, et la croix en rouge à l'emplacement du projet de lotissement)la commune avait bien fait le choix d'un excès d'urbanisation...vertdo
PS ce lotissement a comme ma√ģtre d'oeuvre.....G√©o bretagne sud, le cabinet charg√© de l'√©laboration du nouveau PLU

samedi 24 janvier 2009

bla bla bla....

Dans le nouveau bulletin municipal de janvier, monsieur le maire, dans son √©dito, revient sur l'actualit√© grise(sic) de ce d√©but d'ann√©e, c'est √† dire , l'annulation du PLU par la juridiction administrative.Et il nous affirme qu'en dehors d'un motif de proc√©dure, il serait question d'√©ternelles pr√©occupations de finesse(sic)ou de pr√©cisions de la loi littoral(qui ont)certes des cons√©quences regrettables pour tous.Il ne sagit pas l√† pour moi de contredire le fait que le PLU annul√© n'a pas de cons√©quences regrettables, mais de souligner la l√©g√®ret√© du propos qui attribue cet √©chec √† l'interpr√©tation juridique de la loi littoral..En effet la jurisprudence est pourtant constante dans sa d√©finition de la continuit√© d'urbanisation; un hameau est un hameau et pas un village , l'esprit de la loi √©tant de conserver l'identit√© des villages de bord de mer en limitant l'urbanisation √† leurs franges pour √©viter un mitage du territoire littoral. Mais certains √©lus comme le n√ītre ici ,n'ont pas tard√© √† tenter de contourner la loi en appliquant √† la notion de village, les hameaux, les lieux-dits et ......les p√Ęt√©s de maisons ! c'est ce qui est encore exprim√© dans le jugement avec l'annulation de nombreuses zones constructibles autour de Br√©c√©an, Tr√©gorvel, Kerandr√©, Poudrantais etc......Il nous promet la publication du rapport du commissaire du gouvernement pour le 22 janvier, soit, mais le jugement est dit, il ne sagit plus de cel√†, les juges ont tranch√©, mais on y verra que le commissaire du gouvernement dit bien qu'√† Penestin, il n'y a que quatre villages, le bourg, le haut-p√©nestin, Kerfahler et Tr√©higuier , ce qui est loin de valider les autres projets de la commune.....
Plus loin, monsieur le premier édile dit j'assume, comme à l'accoutumée,la décision (...) et les risques(..) mais pourquoi alors désigner à chaque fois , des bouc-émissaires, comme la loi littoral, les juges, les associations qui font des recours etc..... ?
Quant √† l'√©ternel √©tat qui donne son accord, il faut pr√©ciser que l'√©tat contr√īle de moins en moins et que les services de la DDE ne sont l√† que pour aider le maire √† appliquer les r√®gles qu'il a d√©cid√©, ainsi est le r√īle qui leur est donn√©.
Mais ne g√Ęchons pas tout de m√™me le plaisir qu'enfin, monsieur le maire √©volue(m√™me si c'est √† la vitesse d'un escargot rhumatisant!) et consent √† faire plus de transparence au jugement et √† la parole des juges m√™me en cherchant toujours √† avoir le dernier mot. Je finirai en pr√©cisant que le maire est membre du conseil national du littoral, qu'il participe r√©guli√®rement √† des conf√©rences et qu'il est tr√®s au courant de la jurisprudence en mati√®re de loi littoral. Quand on veut on peut ...vertdo

mercredi 21 janvier 2009

Pour tenter de vous démontrer...

que la commune a gagné...

A l'initiative de monsieur le maire , avec le consentement du nouveau vice-maire chargé du dossier de l'urbanisme,
Une réunion publique se tiendra à la salle Petit Breton le vendredi 30 janvier à 20h30 pour répondre aux questions suite à l'annulation du PLU.

PS: y-aura-t-il un pot de la victoire ?



lundi 19 janvier 2009

C'est la commune qui a gagné !!!...

C'est en substance ce qu'il faut retenir des propos du maire de Penestin suite au jugement annulant le Plan local d'urbanisme! Apr√®s ses voeux soporifiques √† la population, il a donc remis une couche au dernier conseil municipal avec ses diverses interpr√©tations fallacieuses du jugement(c'est tellement facile, il faut dire ,avec un conseil sans opposants et la plupart des conseillers qui ne comprennent rien √† leur fonction(mais n'ont-ils pas √©t√© choisis pour √ßa ?);Il a pu √™tre entendu lors de ce conseil municipal que le POS (plan d'occupation des sols) s'imposant dor√©navant, offre plus de zones constructibles que le PLU annul√© .....! En fin politicien , le maire veut retourner la situation, les juges n'auraient fait que valider la plupart de ses choix, qu'en fait, et c'est cela qui l'emp√™cherait de faire appel du jugement, le PLU n'a √©t√© annul√© que pour des vices de proc√©dure ! et de rab√Ęcher l'histoire des convocations des conseillers de l'ancienne municipalit√© comme √©tant presque injuste , de dire que le commissaire du gouvernement s'est tromp√© √† plusieurs reprises... monsieur le maire a dit qu'il respecterait les termes du jugement . Dont acte, (mais avec lui, il faudra mieux v√©rifier)et il n'a pu s'emp√™cher de donner son interpr√©tation de la loi, et de dire que le d√©bat se situait .......√† Tr√©gorvel qui serait devenu un hameau....Il faut dire que c'est autour de ce hameau (tr√®s ancien) qu'un nombre important de zones constructibles ont √©t√© remises en cause , et il para√ģt contradictoire de dire "ce jugement m'(sic)arrange" et revenir plusieurs fois sur de grands points dont l'annulation importante des zones autour d'un simple hameau, (c'est un des plus gros points, d'ailleurs on s'aper√ßoit par moment que le maire ne connait pas bien sa propre commune, quand par exemple il situe la zone 15 AUb(en lien direct avec ce hameau), dans le secteur de.....la mine d'or !!!
Lors de ce conseil, on a pu apprendre que la nouvelle élaboration du PLU serait du ressort dorénavant de l'adjoint à l'urbanisme, même si l'on a pu constater que ce dernier prenant la parole pour mettre au vote les délibérations sur cette élaboration nouvelle a été constamment interrompu par le maire, qui avait toujours quelque chose à rajouter...
Donc, il n'y aura pas appel, la commune a l'intention d'aller tr√®s vite ( en tous cas dans ses intentions car la d√©mocratie n'aime pas se faire brusquer et les proc√©dures sont longues!), le choix du cabinet d'√©tude est d√©j√† fait (G√©o bretagne sud) et une premi√®re r√©union publique sur le projet est pr√©vu bient√īt √† l'espace petit-breton, ce serait un vendredi ......vertdo

jeudi 15 janvier 2009

Un saccage qui aurait pu être évité




les travaux de ce lotissement continuent donc malgré l'annulation du PLU qui rend ces terrains de nouveau en zone inconstructible comme ils l'avaient toujours été. Rien d'illégal à cela puisque le permis d'aménager délivré le 29 mai 2008 n'est pas remis en cause par cette annulation.Mais les futurs permis de construire sur les 2O lots de ce lotissement ne pourront être délivrés. Ce paysage bocager(magnifique avec la perspective sur le manoir de Brambert) est donc sacrifié par la seule entente entre une municipalité et des propriétaires terriens , en dépit des nombreuses remarques négatives à la constructibilité de cette zone(le terrain se situe en bas à droite des hachurages en vert sous les lettres UCb du document du POS en vigueur dorénavant) lors de l'enquête publique.(cliquer sur les photos pour les agrandir)
Le moins que l'on puisse dire est que la municipalité à été mal inspirée de délivrer cette autorisation le 29 mai 2008 sachant que l'instruction du contentieux sur le PLU était clause à la date du 6 mai 2008 et qu'en conséquence , le jugement allait intervenir assez rapidement.C'était prendre le risque de ce qui se produit aujourd'hui! Quant aux donneurs d'ordre(l'agence immobilière? Les propriétaires au sein de l'AFUL association foncière urbaine?) qui ont décidé de lancer les travaux le 17 octobre 2008, là , il s'agit d'imprudence sinon, d'irresponsabilité , à moins qu'il ne s'agisse d'une stratégie ?... Que va-t-il se passer maintenant ? On aura droit à un paysage urbain qui ne servira à rien tant que le POS ne sera pas révisé et à condition que la future enquête publique accorde de nouveau la constructibilité de cette zone. Effectivement il sera plus facile aux propriétaires et à la municipalité de justifier leur demande puisque le paysage est définitivement urbanisé; Il est donc légitime de penser qu'il y a bien eu stratégie de passage en force.Vertdo

mardi 13 janvier 2009

conseil municipal

Cette fois-ci il est annoncé.
Il sera question du PLU et de ses conséquences puis de l'élaboration du nouveau PLU.
La commune va-t-elle faire appel ?
Lundi 19 janvier 18 h .vertdo

propagande


Dans les bo√ģtes aux lettres de la commune, nous avons re√ßu un document de communication sur le projet de Kerfhaler. Celui-ci est pr√©sent√© comme parfaitement en phase avec le d√©veloppement durable. Mais depuis, le PLU a √©t√© annul√©.Et le maire le savait bien avant la distribution de ce document.
néanmoins une révision du PLU est nécessaire pour ouvrir le secteur à l'urbanisation. Alors pourquoi présenter ce projet puisqu'il ne peut plus avoir de révision d'un PLU qui n'existe ....plus ?
Est-ce juste une campagne de communication (√† quel co√Ľt?) pour nous d√©montrer la soi-disante volont√© de cette municipalit√© en faveur d'un d√©veloppement √©cologique de la commune et afficher sa soi-disante volont√© de concertation avec ces 3 ateliers th√©matiques avec des √©lus, des bureaux d'√©tudes, des repr√©sentants de l'√©tat, des associations(l'association agr√©√©e de d√©fense de l'environnement √† √©t√© convi√©e √† un seul atelier mais pas √† l'atelier de synth√®se) et ....des habitants(!?) ?
Puisque ce projet n'a plus lieu d'être, je ne vais pas rentrer dans le détail des propositions, mais affirmer par exemple qu'il s'agirait de proposer un urbanisme économe d'espace dans la continuité de la morphologie de village de Kerfhaler quand le périmètre retenu fait cinq fois
la superficie de Kerfhaler ! est-ce respecter la loi littoral qui dit que l'extension en continuité d'un village doit être limitée ?
On peut l√©gitimement se demander si ce document ne serait pas une diversion habile pour tenter de mettre en accusation ceux qui se sont oppos√©s au PLU en les rendant responsables de l'√©chec d'un projet "√©colo" qui devait " favoriser l’accueil des nouveaux r√©sidents ", pour la " mixit√© sociale et g√©n√©rationnelle(sic)" , "en facilitant l’accueil de jeunes actifs "… ?
Il y a pourtant déjà les lotissements en construction près du bourg sans que ceux-ci ne soient fait en approche environnementale de l'urbanisme !
Ce projet se faisait au détriment d'une vaste zone naturelle, l'approche écologique n'était-elle pas un prétexte pour faire passer une énorme zone d'urbanisation nouvelle dans un périmètre sensible avec une zone humide alors que l'inventaire de ces zones n'est que partiellement abouti?Vertdo
PS: dorénavant, le POS (plan d'occupation des sols) s'impose. Tout le périmètre revient en zone agricole.

lundi 12 janvier 2009

Un exemple édifiant


Parmi les périmètres d'annulation de zones constructibles du PLU , il y a ces trois zones(14AUa ,15AUa et UCa de trégorvel , cliquer sur l'image pour l'agrandir) gigantesques qui permettaient une urbanisation continue entre le bourg et le village du haut-Penestin. Les juges ont donc affirmé que Trégorvel était un hameau, aussi bien distinct du Haut-Penestin que du Bourg.La commune qui affirmait le contraire sera bien obligée de laisser ce hameau dans sa configuration actuelle , c'est-à-dire de supprimer l'espace constructible entre le hameau et le bourg mais aussi (et alors même que l'autre zone en extension de Trégorvel, la 15AUb, était en partie constructible au POS de 1984 qui est maintenant le document de référence) tous les espaces nouveaux tout autour de ce hameau et donc toute l'extension à l'ouest du chemin de Trégorvel avec cette immense zone 14AUa qui retiraient des hectares au plateau agricole . Voilà une vrai démonstration de ce que ce PLU défunt ne respectait pas la loi littoral qui dit que les extensions de l'urbanisation doivent se faire qu'en continuité de villages et de façon limité; Là il est clair qu'il s'agissait de contourner la loi par un effet de dominos.Vertdo

vendredi 9 janvier 2009

Le PLU annulé...le pourquoi

La délibération municipale approuvant le PLU(plan local d'urbanisme) a donc été annulée par le tribunal administratif de Rennes dans sa délibération en date du 30 décembre 2008.
Il est annulé dans son intégralité, d'abord sur une question de forme relative à la convocation des conseillers municipaux à un débat indispensable sur le PADD(plan d'aménagement et de développement durable qui définit les grandes orientations d'aménagement et d'urbanisme)et obligatoire au moins deux mois avant l'examen du PLU.
Cette convocation n'a pas été faite dans les délais suffisants.Mais monsieur le maire prétend le contraire dans une note en délibéré( courrier envoyé après l'audience et avant le délibéré) suite à une délibération nouvelle (22décembre voir note "démocratie à la Penestinoise bis)Les juges disent que l'imprécision des termes de la délibération rectificative, l'absence de toutes pièces justificatives....et le défaut de preuve attestant que toutes les convocations.......ne sont toute fois pas de nature à faire regarder ladite délibération comme étant entachée d'une simple erreur matérielle; que, par ailleurs, le maire de Penestin ne soutient, ni même n'allègue, qu'il y aurait eu urgence à ce que le conseil se prononce...(sur le PADD); que, par suite, la convocation litigieuse, intervenue dans des formes irrégulières...a pu porter atteinte aux prérogatives des conseillers dans l'exercice de leur mandat et a entaché le débat...d'une illégalité qui vicie de manière substantielle la procédure .... autrement dit pour être clair , contrairement à ce qu'a affirmé monsieur le maire, il ne sagit pas d'une simple erreur matérielle mais de la révélation de pratiques autocratiques et d'une certaine négligence démocratique, mais aussi d'une volonté de se défendre au-delà de la réalité des faits...tout cela affectant sa ....probité.
L'autre gros morceau provoquant l'annulation totale du PLU est le nombre important de modifications présentées dans un document de (90) pages .....que lesdites modifications portent non seulement sur la présentation du document......mais encore, consistent notamment:dans la création d'une zone....dans le centre ancien de Penestin avec une révision des hauteurs de construction.La suppression du CES(coefficient d'emprise au sol) dans de nombreuses zones et la suppression du COS(coefficient d'occupation des sols)maximal dans les zones de villages et sa modification dans d'autres zones constructibles, la suppression d'une zone et la création d'une zone de HLL(habitations légères de loisirs), manque de taille minimale pour des parcelles en zone AUl...qu'il ressort des pièces du dossier que la superficie des zones concernées par la suppression du COS porte sur environ 400 Ha pour un territoire communal de 2.169 Ha...que l'importance des modifications.....après enquête publique est de nature à remettre en cause l'économie général dudit projet. Autrement dit pour être clair, monsieur le maire à bien trop modifié le projet en faveur d'un excès d'urbanisation, après l'enquête publique !
Pour les questions de fond relatives au projet lui-m√™me, les juges disent que les zones UBb de Kerlieu, UC √† Br√©c√©an, KerAndr√©, le loguy, Poudrantais et Tr√©gorvel ainsi que les zones 11AUa,14 AUa et 15AUb √† tr√©gorvel et 22 AUb √† Br√©c√©an d√©bordent nettement l'enveloppe b√Ętie de ces secteurs.......lieux-dits et hameaux...que les dits secteurs autorisent, d√©s lors, une extension de l'urbanisation en violation des dispositions ......Autrement dit pour √™tre clair, on ne peut construire au-del√† des hameaux et des lieux-dits pr√©cit√©s! et ces zones (AU)passent donc √† la trappe! et les autres ne peuvent s'agrandir m√™me d'une seule maison en dehors des "dents creuses" ...
Pour d'autres zones du PLU défunt, l'extension est possible mais doit être limitée. Donc ces zones(1AUa,et 5AUB de Tréhiguier, ainsi que la zone UCb du Maresclé) trop vastes doivent être revues.
La commune devra payer √† chacun des requ√©rants (sauf 2) 1000 € et 400 € pour l'association "les amis du pays entre m√®s et Vilaine( celle ci n'engageant jamais de frais d'avocats quand cela est possible )Vertdo

jeudi 8 janvier 2009

sentier c√ītier


Ici au Lomer, les travaux de "réhabilitation" du littoral commencent à se déliter ...Sur le sentier les feutres géotextiles partent en lambeau dans la lande et sous l'action de certaines grosses marées , les ganivelles sont démolies... A quand les remises en état ?vertdo

cliquer sur les photos pour les agrandir

dernière minute....

Le Tribunal administratif de Rennes a suivi l'avis du commissaire du gouvernement. La délibération municipale approuvant le PLU a été annulée.

Les d√©tails du jugement tr√®s bient√īt sur le Blog. vertdo

samedi 3 janvier 2009

Démocratie à la penestinoise bis

Le compte-rendu du dernier conseil municipal du 22 d√©cembre est en ligne ici. Mais il est vraiment √©trange que celui-ci , contrairement √† l'habitude, n'a fait l'objet d'aucune annonce par voix d'affichage avec l'ordre du jour. Il a √©t√© beaucoup question du PLU (c'est ce qui explique la pr√©sence(lui savait!) dans le public quasi-inexistant(et pour cause!) d'un ami du maire qui a b√©n√©fici√© d'un permis opportun√©ment possible avec le PLU et qui s'inqui√®te de l'annulation de celui-ci ?)qui est sur la sellette et l'on peut s'interroger de l'opportunit√© de la d√©lib√©ration au sujet d'une " erreur" quand au d√©lai obligatoire de convocation du PADD( plan d'am√©nagement et de d√©veloppement durable) pr√©alable √† l'√©laboration du PLU . En effet, cette "erreur" est un des points mis en cause par le commissaire du gouvernement lors de l'audience du 11 d√©cembre et qui est un des moyens d'annulation totale du PLU, mais pas seulement . Sinon pourquoi parler de cette "erreur" seulement maintenant(elle date de 2002!) ? et rendre compte seulement de cela ?pourquoi ces compte-rendus des conseils municipaux ne relatent pas r√©ellement les d√©bats (mais y en a-t-il ? les conseillers pr√©sents paraissent √™tre de sages √©coliers qui √©coutent le ma√ģtre sans broncher, n'ont-ils pas d'avis? un conseil municipal n'est-il qu'une simple chambre d'enregistrement ?) et les critiques r√©guli√®res envers les associations d'opposants ou d√©clar√©s tels ? En l'occurrence, lors de ce conseil,il y a eu une pr√©sentation des plaquettes du PLU et du POS , agr√©ment√©e d'un monologue du maire , ce grand expert en urbanisme...Pourquoi n'est-ce pas r√©sum√© ?
Il n'y a pas très longtemps, je proposais la retransmission sur internet et en direct, des séances de conseil, c'est possible techniquement et autorisé par le code général des collectivités.Cela aurait, entre-autre, permis de voir le projet de la mairie visiblement débarrassé pour sa nouvelle salle des délibérations de son toit en pente de saut à ski ?(voir note "mairie nouvelle" 1er sept 2008)Alors, rien ne s'y opposant, qu'attends la municipalité pour l'expérimenter ? a-elle peur de la transparence de ses "débats" ?ou prend-elle ses administrés pour des "béotiens"? Vertdo

vendredi 2 janvier 2009

sentier littoral



Vous aimez le sentier littoral ? vous vous inquiétez des nombreux contournements souvent injustifiés? vous voulez montrer votre attachement à la servitude de passage ?
L'association départementale de défense des chemins littoraux "les amis des chemins de ronde" organise le dimanche 11 janvier 2009 une randonnée sur le littoral Penestinois . Accessible à tous, le rendez-vous est donné à 14 h sur le parking de l'église de Penestin. Alors venez!Vertdo

Photos : pour garder la place aux tentes du (CLAJ)centre de loisirs de la Mine d'or, le sentier c√ītier a √©t√© d√©tourn√© bien au-del√†, derri√®re la propri√©t√© du centre. Il faut dor√©nav(r)ant passer devant les toilettes publiques et longer un parking!